Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Partagez
    avatar
    m'enfin je suis qui?
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 176
    Date d'inscription : 16/11/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par m'enfin je suis qui? le Jeu 1 Sep 2011 - 8:16

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5866
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Kaïkan le Jeu 1 Sep 2011 - 8:26

    kay a écrit:Bonjour,

    ça peut arriver à tout le monde de se tromper, d'être piégé. Tout ça manque aussi d'un ti chouya d'humour, et de sérénité. Le maître s'en est-il froissé ?
    Bonjour,

    « Le sens de l’humour ? C’est le sel de l’existence. Sans lui, il y a beau temps que le monde serait complètement déséquilibré (il l’est déjà pas mal) et parti au diable. »
    Satprem

    "Qui n'a pas d'humour n'est pas spirituel. La spiritualité n'est pas la sériosité."
    Stan Kurlan


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5866
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Kaïkan le Jeu 1 Sep 2011 - 15:08

    lausm a écrit:Bonjour tout le monde.
    (....)
    Bonjour lausm et tout le monde,

    Le mot de Kaïkan :

    Des critiques et des pointes inter-forum entre nangpa et zen et nous j'en ai vu des dizaines. Elles ont été toujours relativement courtoises et ont permis à des bannis de pouvoir dire ce qu'ils avaient sur le cœur. Au sujet de l'attaque en règle contre Kaïkan, je ne t'ai jamais demandé lausm, de prendre ma défense ni de te poser en maître d'un jeu nouveau de règlements de comptes sur zen et nous.

    Tu as choisi de relancer et bien sûr tu alimentes le feu : est-ce que tu en doutais?
    Venir dire au gens maintenant : ne faites pas ceci, ne faites pas cela, ne citez pas de nom, ne soyez pas comme eux... Ce serait exact si tu avais laissé passer. Tu as choisi l'intervention il y a donc des conséquences et tu n'as d'ordre à donner à personne.
    Le feu est alimenté contemple l'incendie...

    Personnellement les critiques de zendo alias antodume ne me font ni chaud ni froid.
    La section zen de nangpa est limitée à la vision du couple flocon-zendo et toute critique étant impossible sous peine d'être traité de malade, d'hérétique, ou de New-age, cette section est seulement ridiculement cloisonnée, étriquée.
    Il n'y a pas de quoi en faire un fromage (corse... Laughing )
    Le zen-vendetta de Doumé sur VB est un peu brutal c'est vrai... Mais il n'attaque que Kaïkan. C'est Yamantaka qui dénigre nangpa, ses admins et modos (ce qui m'a étonné car Doumé est modo sur nangpa).

    Oui c'est vrai parfois je me sens un peu agacé par l'insistance de Doumé à me donner une trop grande importance.
    Je ne suis qu'un moine sôtô après tout...

    Ce qui me plait en Doumé c'est son opiniâtreté à persister dans l'erreur contre vents et marées. Je trouve cela comique et en même temps touchant. Il doit m'aimer un peu pour tant me haïr. Il n'y a jamais pensé, mais je le fascine pour je ne sais quelle raison.
    Il ferait mieux de se concentrer sur son duo avec flocon en ouvrant davantage la porte aux contradicteurs sans jeter l'anathème...
    Un peu de souplesse, moins de dogmatisme, lâcher arrogance et hypocrisie, ouvrir les mains et le cœur...

    Nangpa et les internautes en seraient bénéficiaires et tout le monde pourrait enfin respirer à l'aise.
    Pour moi, je me fou complétement des critiques comme des louanges...
    Alors ne gâchez pas l'instant présent..

    Bon zazen


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par lausm le Jeu 1 Sep 2011 - 15:28

    .
    .


    Dernière édition par lausm le Jeu 8 Sep 2011 - 14:08, édité 1 fois
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5866
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Kaïkan le Jeu 1 Sep 2011 - 16:12

    lausm a écrit: Oui, tu es concerné en tant qu'objet de cette situation.

    Je ne suis pas un objet (à manipuler) mais un être humain...

    Comme dans le feuilleton le Prisonnier : "Je ne suis pas un numéro ! Je suis un homme libre"...



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3115
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Yudo, maître zen le Jeu 1 Sep 2011 - 17:52

    Il manque vraiment le son ici Laughing Laughing Laughing (mais ce serait ennuyeux pour Sylvie...) Twisted Evil

    Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux. Dans le cas de Dumé, qui se pose comme enseignant, c'est un peu plus gênant, mais il n'est pas le seul à représenter un danger pour les naïfs, et sans les connaître, on ne peut pas non plus aider ces derniers.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5866
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Kaïkan le Jeu 1 Sep 2011 - 19:03

    Yudo, maître zen a écrit:Il manque vraiment le son ici Laughing Laughing Laughing (mais ce serait ennuyeux pour Sylvie...) Twisted Evil

    Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux. Dans le cas de Dumé, qui se pose comme enseignant, c'est un peu plus gênant, mais il n'est pas le seul à représenter un danger pour les naïfs, et sans les connaître, on ne peut pas non plus aider ces derniers.
    wakarimashita 分かりました 
    hai はい
    arigatô ありがとう


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par tangolinos le Jeu 1 Sep 2011 - 19:58

    Yudo, maître zen a écrit: Dans le cas de Dumé, qui se pose comme enseignant, c'est un peu plus gênant, mais il n'est pas le seul à représenter un danger pour les naïfs.

    Il ne faut pas dire du mal de Dumé... Dumé est un grand Maître, un véritable exterminateur de la naïveté.
    Son habile stratégie consiste à nous faire croire en sa fiabilité, et, c'est lorsqu'on réalise de son imposture, que notre naïveté a disparu. Very Happy
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Jabba the dégonflé ! le Jeu 1 Sep 2011 - 20:19

    tangolinos a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit: Dans le cas de Dumé, qui se pose comme enseignant, c'est un peu plus gênant, mais il n'est pas le seul à représenter un danger pour les naïfs.

    Il ne faut pas dire du mal de Dumé... Dumé est un grand Maître, un véritable exterminateur de la naïveté.
    Son habile stratégie consiste à nous faire croire en sa fiabilité, et, c'est lorsqu'on réalise de son imposture, que notre naïveté a disparu. Very Happy
    toujours très classieux dans tes tournures de phrases , Tango ! cheers
    L'art de faire mouche tout en caresse ! Very Happy
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Sylvie le Jeu 1 Sep 2011 - 20:21

    Yudo, maître zen a écrit:Il manque vraiment le son ici Laughing Laughing Laughing (mais ce serait ennuyeux pour Sylvie...) Twisted Evil
    La doctrine de Vijnanavada, dit que le mot connaissance (vijnana) indique en même temps le sujet et l'objet de connaissance. Le sujet et l'objet de connaissance ne peuvent exister indépendamment l'un de l'autre. Par conséquent, A n'existe pas, si B n'existe pas, et vice versa.


    Pour les non observateurs, j'ai changé d'avatar.
    Nouvel avatar:

    Very Happy
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Jabba the dégonflé ! le Jeu 1 Sep 2011 - 20:30

    Sylvie a écrit:

    Very Happy
    Toi, de lampe à bronzer, tu devrais changer ! clown

    PS: c'est la rentrée, les cons sont de retour geek
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Invité le Jeu 1 Sep 2011 - 20:56

    Jabba the dégonflé ! a écrit:
    Sylvie a écrit:

    Very Happy
    Toi, de lampe à bronzer, tu devrais changer ! clown

    PS: c'est la rentrée, les cons sont de retour geek

    Jabba,

    Les UV et le soleil faut pas abuser, t'as mis le ventilo... c'est pour ça, et l'argile verte c'est très bon pour la peau, ça préserve contre la connerie. Mais bon c'est trucs de beauté, que tu peux pas comprendre. alien
    avatar
    Jabba the dégonflé !
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 253
    Emploi/loisirs : brasseur d'air
    Date d'inscription : 03/02/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Jabba the dégonflé ! le Jeu 1 Sep 2011 - 21:06

    kay a écrit: l'argile verte c'est très bon pour la peau, ça préserve contre la connerie.
    c'est sûr ! sunny

    kay a écrit: Mais bon c'est trucs de beauté, que tu peux pas comprendre. alien
    Pas sûr ... What a Face
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Invité le Jeu 1 Sep 2011 - 21:17

    T'as essayé sur toi ?
    Paraît que les hommes aussi s'y mettent. Very Happy
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par fonzie le Jeu 1 Sep 2011 - 21:19

    Kaïkan a écrit:

    PS : J’avais décidé d’effacer ce message, pensant qu’il était peut-être mieux de calmer le jeu.

    Mais ce troll de Blutack a fait un copie-coller et harcèle pour que ce soit publié malgré mon refus.
    Je le réédite donc car il n'y a là rien de méchant c'est seulement une caricature humoristique.
    on a le droit de s'autocensurer par contre que ce soit Blutack ou les autres, ils ne faisaient pas tant d'histoires quand c'était bodnath de bouddhisme xoiit ou gigi de nangpa qui censuraient les posts. Chez eux, la caricature et le foutage de gueule c'est toujours dans le même sens, le leur.
    deux poids, deux mesures ?
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par fonzie le Ven 2 Sep 2011 - 11:03

    Blutack a écrit: Si je monte un club d'échec et que je refoule des relous qui veulent joué au petit chevaux avec les pièces, je ne suis pas élitiste, c'est les relous qui sont complétement à côté de la plaque.
    Yudo, maître zen a écrit:Il manque vraiment le son ici Laughing Laughing Laughing (mais ce serait ennuyeux pour Sylvie...) Twisted Evil

    Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux. Dans le cas de Dumé, qui se pose comme enseignant, c'est un peu plus gênant, mais il n'est pas le seul à représenter un danger pour les naïfs, et sans les connaître, on ne peut pas non plus aider ces derniers.
    en même temps, il existe aussi des naïfs imposteurs clown

    avatar
    ted
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 31/08/2011

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par ted le Ven 2 Sep 2011 - 12:25

    Yudo, maître zen a écrit:Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.
    Je suppose que Yudo a voulu dire : comme pour Yamantaka et Mokta.
    Cette phrase de Yudo a été mal interprétée à mon avis. Je ne crois pas qu'il ait voulu dire que Yamantaka et Mokta était la même personne.

    Mais il s'agit de trois personnes qui ont des convictions bien ancrées. Il en faut pour progresser sur la voie qu'on s'est choisie, quelle qu'elle soit. Il me semble, cependant que Yamantaka ou Dumé, sont sensibles aux arguments et à une démarche raisonnée. Tandis que Mokta était plus dans l'intuition, dans l'instant.

    Tous trois, leurs expériences et leurs connaissances représentent une richesse incontestable qu'ils pourraient partager sur un forum ou ailleurs, quelle que soit leur voie spirituelle. C'est ce que je souhaite pour l'avenir.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5866
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Kaïkan le Ven 2 Sep 2011 - 12:34

    ted a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.
    Je suppose que Yudo a voulu dire : comme pour Yamantaka et Mokta.
    Cette phrase de Yudo a été mal interprétée à mon avis. Je ne crois pas qu'il ait voulu dire que Yamantaka et Mokta était la même personne.

    Mais il s'agit de trois personnes qui ont des convictions bien ancrées. Il en faut pour progresser sur la voie qu'on s'est choisie, quelle qu'elle soit. Il me semble, cependant que Yamantaka ou Dumé, sont sensibles aux arguments et à une démarche raisonnée. Tandis que Mokta était plus dans l'intuition, dans l'instant.

    Tous trois, leurs expériences et leurs connaissances représentent une richesse incontestable qu'ils pourraient partager sur un forum ou ailleurs, quelle que soit leur voie spirituelle. C'est ce que je souhaite pour l'avenir.

    L'important dans le message de Yudo c'est :

    Yudo a écrit:Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.

    Tout le monde peut comprendre, c'est sans équivoque... Exclamation


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par fonzie le Ven 2 Sep 2011 - 12:37

    ted a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:Pour revenir à Dumé, je pense que, comme pour Yamantaka/Mokta, il vaut mieux laisser tomber. Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.
    Je suppose que Yudo a voulu dire : comme pour Yamantaka et Mokta.
    Cette phrase de Yudo a été mal interprétée à mon avis. Je ne crois pas qu'il ait voulu dire que Yamantaka et Mokta était la même personne.

    Mais il s'agit de trois personnes qui ont des convictions bien ancrées. Il en faut pour progresser sur la voie qu'on s'est choisie, quelle qu'elle soit. Il me semble, cependant que Yamantaka ou Dumé, sont sensibles aux arguments et à une démarche raisonnée. Tandis que Mokta était plus dans l'intuition, dans l'instant.

    Tous trois, leurs expériences et leurs connaissances représentent une richesse incontestable qu'ils pourraient partager sur un forum ou ailleurs, quelle que soit leur voie spirituelle. C'est ce que je souhaite pour l'avenir.

    on s'en fout ted de tes interprétations, de ton avis ("qui ne compte pas" Laughing ), on n'est pas là pour parler des personnes mais de comportement, attitude...:
    Yudo, maître zen a écrit:Je ne crois pas une seconde que Mutsuk et Tirru soient la même personne.
    Mutsuk est bien plus vraisemblablement Mokta de triste mémoire.
    Tirru est une vraie personne. Il aura ses défauts, comme moi, mais ce n'est pas un troll.
    Quant à Yamantaka, je crois bien qu'il ne fait qu'un avec Mutsuk et Mokta...
    avatar
    ted
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 31/08/2011

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par ted le Ven 2 Sep 2011 - 16:18

    Kaïkan a écrit:L'important dans le message de Yudo c'est :
    Yudo a écrit:Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.
    Tout le monde peut comprendre, c'est sans équivoque... Exclamation
    A mon avis, la communication est toujours possible... Les enseignements donnent des exemples de personnes jugées irrécupérables et qui ont atteint les plus hautes réalisations : par exemple Angulimala dans le bouddhisme ancien ou Milarepa dans le vajrayana.

    Les étiquettes ne durent qu'un temps.

    Yudo a écrit:Je ne crois pas une seconde que Mutsuk et Tirru soient la même personne.
    Mutsuk est bien plus vraisemblablement Mokta de triste mémoire.
    Tirru est une vraie personne. Il aura ses défauts, comme moi, mais ce n'est pas un troll.
    Quant à Yamantaka, je crois bien qu'il ne fait qu'un avec Mutsuk et Mokta...
    Ah ! Je n'avais pas vu ce développement de Yudo.
    C'est étrange comme affirmation. Rolling Eyes
    Mutsuk/Yamantaka est clairement passionné par le souci de l'exactitude de l'enseignement, tandis que Mokta avait des lacunes sur des principes élémentaires du bouddhisme.

    Pour en revenir au sujet du fil : la critique interforum, je serais plutôt de l'avis de Kaïkan. A savoir que ça reste constructif tant que ça aide à désamorcer des conflits.

    Qui n'a jamais eu cette sensation d'étouffer, d'être baillonné ? De ne pas pouvoir s'exprimer ? de ne disposer d'aucun droit de réponse ? d'être réduit au silence, au néant, par une autorité intraitable ou moqueuse ?

    Heureux ceux qui sont débarrassés de ce besoin impérieux de rétablir leur vérité et de présenter leur point de vue. Car c'est une vraie torture mentale.
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Sylvie le Ven 2 Sep 2011 - 22:41

    ted a écrit:
    Mutsuk/Yamantaka est clairement passionné par le souci de l'exactitude de l'enseignement, tandis que Mokta avait des lacunes sur des principes élémentaires du bouddhisme.
    "ton avis ne compte pas".
    avatar
    m'enfin je suis qui?
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 176
    Date d'inscription : 16/11/2010

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par m'enfin je suis qui? le Ven 2 Sep 2011 - 22:44

    ted a écrit:
    Qui n'a jamais eu cette sensation d'étouffer, d'être baillonné ? De ne pas pouvoir s'exprimer ? de ne disposer d'aucun droit de réponse ? d'être réduit au silence, au néant, par une autorité intraitable ou moqueuse ?

    Heureux ceux qui sont débarrassés de ce besoin impérieux de rétablir leur vérité et de présenter leur point de vue. Car c'est une vraie torture mentale.
    Very Happy on dirait que c'est une sensation que tu vas bientôt connaitre...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Invité le Ven 2 Sep 2011 - 23:48

    ted a écrit:
    Kaïkan a écrit:L'important dans le message de Yudo c'est :
    Yudo a écrit:Ce genre de personnages est tellement barré qu'il faudrait un Airbus A 380 pour les ramener. C'est dommage, mais on ne peut pas aider les gens malgré eux.
    Tout le monde peut comprendre, c'est sans équivoque... Exclamation
    A mon avis, la communication est toujours possible... Les enseignements donnent des exemples de personnes jugées irrécupérables et qui ont atteint les plus hautes réalisations : par exemple Angulimala dans le bouddhisme ancien ou Milarepa dans le vajrayana.

    Les étiquettes ne durent qu'un temps.

    Yudo a écrit:Je ne crois pas une seconde que Mutsuk et Tirru soient la même personne.
    Mutsuk est bien plus vraisemblablement Mokta de triste mémoire.
    Tirru est une vraie personne. Il aura ses défauts, comme moi, mais ce n'est pas un troll.
    Quant à Yamantaka, je crois bien qu'il ne fait qu'un avec Mutsuk et Mokta...
    Ah ! Je n'avais pas vu ce développement de Yudo.
    C'est étrange comme affirmation. Rolling Eyes
    Mutsuk/Yamantaka est clairement passionné par le souci de l'exactitude de l'enseignement, tandis que Mokta avait des lacunes sur des principes élémentaires du bouddhisme.

    Pour en revenir au sujet du fil : la critique interforum, je serais plutôt de l'avis de Kaïkan. A savoir que ça reste constructif tant que ça aide à désamorcer des conflits.

    Qui n'a jamais eu cette sensation d'étouffer, d'être baillonné ? De ne pas pouvoir s'exprimer ? de ne disposer d'aucun droit de réponse ? d'être réduit au silence, au néant, par une autorité intraitable ou moqueuse ?

    Heureux ceux qui sont débarrassés de ce besoin impérieux de rétablir leur vérité et de présenter leur point de vue. Car c'est une vraie torture mentale.

    Bonsoir Ted,

    Oui c'est par le sincère repentir, le regret, le pardon et l'humilité que même le pire des "bandits" peut se sauver lui-même.

    Ce silence, une torture mentale qui tue à petit feu, comme un "mort-vivant", qu'on ne souhaiterai pas même à son pire ennemi.
    Le masque fait de calomnies et de préjugés non plus.
    Voir la nature de Bouddha en TOUT être.

    La critique saine, est celle qui fait changer, grandir les ailes, ouvre à la liberté et à la paix.


    A plus tard.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par fonzie le Sam 3 Sep 2011 - 7:31

    Bonjour,
    kay a écrit:Oui c'est par le sincère repentir, le regret, le pardon et l'humilité que même le pire des "bandits" peut se sauver lui-même.
    Un bandit, même le pire, oui y'a des chances.
    Mais je serais moins optimiste pour des bandits ou mafia ou association de malfaiteurs (du fait de leurs liens de dépendances et des influences mutuelles) qui savent d'ailleurs parfaitement réduire au silence quiconque leur tiendrait tête.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Invité le Sam 3 Sep 2011 - 9:11

    fonzie a écrit:Bonjour,
    kay a écrit:Oui c'est par le sincère repentir, le regret, le pardon et l'humilité que même le pire des "bandits" peut se sauver lui-même.
    Un bandit, même le pire, oui y'a des chances.
    Mais je serais moins optimiste pour des bandits ou mafia ou association de malfaiteurs (du fait de leurs liens de dépendances et des influences mutuelles) qui savent d'ailleurs parfaitement réduire au silence quiconque leur tiendrait tête.


    Bonjour fonzie,

    Mais qui peut juger de ce qui pénètre ou pas ?
    Est-on "exorciste" ?

    Et qui peut décider du silence ou de la parole ?

    "Silence-étau" qui n'est pas le même que l'effacement, la discrétion.

    Contenu sponsorisé

    Re: l'usage de la critique interforums en tant que pratique du dharma : mon scepticisme

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 23 Oct 2018 - 20:06