Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Partagez
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Ponthus le Mer 14 Déc 2011 - 11:45

    Bonjour à tous,

    Ceci n’est pas une question sur la pratique de la méditation, mais plutôt sur l’application du zen, et de la philosophie bouddhiste en général, dans la vie quotidienne… Toutes mes bonnes intentions sont souvent bien chahutées lorsque je me trouve confrontée à l’insatisfaction, la négativité et l’agressivité… des autres ! Si je parviens à cultiver en moi une assez grande sérénité face aux vicissitudes de l’existence, j’avoue que je n’ai pas la même tolérance vis-vis d’autrui. En effet, même si je me fais fort d’accueillir ce qui m’arrive sans jugement d’appréciation, j’ai encore beaucoup de mal à appliquer cette règle de vie aux agissements et aux propos de mes concitoyens ou de mon entourage. Comment accepter sans agacement qu’un collègue gare sans état d’âme sa voiture devant la mienne, m’empêchant ainsi de partir à la fin de mon travail ? Comment accepter avec calme qu’un proche se mette en colère pour un rien et ne comprenne visiblement pas mes propos et mes tentatives d’explication et d’apaisement rationnelles ? Comment ne pas hausser le ton quand mes enfants ne m’écoutent pas et n’en font qu’à leur tête ? Comment rester positif face à quelqu’un qui se plaint sans arrêt d’une situation qui ne me semble pourtant pas insupportable ?
    Autant de situations face auxquelles je perds ma maîtrise, avec le sentiment que franchement, il n’est pas facile de pratiquer le zen dans une société qui semble ramer dans l’autre sens. Je me dis que si chacun y mettait un peu du sien, et cultivait le respect, la tolérance et l’optimisme, tout serait beaucoup plus simple. Seulement voilà, c’est loin d’être le cas, et à moins de me retirer dans un monastère lointain, il semble bien que je doive trouver le moyen de maîtriser cette colère qui m’envahit quand je suis confrontée à la mauvaise volonté, voire à la bêtise de certains. Car, même si je n’aime pas juger, parfois, je n’ai pas d’autre issue que de me dire « Mais c’est pas possible d’être aussi stupide ! ». Voilà qui est dit !

    Dans ma grande détermination à rester sur la Voie, j’essaie de développer un antidote plein de compassion qui consiste à faire preuve d’empathie pour ce pauvre individu qui se nuit à lui-même et à son karma, mais j’avoue que ce n’est pas ma réaction la plus spontanée, surtout lorsque j’ai en face de moi une personne qui fait preuve d’agressivité, me coupe la parole, etc… Suis-je malgré tout sur la bonne voie ?

    Avez-vous pour votre part réussi à concilier votre vie de tous les jours, avec votre pratique ? Et si oui, quelles sont vos « astuces » ?
    Smile
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Mer 14 Déc 2011 - 12:02


    Bonjour Ponthus,

    C'est une question qui revient fréquemment, car c'est un espoir de tous les pratiquants que d'améliorer la relation avec l'entourage et de voir concrètement des résultats correspondant à ses progrès dans le bouddhisme.

    Cependant ce n'est pas si facile et cela demande beaucoup de patience et de compassion (envers les autres et soi-même).

    Voici une piste qui va peut-être donner un début de réponse :
    suivre ce lien ICI
    Lire aussi le Message n° 67 :ICI



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Fred le Mer 14 Déc 2011 - 14:27

    Bonjour,

    Pour apporter un élément de réponse, et selon ma compréhension, je vais donner une interprétation du koan suivant :


    Un bon archer, n’atteint pas sa cible.



    La colère (la flèche), vise à se mettre en adéquation, par réaction, avec une conception restreinte d’une réalité (le centre de la cible).

    Ne voir que la grossièreté de la personne qui nous fait face, ou ne voir que sa stupidité etc. ou plus généralement, ne voir que les inconvénients qui surgissent des situations. c’est avoir une conception restreinte de la réalité.

    Elargir cette conception, ou mieux, avoir foi dans le fait qu’elle peut être élargie à l’infini et donc ; ne s'arrêter sur aucune interprétation ou conception à propos des choses telles qu'elles sont, c’est ne pas toucher le centre de la cible, c’est ignorer les situations pour ce qu’elles sont sensées être ou ne pas être selon nos conceptions arrêtées, et c’est donc ne pas être dans la nécessité d’agir de manière restrictive et subie dans un mouvement de réaction.

    Si l'impulsion de la colère est pourtant là, il sera toujours temps de faire appel à notre pratique pour nous améliorer. Smile


    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Mer 14 Déc 2011 - 15:29


    Petite astuce... Smile

    Le problème c'est qu'on s'aperçoit de nos mauvaises réactions toujours trop tard, quand le malaise (colère ou autres) est déjà installé.

    Si nous sommes attentifs et repérons nos sautes d'humeur avant qu'elles ne soient complètement installées, nous avons une chance de pouvoir intervenir pour les maîtriser.

    Par conséquent quelle que soit l'attitude des autres, en priorité c'est nos réactions et la façon dont nous gérons notre propre stress qui induira une évolution souple ou difficile dans nos relations professionnelles ou familiales de notre vie quotidienne.
    ...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Leela le Mer 14 Déc 2011 - 18:40

    cher Ponthus
    ma petite réponse serait que c'est justement ça, le Chemin: ce sont toutes ces occasions de mettre en pratique ce qu'on a étudié en théorie. Il faut être confronté à la difficulté de les mettre en pratique.
    Apprendre à jouer du violon, c'est pareil: un livre ne suffit pas: il faut des années de pratique assidue.
    Alors, confronter les "autres" dans la vie quotidienne, avec tout ce que cela comporte de psychologie, d'obstacles... oh combien il est normal de ne pas y arriver si facilement ! C'est plus difficile que de jouer au violon...

    Je reviens à la sagesse populaire de chez nous qui dit "bien faire, et laisser dire", donc avant de vouloir changer les autres, essayons simplement d'avoir la meilleure attitude possible. A la longue, notre self control s'affinera, et c'est par l'exemple qu'on arrivera à étonner les autres, et à les changer.
    Discuter, c'est très bien, mais parfois, il vaut mieux simplement se taire lancer un de ces regards chargés de sens à la place d'une longue explication.

    Une autre phrase qui m'a souvent aidé dans la vie est de Jésus: "vous ne serez pas tenté au-dessus de vos forces". Tenté=éprouvé. OK, c'es une phrase q'on se répète "pour se consoler", mais après coup, quand on a tenu bon, on se rend compte qu'elle était vraie. Donc si on subit des épreuves c'est qu'on a la force de les surmonter. Quand on a l'impression que c'est insurmontable dans l'instant, il reste à prendre patience, s'obstiner, et surtout, essayer de changer de point de vue pour voir les choses autrement. Wink

    Tu verras: tu obtiendras d'abord de toutes petites victoires, qui te rempliront de joie.

    Allez, une dernière pour la route: une personne de mon entourage dit souvent "petit à petit à petit" (avec un charmant accent flamand).

    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Ponthus le Jeu 15 Déc 2011 - 9:17

    Bonjour,

    Et merci à vous trois pour ces préciseuses réponses.
    Curieusement, je maîtrisais mieux mes réactions lorsque j'étais plus jeune et le sentiment de la colère m'a même été inconnu pendant très longtemps. Il aura fallu qu'on me pousse à bout une première fois pour que le mécanisme s'enclenche, et se remette en route de temps en temps. Le moins souvent possible, mais quand même...

    Ne pas répondre, laisser dire, ne pas relever, c'est en effet l'attitude que j'essaie de privilégier au maximum. Mais, parfois, lorsqu'on a en face de soi quelqu'un qui provoque, asticote, n'écoute rien et envenime les choses, garder son calme relève de l'exploit. J'y parviens quelques fois, mais, même si je peux me réjouir, à posteriori, d'avoir su éviter l'escalade, il n'en reste pas moins que la colère et l'exaspération, même restées contenues en moi, sont bel et bien là.

    A froid, il est plus aisé de comprendre que l'autre est victime de sa propre impulsivité, de son caractère, ou que c'est un manque de confiance profond qui le rend si susceptible. Et d'éprouver de la compassion à son égard, sincèrement. Mais, sur le coup, c'est une autre affaire...

    Je pense, comme tu le dis si bien Leela, qu'il faut peut-être considérer ces situations comme autant d'"exercices", de mises à l'épreuve de notre patience et de la profondeur de notre pratique. Et finalement s'en réjouir. Accueillir la colère qui monte en soi comme l'occasion de mettre en pratique son engagement, de l'éprouver, un peu comme un défi que la vie nous poserait, malicieusement.

    Avec cette approche, j'appréhende beaucoup moins la survenue de "crises" relationnelles. Je n'en suis pas encore à me dire "Vivement la prochaine fois, que je puisse faire mes preuves!", mais bon, j'y viendrai peut-être... Smile
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Leela le Jeu 15 Déc 2011 - 10:59

    je me demande aussi si le fait de méditer ne nous rend pas plus sensible, plus "réactif" qu'avant, plus réceptif aux choses positives comme aux négatives, d'où la nécessité d'apprendre à "dompter" ses émotions. Non pas les tuer (impossible: on ne fait que refouler) mais dompter = canaliser et même utiliser comme une force.

    D'où, la nécessité de progresser lentement, ne pas vouloir brûler les étapes.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Jeu 15 Déc 2011 - 23:19

    Leela a écrit:je me demande aussi si le fait de méditer ne nous rend pas plus sensible, plus "réactif" qu'avant, plus réceptif aux choses positives comme aux négatives, d'où la nécessité d'apprendre à "dompter" ses émotions. Non pas les tuer (impossible: on ne fait que refouler) mais dompter = canaliser et même utiliser comme une force.

    D'où, la nécessité de progresser lentement, ne pas vouloir brûler les étapes.

    Bonsoir,

    M° Deshimaru disait souvent : "les disciples du Bouddha ont la peau sensible"

    On a fait des expériences avec EEG et les résultats ont été :

    1. Une personne ordinaire: lorsqu'elle reçoit un stimuli met un certain temps à réagir et l'onde cérébrale est longue à reprendre son rythme habituel (bêta).
    2. Un moine zen ancien : lorsqu'il reçoit le même stimuli réagit très vite mais l'onde cérébrale reprend rapidement son ondulation habituelle (alpha)...


    Par conséquent comme le soupçonnait Leela... Suspect , la pratique de zazen rend plus sensible du point de vue "réactif", mais par contre les chocs sont mieux absorbés et digérés... Basketball


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Leela le Ven 16 Déc 2011 - 6:39

    merci Kaïkan,il est précieux de savoir -cela, à la fois pour ne pas partir dans une mauvaise direction, et pour être rassuré de voir ainsi sa sensibilité augmenter.

    Quand j'ai commencé il y a de nombreuses années, ma tendance à la colère (pratiquement nulle en temps normal, était devenue franchement gênante, et ne suivant pas encore d'enseignement, je n'avais pas la contrepartie bénéfique. J'ai donc arrêté, croyant que la méditation ne me convenait pas.

    Puis j'ai eu l'occasion de suivre des enseignements et de les mettre en pratique dans la vie quotidienne, et c'est là, très doucement, que j'ai senti les effets positifs. C'est très progressif, mais mon entourage s'en est rendu compte: je gérais mieux mes émotions, je laissais "sortir" les émotions refoulées sans faire de dégâts, par exemple en écrivant puis en jetant le papier, et faisant mon ménage avec rage, etc...

    Ce n'et que depuis un an que j'ai repris la méditation.
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Ponthus le Ven 16 Déc 2011 - 8:31

    Merci Kaïkan, c'est une information effectivement très intéressante, et surprenante! Pour ma part, je pensais que l'impatience venait plutôt avec l'âge, comme un effet de saturation suite à l'accumulation d'expériences négatives par exemple. Au bout d'un moment, la coupe est pleine et plus prompte à déborder... Ce qui expliquerait peut-être la démarche qui nous mène au Bouddhisme, comme l'aboutissement de notre constat que la vie génère insatisfactions et souffrances. Est-ce cette sensibilité qui nous conduit vers la méditation, ou bien l'inverse? Pour ma part, je pense que je n'aurais pas eu cette démarche si je n'avais déjà été sensible au préalable...
    En revanche, il est vrai que la méditation nous permet ensuite, de mieux comprendre et donc maîtriser cette sensibilité, d'avoir le recul suffisant pour ne pas la laisser nous gouverner, et d'apprendre à exprimer (au sens de "sortir de") nos émotions négatives, sans qu'elles soient nocives à quiconque, voire même à les transformer en énergies positives. Comme Leela, il m'arrive de me lancer dans des grands nettoyages de printemps salvateurs... Very Happy
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par fonzie le Ven 16 Déc 2011 - 11:22

    Bonjour,
    Fred a écrit:(...) ne s'arrêter sur aucune interprétation ou conception à propos des choses telles qu'elles sont, c’est ne pas toucher le centre de la cible, c’est ignorer les situations pour ce qu’elles sont sensées être ou ne pas être selon nos conceptions arrêtées, et c’est donc ne pas être dans la nécessité d’agir de manière restrictive et subie dans un mouvement de réaction.(...)
    Au lieu de rester au coin du feu à attendre que ça se calme, je suis allée faire des photos de la tempête. C'était super bien !
    le vent dans tous les sens, les embruns, la mer déchaînée, les nuages, tout ça...

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par tangolinos le Sam 17 Déc 2011 - 11:04

    Ponthus a écrit:

    Avez-vous pour votre part réussi à concilier votre vie de tous les jours, avec votre pratique ? Et si oui, quelles sont vos « astuces » ?
    Smile

    Maître Yudo conseille la voie de l'assouplissement...Démonstration ICI

    En effet si zazen est la pratique de l'immobilisme, il n'est pas déconseillé de savoir bouger pour vraiment déguster l' immobilité. albino
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Sam 17 Déc 2011 - 11:24

    tangolinos a écrit:
    Ponthus a écrit:

    Avez-vous pour votre part réussi à concilier votre vie de tous les jours, avec votre pratique ? Et si oui, quelles sont vos « astuces » ?
    Smile

    Maître Yudo conseille la voie de l'assouplissement...Démonstration ICI

    En effet si zazen est la pratique de l'immobilisme, il n'est pas déconseillé de savoir bouger pour vraiment déguster l' immobilité. albino

    Bonjour,

    L'esprit en zazen devrait être aussi souple que dans cette démonstration très impressionnante.
    Merci tangolinos, j'avais mal pour elle rien que d'imaginer les heures de travail pour atteindre un tel niveau...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Leela le Sam 17 Déc 2011 - 12:18

    brrrrr je n'aime pas voir des spectacles de ce style: je suis pour "la voie du milieu".
    Cette souplesse est excessive: cette pauvre fille démolit ses articulations à vouloir repousser les limites. Je suis aussi "hyperlaxe" (donc les os sont très espacés dans les articulations) et le yoga "poussé" m'a été interdit par un médecin, suite à de fréquents déboîtements du genoux; au contraire, j'ai dû renforcer ma musculature pour "tenir" mes membres en place.

    Il faut se connaître, corriger ses défauts et non pas les pousser pour en faire mauvais usage.

    Pareil dans la vie sociale: trop de souplesse n'est pas bon: c'est aussi mon cas: j'essaie toujours de m'adapter, d'encaisser, de prendre sur moi, eh bien, ce n'est ni un service à rendre aux autres qui apprennent simplement à en profiter, ni pour moi, qui manque de respect pour moi, et de fermeté (comme les muscles), avec comme résultat que je me fais "avoir" à tous les coups.

    Tiens, en écrivant cela, je me rends compte que mes caractéristiques physiques se retrouvent dans le caractère...

    Hum hum, c'est intéressant...




    PS salut, tango, ça va ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Sam 17 Déc 2011 - 12:34


    Tango va répondre dans un instant (il se concentre)... Laughing
    :




    Une nouvelle posture de Yoga
    Laughing


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par tangolinos le Sam 17 Déc 2011 - 23:00

    Oui, Kaïkan, tout est dans l'attitude...
    La tête au plus haut dans le ciel, et les pieds bien plantés dans la terre.

    Il serait maladroit de se laisser illusionner par des idées idéalistes, comme de ne pas en tenir compte.

    Ainsi entre nos aspirations vers cet "Absolu non- manifesté", et ce "relatif terre à terre", il s'agit de parvenir à faire l'élastique. Very Happy
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Sam 17 Déc 2011 - 23:12


    Bonsoir,

    Dans le zen, on désigne les disciples en les classant dans des catégories animales.
    C'est traditionnel... Laughing

    Par exemple un "grand disciple", c'est-à-dire un disciple "prometteur" ressenti comme un futur grand enseignant est désigné comme une girafe... Shocked
    C'est parce que sa tête se distingue facilement de celle des autres... cheers

    Rassurons-nous tangolinos n'a pas eut un excès d’orgueil, il ne connaissait pas ce détail... Very Happy




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    mandarine
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 12
    Age : 62
    Localisation : Basse-Normandie
    Emploi/loisirs : salariée
    Humeur : plutôt positive
    Date d'inscription : 28/02/2012

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par mandarine le Jeu 15 Mar 2012 - 8:21

    Ponthus a écrit:Bonjour à tous,

    Ceci n’est pas une question sur la pratique de la méditation, mais plutôt sur l’application du zen, et de la philosophie bouddhiste en général, dans la vie quotidienne… Toutes mes bonnes intentions sont souvent bien chahutées lorsque je me trouve confrontée à l’insatisfaction, la négativité et l’agressivité… des autres ! Si je parviens à cultiver en moi une assez grande sérénité face aux vicissitudes de l’existence, j’avoue que je n’ai pas la même tolérance vis-vis d’autrui. En effet, même si je me fais fort d’accueillir ce qui m’arrive sans jugement d’appréciation, j’ai encore beaucoup de mal à appliquer cette règle de vie aux agissements et aux propos de mes concitoyens ou de mon entourage. Comment accepter sans agacement qu’un collègue gare sans état d’âme sa voiture devant la mienne, m’empêchant ainsi de partir à la fin de mon travail ? Comment accepter avec calme qu’un proche se mette en colère pour un rien et ne comprenne visiblement pas mes propos et mes tentatives d’explication et d’apaisement rationnelles ? Comment ne pas hausser le ton quand mes enfants ne m’écoutent pas et n’en font qu’à leur tête ? Comment rester positif face à quelqu’un qui se plaint sans arrêt d’une situation qui ne me semble pourtant pas insupportable ?
    Autant de situations face auxquelles je perds ma maîtrise, avec le sentiment que franchement, il n’est pas facile de pratiquer le zen dans une société qui semble ramer dans l’autre sens. Je me dis que si chacun y mettait un peu du sien, et cultivait le respect, la tolérance et l’optimisme, tout serait beaucoup plus simple. Seulement voilà, c’est loin d’être le cas, et à moins de me retirer dans un monastère lointain, il semble bien que je doive trouver le moyen de maîtriser cette colère qui m’envahit quand je suis confrontée à la mauvaise volonté, voire à la bêtise de certains. Car, même si je n’aime pas juger, parfois, je n’ai pas d’autre issue que de me dire « Mais c’est pas possible d’être aussi stupide ! ». Voilà qui est dit !

    Dans ma grande détermination à rester sur la Voie, j’essaie de développer un antidote plein de compassion qui consiste à faire preuve d’empathie pour ce pauvre individu qui se nuit à lui-même et à son karma, mais j’avoue que ce n’est pas ma réaction la plus spontanée, surtout lorsque j’ai en face de moi une personne qui fait preuve d’agressivité, me coupe la parole, etc… Suis-je malgré tout sur la bonne voie ?

    Avez-vous pour votre part réussi à concilier votre vie de tous les jours, avec votre pratique ? Et si oui, quelles sont vos « astuces » ?
    Smile

    Bonjour,

    J'avais quelques problèmes avec mon entourage auparavant. Je n'ai plus vraiment de problème maintenant.

    Mon "astuce" est la gestion du stress et la régulation émotionnelle au travers de la méditation (sans jugement, au travers d'un scanner du corps, j'y travaille le ressenti de chaque partie du corps).
    Celle ci m'aide dans la vie de tous les jours.
    Jusqu'à là seule, je ne travaillais pas beaucoup la posture. Peut-être que je vais y faire plus attention maintenant que j'ai adhèré à un groupe de méditation zen.
    Je suis aussi au moment présent et je travaille la compassion envers les autres et je suis plus indulgente envers moi (ce dernier point est important) Basketball .

    C'est sûr que je travaille de sorte à avoir des ondes alpha, j'ai beaucoup pratiqué.
    Mon rêve c'est de n'avoir que la clarté, la présence et la détente à chaque instant. J'y travaille.
    Hier j'ai eu 5 mn de colère que je qualifierais de saine,
    j'en ai pris conscience, j'ai respiré, ce qui fait que cette colère a été mieux gérée.Puis j'ai lâché prise sur l’événement.
    Ce n'est pas anormal d'avoir des émotions, c'est la façon dont on les gère qui a son importance et c'est toute la difficulté.
    Sinon, je tiens à rester dans la voie du juste milieu cyclops .


    bonne journée Smile
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Sam 17 Mar 2012 - 19:43

    Bonjour,

    Plus on s'étudie et plus on s'oublie... Shocked
    Plus on s'oublie soi-même et moins on est pesant pour les autres... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par tangolinos le Dim 18 Mar 2012 - 20:53

    Kaïkan a écrit:Bonjour,

    Plus on s'étudie et plus on s'oublie... Shocked
    Plus on s'oublie soi-même et moins on est pesant pour les autres... Very Happy

    Je dirais que le "trop" ou le "trop peu" nuit.
    avatar
    mandarine
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 12
    Age : 62
    Localisation : Basse-Normandie
    Emploi/loisirs : salariée
    Humeur : plutôt positive
    Date d'inscription : 28/02/2012

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par mandarine le Lun 19 Mar 2012 - 9:29

    plus on s'étudie soi même, plus on se connait, plus on comprend l'autre.
    Il y a dans l'autre une partie de soi. Basketball
    Je m'occupe de l'autre grâce à cette partie commune entre nous.
    Et vaut mieux s'occuper bien de soi que mal des autres....

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2923
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par tangolinos le Lun 19 Mar 2012 - 19:59

    mandarine a écrit:plus on s'étudie soi même, plus on se connait, plus on comprend l'autre.
    Il y a dans l'autre une partie de soi. Basketball
    Je m'occupe de l'autre grâce à cette partie commune entre nous.
    Et vaut mieux s'occuper bien de soi que mal des autres....


    Et vaut mieux s'occuper bien des autres que mal de soi... I love you
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par Kaïkan le Lun 19 Mar 2012 - 23:51

    tangolinos a écrit:
    mandarine a écrit:plus on s'étudie soi même, plus on se connait, plus on comprend l'autre.
    Il y a dans l'autre une partie de soi. Basketball
    Je m'occupe de l'autre grâce à cette partie commune entre nous.
    Et vaut mieux s'occuper bien de soi que mal des autres....


    Et vaut mieux s'occuper bien des autres que mal de soi... I love you

    Et encore plus fort de s'émanciper de son propre esprit et de celui des autres...



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    mandarine
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 12
    Age : 62
    Localisation : Basse-Normandie
    Emploi/loisirs : salariée
    Humeur : plutôt positive
    Date d'inscription : 28/02/2012

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par mandarine le Sam 7 Avr 2012 - 10:11

    Bonjour,

    il y a des moments dans la vie où le travail, les tâches quotidiennes sont plus importantes qu'internet

    bonne journée
    avatar
    mandarine
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 12
    Age : 62
    Localisation : Basse-Normandie
    Emploi/loisirs : salariée
    Humeur : plutôt positive
    Date d'inscription : 28/02/2012

    Re: Le Zen et l'insatisfation... des autres! Ou comment concilier pratique et quotidien...?

    Message par mandarine le Jeu 12 Avr 2012 - 21:17

    Je vis dans l'illusion...

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 7:02