Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Premiers pas

    Partagez
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Premiers pas

    Message par Ponthus le Mer 12 Oct 2011 - 10:16

    Bonjour à tous...
    Après avoir un peu navigué entre vos différentes contributions, je rejoins à mon tour ce forum pour partager avec vous mes réflexions et ma toute petite expérience sur le chemin de l'éveil et de l'harmonie intérieure. Un chemin que je construis peu à peu, depuis quelques années, au hasard de mes rencontres et de mes expériences. Dont je m'éloigne parfois mais qui me rappelle toujours.
    J'ai peu de connaissances théoriques, encore moins pratiques, mais, depuis toujours, un questionnement profond sur le sens de la vie, sa richesse et son intensité.Le sentiment de n'atteindre que trop rarement cette sensation de plénitude et de paix intérieure, dont les nombreuses distractions superficielles de l'existence s'emploient à nous éloigner.
    C'est en toute humilité qu'aujourd'hui, j'aimerais apprendre à me recentrer sur ce chemin. Une démarche personnelle, mais que j'aimerais partager sans prendre le risque de passer pour une "illuminée"... Evil or Very Mad
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Premiers pas

    Message par tangolinos le Mer 12 Oct 2011 - 10:52

    Bonjour Ponthus, et bienvenue.

    Si tu es consciente d'être sur un chemin, c' est déjà énorme.
    C'est en toute humilité qu'aujourd'hui, j'aimerais apprendre à me recentrer sur ce chemin. Une démarche personnelle, mais que j'aimerais partager sans prendre le risque de passer pour une "illuminée"...
    L'humilité est la juste attitude à maintenir pour aiguiser l'intuition qui nous permet d'appréhender le mystère.

    Se recentrer sur le chemin ?... certes la voie du milieu est quelque peu difficile à maintenir... il s'en va d' observer comme de construire son chemin... ni vouloir, ni ne pas vouloir...

    Pourrais-tu nous parler un peu plus de ta démarche ?

    Gassho
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Premiers pas

    Message par Ponthus le Mer 12 Oct 2011 - 11:24

    Bonjour Tangolinos, et merci pour ta réponse...
    Pour ce qui est de ma démarche, elle n'est pas vraiment écrite dans le marbre, loin de là... En fait, j'ai l'intuition de porter en moi un trésor que je n'exploite pas car je ne sais simplement pas par quel bout le prendre. Une sorte de sensibilité particulière qui me permet de "comprendre" ou plutôt de ressentir beaucoup de choses, d'avoir un certain recul par-rapport aux gens, aux événements. Un certain détachement qui fait ma force, mais aussi ma faiblesse dans une société où il faut se sentir impliqué, prendre parti, se montrer passionné pour des faits ou des événements qui me paraissent bien relatifs comparés à cet "essentiel" dont je pressens l'existence sans vraiment parvenir à le cerner. L'humilité, le détachement, le recul me permettent de m'en approcher, j'en ai la certitude. Mais la peur de l'incompréhension et de la solitude, peut-être celle d'une certaine "folie" m'en éloigne souvent... Notre société laisse peu de place aux êtres "spirituels" qui ne s'épanouissent pas dans ses artifices, et les qualifie volontiers d'inadaptés ou de doux rêveurs... Pourtant, il me semble que laisser s'écouler une vie sans tenter d'en dépasser la couche superficielle, sans en explorer l'essence, c'est passer à côté de l'essentiel. J'ai le sentiment et la certitude que la vie se doit d'être plus exaltante que ce qu'on nous propose. J'ai toujours porté cette certitude en moi, tout en luttant contre, par peur de la solitude qu'elle engendre.

    Voilà... A pertir de là, quel chemin prendre? Et comment le prendre? Je ne me sens pas du tout attirée par une quelconque "religion", toutes étant pour moi trop dogmatiques et empêtrées dans des rituels qui m'agacent. Alors, je cherche une voie à la fois plus dépouillée mais plus profonde, plus "vraie"... Le zen, pour ce que j'en connais -c'est à dire très très peu- me semble être proche de ce que je recherche : un état d'esprit libre mais vrai où l'humour et la lucidité ont toute leur place, la possibilité de vivre en soi tout en vivant parmi les autres...

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Premiers pas

    Message par fonzie le Mer 12 Oct 2011 - 11:50

    Bonjour et bienvenue !

    (...) Mais la peur de l'incompréhension et de la solitude, peut-être celle d'une certaine "folie" m'en éloigne souvent... Notre société laisse peu de place aux êtres "spirituels" qui ne s'épanouissent pas dans ses artifices, et les qualifie volontiers d'inadaptés ou de doux rêveurs... Pourtant, il me semble que laisser s'écouler une vie sans tenter d'en dépasser la couche superficielle, sans en explorer l'essence, c'est passer à côté de l'essentiel.(...)
    il y a une métaphore qui décrit ce que tu dis:
    http://www.olivierclerc.com/dossiers/dossiers.php?id_dossier=20
    (...)Comment, alors, ne pas succomber au piège du principe de la grenouille dans la marmite d’eau, individuellement ou collectivement ?(...)
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Premiers pas

    Message par tangolinos le Mer 12 Oct 2011 - 11:55

    Tu me sembles avoir une vision de toi-même, assez réaliste...
    Pourtant, il me semble que laisser s'écouler une vie sans tenter d'en dépasser la couche superficielle, sans en explorer l'essence, c'est passer à côté de l'essentiel.
    C'est cela "essencier dans l'existence, pour exister dans l'essence".

    J'ai le sentiment et la certitude que la vie se doit d'être plus exaltante que ce qu'on nous propose.
    L'exaltation serait un peu excessive... disons que la sérénité est plus souhaitable... il y a dans la sérénité une stabilité que l' exaltation ne pourrait pas maintenir.

    J'ai toujours porté cette certitude en moi, tout en luttant contre, par peur de la solitude qu'elle engendre.
    Effectivement il y a bien ce paradoxe... ça me rappelle quelqu'un qui me disait que celui qui se rapproche de Dieu s' éloigne des autres.
    D'un autre coté, pour se connaître soi-même il faut s'isoler. Si Dieu est, il est à l'intérieur de soi.

    Alors, je cherche une voie à la fois plus dépouillée mais plus profonde, plus "vraie"... Le zen, pour ce que j'en connais -c'est à dire très très peu- me semble être proche de ce que je recherche : un état d'esprit libre mais vrai où l'humour et la lucidité ont toute leur place, la possibilité de vivre en soi tout en vivant parmi les autres...
    Il me semble aussi que le zen soit la voie la plus vraie mais aussi la plus dépouillée.
    Tu trouveras sur ce forum quelques pratiquants qui pourront t'aiguiller, mais ton chemin est le tien, c'est à toi de le choisir.
    Certes les voies sont "Une", mais chacune a sa singularité.

    Gassho
    avatar
    BU-SO
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 202
    Age : 55
    Localisation : Provence
    Date d'inscription : 23/08/2011

    Re: Premiers pas

    Message par BU-SO le Mer 12 Oct 2011 - 12:07

    Bonjour Ponthus et bienvenue parmi nous.

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Premiers pas

    Message par Kaïkan le Mer 12 Oct 2011 - 12:21


    Bonjour Ponthus

    Bienvenue sur le forum.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Premiers pas

    Message par Ponthus le Mer 12 Oct 2011 - 12:28

    Merci Fonzie pour cette métaphore tout à fait juste...

    Tangolinos, l'exaltation n'a pas bonne presse dans le bouddhisme, tout comme l'excès dans tous les domaines. Ce que je peux comprendre. Néanmoins, je me dis qu'une vie sans moments d'exaltation doit être un peu tristounette et monotone... Ne faut-il pas plutôt accepter la brieveté de ces instants, sans chercher à maintenir l'émotion intense qu'ils peuvent générer? Les accepter comme des événements naturels qui font partie de la nature humaine? Les accueillir puis les laisser s'en aller, sans regrets et sans remords. La nature elle-même se met parfois en colère, puis tout redevient calme... Pourquoi renoncer à ce qu'est l'exaltation si on est lucide à son égard? J'avoue que cette question m'interpelle car pour moi, les émotions font aussi partie de l'existence et en font le charme et l'essence. J'aimerais simplement apprendre à les accepter pour ce qu'elles sont, des sensations temporaires, qui vont et qui viennent, et dont je ne dois craindre ni la survenue ni le départ. Le calme plat, l'absence de mouvement, certes, c'est reposant, mais est-ce vraiment la vie?

    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3291
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Premiers pas

    Message par Fred le Mer 12 Oct 2011 - 12:43

    Bienvenue Ponthus Smile



    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Premiers pas

    Message par lausm le Mer 12 Oct 2011 - 14:24

    Ponthus a écrit:Merci Fonzie pour cette métaphore tout à fait juste...

    Tangolinos, l'exaltation n'a pas bonne presse dans le bouddhisme, tout comme l'excès dans tous les domaines. Ce que je peux comprendre. Néanmoins, je me dis qu'une vie sans moments d'exaltation doit être un peu tristounette et monotone... Ne faut-il pas plutôt accepter la brieveté de ces instants, sans chercher à maintenir l'émotion intense qu'ils peuvent générer? Les accepter comme des événements naturels qui font partie de la nature humaine? Les accueillir puis les laisser s'en aller, sans regrets et sans remords. La nature elle-même se met parfois en colère, puis tout redevient calme... Pourquoi renoncer à ce qu'est l'exaltation si on est lucide à son égard? J'avoue que cette question m'interpelle car pour moi, les émotions font aussi partie de l'existence et en font le charme et l'essence. J'aimerais simplement apprendre à les accepter pour ce qu'elles sont, des sensations temporaires, qui vont et qui viennent, et dont je ne dois craindre ni la survenue ni le départ. Le calme plat, l'absence de mouvement, certes, c'est reposant, mais est-ce vraiment la vie?



    En tant que pratiquant depuis plus de quinze ans, je suis complètement d'accord avec cette façon d'énoncer les choses.
    il ne faut pas se laisser leurrer par un discours, qui en trompe plus d'un, et même des maîtres, où les émotions devraient être mises au rencard.
    Le Bouddha, il disait des trucs à partir d'un point de vue très ultime, mais qui ne niait ni ne refoulait le monde émotionnel.
    Mais c'est vrai que la formulation insiste souvent sur ce qui semble immobile et stable, non troublé par cela.
    Mais il ne faut pas confondre le fait d'insister là dessus, avec un refoulement, une maîtrise forcée, une immobilité auto contrainte.
    l'immobilité acceptée et consentie, n'est pas douloureuse à vivre. On peut y respirer dedans librement. Mais vu de l'extérieur, ça ne bouge pas.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3291
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Premiers pas

    Message par Fred le Mer 12 Oct 2011 - 14:32

    Oui, il me semble aussi qu'il est possible de réaliser l'étendue de notre zen en toute forme d'émotion.


    Bouddha aux quatre visages :

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Premiers pas

    Message par tangolinos le Mer 12 Oct 2011 - 14:44

    Ponthus
    Je ne dis pas qu'il faut rejeter l' exaltation ou toutes autres émotions... je dis simplement que si on se donne pour objectif d'être exalté, cela risque de devenir une course sans fin.
    Comme vous dites:

    J'aimerais simplement apprendre à les accepter pour ce qu'elles sont, des sensations temporaires, qui vont et qui viennent, et dont je ne dois craindre ni la survenue ni le départ.
    Ce qui importe c'est de pouvoir se ressourcer dans la sérénité.

    Le calme plat, l'absence de mouvement, certes, c'est reposant, mais est-ce vraiment la vie?
    Effectivement à ce sujet, le Bouddhisme est souvent critiqué par la vision occidentale... mais comme vous le dites plus haut=
    Un certain détachement qui fait ma force, mais aussi ma faiblesse dans une société où il faut se sentir impliqué, prendre parti, se montrer passionné pour des faits ou des événements qui me paraissent bien relatifs comparés à cet "essentiel" dont je pressens l'existence sans vraiment parvenir à le cerner.
    Il s'agit donc de distinguer celui qui vit, de celui qui se regarde vivre.
    Notre vraie nature est celui qui regarde, aussi faut-il se détacher de celui qui vit.
    La juste attitude serait celle de la sérénité qui regarde l'exaltation ou toute autre émotion se manifester.

    Gassho
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Premiers pas

    Message par lausm le Mer 12 Oct 2011 - 15:09

    Ahhh Tango.....malgré toute la prodondeur de ton expérience, il subsiste un chouilla de dualité occidentale, que c'est rassurant!! Les mots, les mots...les mots séparateurs!!!
    Le moi je serein qui regarde l'exaltation se manifester, n'est-ce pas encore un subtil moi-je bien à l'oeuvre??
    M'est idée que la sérénité ne regarde rien, n'est personne ni rien de particulier, mais par contre s'étend et s'éprouve lorsque justement on voit, on regarde, l'émotion se manifester.
    Sinon c'est encore vouloir être serein, être quelque chose, être quelqu'un!
    Et le dharma ouvré, c'est vraiment radicalement sans personne à l'actif, mais vraiment personne! Non négociable!!
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Premiers pas

    Message par tangolinos le Mer 12 Oct 2011 - 15:43

    Bonjour lausm

    Et le dharma ouvré, c'est vraiment radicalement sans personne à l'actif, mais vraiment personne! Non négociable!!
    Qui a écrit cela ?... est-ce vraiment personne ?...

    Comme tu dis, comment pourrait-on donc parler sans tomber dans le dualisme des mots ?
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Premiers pas

    Message par lausm le Mer 12 Oct 2011 - 22:13

    Ah tu m'as vu??
    C'est vrai je suis un peu gros!

    Mais comment parler sans tomber dans le dualisme des mots??

    Comment maigrir sans cesser de manger??

    Ah ah!!

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 1:59