Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    le rakusu

    Partagez
    avatar
    mi
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 54
    Age : 56
    Localisation : Temple zen Ryumonji Weiterswiller
    Emploi/loisirs :
    Humeur : ça dépend
    Date d'inscription : 25/08/2011

    le rakusu

    Message par mi le Lun 21 Nov 2011 - 15:01

    Bonjour,
    Le 3 décembre je vais participer à une après midi couture au dojo.
    J'ai demandé à apprendre à coudre mon rakusu.
    J'ai lu quelques infos sur internet sur le rakusu mais j'aurais bien aimé que vous me disiez ce que vous en savez vous si vous avez déjà cousu le votre.
    Merci.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le rakusu

    Message par Kaïkan le Lun 21 Nov 2011 - 15:16

    mi a écrit:Bonjour,
    Le 3 décembre je vais participer à une après midi couture au dojo.
    J'ai demandé à apprendre à coudre mon rakusu.
    J'ai lu quelques infos sur internet sur le rakusu mais j'aurais bien aimé que vous me disiez ce que vous en savez vous si vous avez déjà cousu le votre.
    Merci.
    Bonjour,

    J'ai dû en coudre une bonne dizaine. Il faut seulement être patient ce n'est pas très compliqué (seulement cinq bandes). Il faut faire les points en forme de grains de riz (légèrement allongés). Pas si longs que le riz basmati mais pas seulement un tout petit point. Autant s'appliquer car après on le porte sur soi.
    Il faut mieux choisir une soie solide (pour la calligraphie), les soies brillantes sont un peu fines. Il y a des soies moins blanches, plus rugueuses qui donnent un aspect "ancien" très doux au regard.
    Le marron foncé ou le noir (pour les bandes) sont les moins salissants. Ont peu aussi faire bicolore (deux nuances de marron proches par exemple).
    C'est un objet de foi, on peut y mettre vraiment tout son cœur... I love you


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le rakusu

    Message par Kaïkan le Lun 21 Nov 2011 - 15:43



    Pour coudre les parties rabattues (deuxième couture) ou les cadres, on ne trace pas de trait à la craie mais on coud directement à 1 ou 2 mm du bord.


    Les nœuds d'arrêt.

    Sur les rakusu ou les kesa on ne doit pas voir de nœuds. On peut ne pas en faire, mais le travail risque de se découdre rapidement.
    Le mieux est de les cacher à l'intérieur du tissu en faisant un point d'arrêt sur l'envers de l'ouvrage (point arrière en passant deux fois dans les mêmes trous).
    Maître Deshimaru disait toujours que l'envers du kesa doit être aussi beau que l'endroit, c'est le reflet de notre esprit.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    mi
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 54
    Age : 56
    Localisation : Temple zen Ryumonji Weiterswiller
    Emploi/loisirs :
    Humeur : ça dépend
    Date d'inscription : 25/08/2011

    Re: le rakusu

    Message par mi le Lun 21 Nov 2011 - 15:50

    Je vais mettre toute la patience et tout mon coeur dans la couture de mon rakusu.
    Je sens bien que c'est un objet de foi mais je m'en rendrai compte quand je l'aurai dans les mains.
    Je le prend aussi dans mon esprit comme un engagement sur la voie matérialisé.
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 556
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: le rakusu

    Message par AncestraL le Mar 9 Oct 2012 - 13:24

    Bonjour. Quelqu'un aurait-il un livre ou un pdf rassemblant les patron et technique de couture d'un ou plusieurs vêtements traditionnels du zen ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Mar 9 Oct 2012 - 13:34

    Il y a une série de pdf sur le site (en anglais) du San Francisco Zen Center.
    http://www.sfzc.org/zc/display.asp?catid=1,10&pageid=1910
    Pour ma part, j'ai toujours eu à coeur de coudre tous mes rakusus et kesas en nyôhô-e (la méthode remise à jour par Sawaki, et en Funzô-e (c'est-à-dire avec des tissus de récupération.

    L'utilisation de tissus de récup permet de mieux implémenter l'idée du lotus qui prend ses racines dans la boue. J'ai ainsi récupéré des draps de lit dans les poubelles, avec un gros trou cramé au milieu (avec lequel j'ai fait mon grand kesa à 13 bandes), un vieux drap de lit jeté pour faire des torchons d'atelier (c'est mon kesa à 7 bandes gris) un drap de lit anthracite défectueux chez Toto, une jupe d'une copine, de vieilles chemises, de vieux caleçons, etc.

    Si vous faites ainsi, cependant, assurez-vous de ne pas utiliser les parties centrales des draps, trop usées et qui ne résisteront pas au temps. Les pourtours sont bons. Dans les caleçons, c'est pareil, l'emplacement des fesses est souvent trop usé. Faites preuve de perspicacité.
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 556
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: le rakusu

    Message par AncestraL le Mar 9 Oct 2012 - 13:45

    Merci !

    Je compte coudre le mien à partir de vieux vêtements sombres récupérés, je tiens à cette tradition.

    Mais les méthodes de Sawaki, comment puis-je les obtenir ?
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: le rakusu

    Message par Leela le Mar 9 Oct 2012 - 18:22


    cette pratique permet de se rendre compte que chaque acte de la vie peut devenir sacré, même faire le ménage, tricoter un pull avec amour pour un être cher...
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 556
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: le rakusu

    Message par AncestraL le Mar 9 Oct 2012 - 19:12

    Leela a écrit:
    cette pratique permet de se rendre compte que chaque acte de la vie peut devenir sacré, même faire le ménage, tricoter un pull avec amour pour un être cher...

    Sacré...? Car la vie est sacrée ? Car la vie = Bouddhéité = Bouddha = sacré ?
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: le rakusu

    Message par Leela le Mar 9 Oct 2012 - 19:34


    "sacré" à mes yeux n'a pas de connotation religieuse, c'est dans le sens "Auquel on doit un respect absolu." Par exemple le respect pour la Vie, l'Amour pur...

    Donc je pense que ton interprétation rejoint la mienne. Wink
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Mar 9 Oct 2012 - 20:51

    AncestraL a écrit:
    Mais les méthodes de Sawaki, comment puis-je les obtenir ?

    http://www.sfzc.org/zc/display.asp?catid=1,10&pageid=1910
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Mer 10 Oct 2012 - 10:02

    J'ai également trouvé ceci
    http://www.youtube.com/watch?v=55ZbysQ2H8s&feature=bf_prev&list=PL2A136385A3F9AC0E
    mais qui est en anglais. Si vous connaissez l'équivalent en français, merci de me l faire savoir
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Mer 10 Oct 2012 - 16:48

    AncestraL a écrit:
    Leela a écrit:
    cette pratique permet de se rendre compte que chaque acte de la vie peut devenir sacré, même faire le ménage, tricoter un pull avec amour pour un être cher...

    Sacré...? Car la vie est sacrée ? Car la vie = Bouddhéité = Bouddha = sacré ?
    Rien n'est sacré, rien n'est profane. "Pro fanum" signifie devant le sanctuaire, autrement dit l'espace hors de l'aire délimitée. "Sacré" a aussi le sens de "tabou".
    On tient pour sacré ce qui est placé en dehors de la vie quotidienne. En ce sens, le Bouddhisme est un peu à part, mais n'échappe pas au truc. On a besoin d'établir du sacré pour frapper les imaginations. Le pratiquant qui avance sur la voie doit apprendre petit à petit que ces distinctions sont artificielles et touchent en fait toute la vie. Mais n'allons pas trop vite...
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: le rakusu

    Message par lausm le Jeu 11 Oct 2012 - 0:03

    Le mot japonais signifiant zen, s'écrit avec une partie signifiant "autel", et l'autre "espace où s'asseoir.
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 556
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: le rakusu

    Message par AncestraL le Sam 13 Oct 2012 - 14:44

    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 556
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Re: le rakusu

    Message par AncestraL le Sam 13 Oct 2012 - 14:46

    Est-on devenu moine dès que l'on a cousu son kesa ?

    Quelqu'un sait-il coudre un koromo/kolomo, et un kimono ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Sam 13 Oct 2012 - 17:06

    Moi, pour ma part, je dis "laissez tomber le kolomo et le kimono". Ils ne sont pas nécessaires. Ce sont des vêtements en trop. Lorsqu'on ne les porte que pour la durée de la pratique dans un dojo, en particulier l'été alors qu'il fait trop chaud, de plus, c'est l'horreur. Et ça coûte cher.

    Nishijima se faisait critiquer parce que, pour donner ses conférences, il mettait son kesa sur son costard d'employé. Mais Niwa répondait à ces critiques: "Laissez: comme ça, il ressemble à un moine de l'Inde antique".

    Pour le reste, on est moine lorsqu'on demande (et reçoit) les préceptes. Et encore, "moine" est abusif. Pour réellement être "moine", il faudrait prendre les 150 quelques préceptes du vinaya. Mais Dôgen considérait que c'était inutile, et que les 16 préceptes de bodhisattva (j'insiste, ici), étaient suffisants, car ils contenaient tous les autres.

    C'est ce qui fait, que, dans le cadre de la Sôtôshu, les "moines" ne sont que des bodhisattvas. La distinction deshimarique entre "bodhisattva"/5 préceptes et "moine"/16 préceptes est du même ordre que les ceintures de couleur dans les arts martiaux: installer une hiérarchie, parce que c'est ce que demandent les gens.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le rakusu

    Message par Kaïkan le Sam 13 Oct 2012 - 23:47

    Yudo, maître zen a écrit:Moi, pour ma part, je dis "laissez tomber le kolomo et le kimono". Ils ne sont pas nécessaires. Ce sont des vêtements en trop. Lorsqu'on ne les porte que pour la durée de la pratique dans un dojo, en particulier l'été alors qu'il fait trop chaud, de plus, c'est l'horreur. Et ça coûte cher.

    Nishijima se faisait critiquer parce que, pour donner ses conférences, il mettait son kesa sur son costard d'employé. Mais Niwa répondait à ces critiques: "Laissez: comme ça, il ressemble à un moine de l'Inde antique".

    Pour le reste, on est moine lorsqu'on demande (et reçoit) les préceptes. Et encore, "moine" est abusif. Pour réellement être "moine", il faudrait prendre les 150 quelques préceptes du vinaya. Mais Dôgen considérait que c'était inutile, et que les 16 préceptes de bodhisattva (j'insiste, ici), étaient suffisants, car ils contenaient tous les autres.

    C'est ce qui fait, que, dans le cadre de la Sôtôshu, les "moines" ne sont que des bodhisattvas. La distinction deshimarique entre "bodhisattva"/5 préceptes et "moine"/16 préceptes est du même ordre que les ceintures de couleur dans les arts martiaux: installer une hiérarchie, parce que c'est ce que demandent les gens.

    Ouais ouais, mais là aussi c'est de la rigolade car durant la cérémonie d'ordination que l'on jure mordicus que l'on fera ceci et qu'on ne fera pas cela sur 10 ou 100 ou mille sujets c'est finalement seulement des vœux pieux.
    Cela veut seulement dire qu'on va essayer de faire de son mieux et qu'on ressent une envie profonde de suivre la Voie.
    Après on s'aperçoit que c'est très difficile et que même une centaine de préceptes ne sont pas suffisants pour définir une attitude juste.
    Qu'on le veuille ou non il y a un point de rencontre entre Théravãda et Mahãyãna et ce point est incontournable.
    Alors la compréhension "déshimarique" ou "déshimaresque" n'est pas autre chose qu'un point de vue. Et à ce sujet il est absolument certain que c'est à chacun de créer le sien.
    Pour cela il n'y a qu'une méthode : "Retrousser ses manches"... Laughing





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Dim 14 Oct 2012 - 9:16

    Kaïkan a écrit:
    Yudo, maître zen a écrit:(...)

    Pour le reste, on est moine lorsqu'on demande (et reçoit) les préceptes. Et encore, "moine" est abusif. Pour réellement être "moine", il faudrait prendre les 150 quelques préceptes du vinaya. Mais Dôgen considérait que c'était inutile, et que les 16 préceptes de bodhisattva (j'insiste, ici), étaient suffisants, car ils contenaient tous les autres.

    C'est ce qui fait, que, dans le cadre de la Sôtôshu, les "moines" ne sont que des bodhisattvas. La distinction deshimarique entre "bodhisattva"/5 préceptes et "moine"/16 préceptes est du même ordre que les ceintures de couleur dans les arts martiaux: installer une hiérarchie, parce que c'est ce que demandent les gens.

    Ouais ouais, mais là aussi c'est de la rigolade car durant la cérémonie d'ordination que l'on jure mordicus que l'on fera ceci et qu'on ne fera pas cela sur 10 ou 100 ou mille sujets c'est finalement seulement des vœux pieux.


    Bien, mais j'insiste et je répète:
    Dôgen considérait que c'était inutile, et que les 16 préceptes de bodhisattva sont suffisants, car ils contiennent tous les autres
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: le rakusu

    Message par Kaïkan le Dim 14 Oct 2012 - 18:04


    Maître Dôgen, lui, n’a conféré que 16 préceptes, ou Busso-shoden-bosatsu-kai (préceptes de Bodhisattva et des Ancêtres correctement transmis par Bouddha).

    Dans la classification de Dôgen, les seize préceptes sont les suivants :
    a) - Les trois premiers sont des vœux : Prendre refuge dans les trois joyaux – le Bouddha, le Dharma, et le Sangha.
    b) - Les trois préceptes purs (jap. Sanjû Shôjôkai) : Ne pas créer le mal, pratiquer le bien et œuvrer pour le bien des autres.
    c) - Les dix préceptes essentiels (jap. Jûzengyôdô) énoncés dans le soutra du filet de Brahma (jap. Bonmo-kyo) :

    1. ne pas tuer
    2. ne pas voler
    3. ne pas avoir de relations sexuelles illicites
    4. ne pas mentir
    5. ne pas vendre ou consommer d'alcool
    6. ne pas parler des défauts des autres
    7. ne pas se vanter en diminuant les autres
    8. ne pas être avare de dons ou d'efforts pour le bien
    9. ne jamais céder à la colère
    10. ne jamais dire de mal des Trois trésors.


    Les préceptes du Bouddha sont plus des prescriptions que des commandements ou des codes moraux. Ils n’ont pas été établis à priori, mais en partant de l’expérience (a posteriori), en prenant comme base les erreurs commises par certains membres du Sangha. Ils prennent donc en compte la diversité de chaque individu, de l’époque, du lieu, et de la nature de l’action selon les circonstances. Dans son Sanjûshichibon Bodaibunpô, Maître Dôgen souligne que l’ensemble des préceptes consiste en une globalité.

    Dans le zen Sôtô, les préceptes de Bodhisattva sont aussi appelés Zen-kai (Zen des préceptes). Cela voudrait dire que zazen et préceptes ne font qu’un. Lorsque nous pratiquons, nous plongeons totalement dans la source originelle, celle de la nature_bouddha. Vouloir vivre notre quotidien éclairé par notre pratique, c’est aussi faire en sorte de maintenir les préceptes dans ce quotidien sur le plan de la compassion et du respect de la vie. En cessant d’être attaché à l’idée que l’on se fait de soi-même, à ses comportements et à ses attitudes particuliers, les préceptes deviennent le bras de Manjusri. Ils nous libèrent des obstacles à la réalisation.

    Extrait de : SÔTÔ ZEN ASSOCIATION - SUISSE :
    ICI



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Dim 14 Oct 2012 - 20:33

    Je pense aussi que la seule cérémonie instituée par le Bouddha, que (à ma connaissance) l'AZI ne pratique pas, et qui est la cérémonie de récapitulation (ou de repentance) aurait ici son utilité, car elle comprend, outre la formule de repentance, la récapitulation des préceptes.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: le rakusu

    Message par Invité le Lun 15 Oct 2012 - 8:11

    Kaïkan a écrit:
    c) - Les dix préceptes essentiels (jap. Jûzengyôdô) énoncés dans le soutra du filet de Brahma (jap. Bonmo-kyo) :

    1. ne pas tuer
    2. ne pas voler
    3. ne pas avoir de relations sexuelles illicites
    4. ne pas mentir
    5. ne pas vendre ou consommer d'alcool
    6. ne pas parler des défauts des autres
    7. ne pas se vanter en diminuant les autres
    8. ne pas être avare de dons ou d'efforts pour le bien
    9. ne jamais céder à la colère
    10. ne jamais dire de mal des Trois trésors.


    Les préceptes du Bouddha sont plus des prescriptions que des commandements ou des codes moraux. Ils n’ont pas été établis à priori, mais en partant de l’expérience (a posteriori), en prenant comme base les erreurs commises par certains membres du Sangha.
    A mon avis c'est absurde qu'il eut fallu attendre qu'un membre du Sangha tue, vole, mente, etc... pour se rendre compte que c'est pas bien...
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: le rakusu

    Message par Leela le Lun 15 Oct 2012 - 8:58


    c'est pourtant très souvent comme cela que ça se passe, dans la réalité.
    Si personne ne vole, il n'est pas nécessaire de faire une loi pour l'interdire, on n'y pensera même pas.
    Maintenant encore, cela se passe comme cela, même dans le domaine de la sécurité: on attend souvent qu'il y ait des accidents pour corriger des erreurs et le réglement.

    D'autre part il faut se garder d'imaginer, comme le font pourtant beaucoup de gens, qu'il suffit de faire partie d'une communauté spirituelle pour devenir parfait à l'image de l'idéal proposé.

    Wink
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: le rakusu

    Message par Invité le Lun 15 Oct 2012 - 9:04

    Leela a écrit:
    c'est pourtant très souvent comme cela que ça se passe, dans la réalité.
    Si personne ne vole, il n'est pas nécessaire de faire une loi pour l'interdire, on n'y pensera même pas.
    (...)
    Mais si personne ne vole, c'est pour quelle raison?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: le rakusu

    Message par Yudo, maître zen le Lun 15 Oct 2012 - 10:13

    De toute façon la vraie formulation, c'est "ne pas prendre ce qui n'est pas donné", et j'ai vu des gens, dans le cadre d'une marche silencieuse par une organisation de Vipassana, prendre des fruits dans les arbres, au long du chemin, sans se préoccuper de savoir si ces arbres étaient privés.

    Donc, il est possible de voler en ayant bonne conscience.

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 15:06