Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    kyosaku : drôle d'impression !

    Partagez
    avatar
    ederlezi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 138
    Age : 50
    Localisation : BAB (64)
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : changeante
    Date d'inscription : 27/09/2008

    kyosaku : drôle d'impression !

    Message par ederlezi le Dim 12 Oct 2008 - 21:07

    J'ai carrément oublié de vous raconter : mercredi dernier, j'ai fait connaissance (indirectement) avec le kyosaku. J'essaie de vous raconter ça du point de vue du débutant, comme je l'ai vécu ; c'est plutôt drôle, en fait !
    En plein zazen, j'entends tout à coup deux coups secs, en même temps qu'un froissement de vêtements. Comme cela se passe dans mon dos, je ne me retourne pas. Mais voilà que le "maître" revient se poster juste derrière moi, et je "perçois", toujours sans voir, qu'il est là avec le bâton, en attente. Et c'est là où c'est drôle : je n'ose plus bouger de peur de m'en prendre un coup ! J'ai beau avoir lu que les pratiquants le demandent, j'ai vraiment cru qu'il guettait une défaillance. C'est dingue !
    Enfin, même si je n'ai pas eu réellement peur, pendant ce temps, autant vous dire que mon esprit ne méditait pas en paix. Neutral
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Dim 12 Oct 2008 - 22:38

    ederlezi a écrit:J'ai carrément oublié de vous raconter : mercredi dernier, j'ai fait connaissance (indirectement) avec le kyosaku. J'essaie de vous raconter ça du point de vue du débutant, comme je l'ai vécu ; c'est plutôt drôle, en fait !
    En plein zazen, j'entends tout à coup deux coups secs, en même temps qu'un froissement de vêtements. Comme cela se passe dans mon dos, je ne me retourne pas. Mais voilà que le "maître" revient se poster juste derrière moi, et je "perçois", toujours sans voir, qu'il est là avec le bâton, en attente. Et c'est là où c'est drôle : je n'ose plus bouger de peur de m'en prendre un coup ! J'ai beau avoir lu que les pratiquants le demandent, j'ai vraiment cru qu'il guettait une défaillance. C'est dingue !
    Enfin, même si je n'ai pas eu réellement peur, pendant ce temps, autant vous dire que mon esprit ne méditait pas en paix. Neutral

    Le kyôsaku est vraiment un jouet qui amuse les "zénistes". Comme Dôgen n'en fait jamais mention, et qu'il est tout de même assez précis et détaillé dans ses descriptions de la pratique, maître Nishijima en tire la déduction qu'il n'existait pas pour lui (Dôgen). Comme de plus son application dérange la pratique (quoi qu'en pense Doubidou), il le proscrit absolument, tout autant que le kusen. Je pense en effet qu'il empêche que la première période de zazen le soit (une période de zazen). Il distrait, et "facilite" le temps qui est long. Or le zen est aussi une façon d'apprivoiser l'ennui.
    avatar
    beanell
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 132
    Date d'inscription : 29/07/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par beanell le Mar 14 Oct 2008 - 23:37

    Je me souviens d'un coup de kyosaku qui m'a valu par la suite quelques visites chez le kinési (auquel je n'ai pas voulu expliquer l'origine de ma contracture musculaire).
    Juste avant le zazen , celui qui devait donner le Kyosaku n'étant toujours pas là , un autre à été désigné pour le remplacer dans l'urgence . Cet autre d'abord trés réticent affirmant n'avoir jamais fait ça , se retrouve dans le rôle , sous prétexte qu'il fallait bien apprendre un jour ..Bref ..en pleine méditation ..je tente ..voulant éviter la somnolence , et là dans son excés de zéle je reçois un coup tel que ma somnolence s'est tranformée instantanément en une colére accompagnée d'un beau mot grossier (et ce n'est pas dans mes habitudes loin de là).
    A la fin du zazen j'ai entendu qu'on expliquait au gars comment il falait tenir le kyosaku ...
    En tout cas pendant des mois je n'ai plus jamais redemandé le kyosaku , d'ailleurs ce n'était pas la peine parceque rien qu'a entendre le passage du kyosakuman , toute somnolence disparaissait immédiatement (trés éfficace)
    Voilà pour l'anecdote !
    avatar
    ederlezi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 138
    Age : 50
    Localisation : BAB (64)
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : changeante
    Date d'inscription : 27/09/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par ederlezi le Mer 15 Oct 2008 - 9:02

    Ca me paraît irresponsable, parce que j'ai lu ensuite que le coup portait sur un endroit très précis riche en points d'acupuncture ; où serait donc l'intérêt si on le donne mal ? Ils auraient dû écouter le "donneur"...
    Je n'ai pas pour l'instant envie de tenter, effectivement !
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Mer 15 Oct 2008 - 11:51

    beanell a écrit:
    En tout cas pendant des mois je n'ai plus jamais redemandé le kyosaku , d'ailleurs ce n'était pas la peine parceque rien qu'a entendre le passage du kyosakuman , toute somnolence disparaissait immédiatement (trés éfficace)

    En plus, en bon québécois cultivé, j'ai une sainte horreur du franglais, et "kyosakuman" me paraît particulièrement hideux. Pourquoi pas son vrai nom japonais de "jikido", puisque que l'AZI utilise bien le "godo" ("à l'arrière de la salle").

    ederlezi a écrit:
    Ca me paraît irresponsable, parce que j'ai lu ensuite que le coup portait sur un endroit très précis riche en points d'acupuncture ; où serait donc l'intérêt si on le donne mal ? Ils auraient dû écouter le "donneur"...
    Je n'ai pas pour l'instant envie de tenter, effectivement !

    Laisse tomber: c'est absolument sans intérêt autre que le folklore. Je dis pas, peut-être en sesshin, et même là, je pense qu'il y a des moyens moins brutaux et bruyants.

    Mxl
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 166
    Date d'inscription : 14/01/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Admin le Mer 15 Oct 2008 - 15:48

    là en plus on parle d'une pratique du zen rinzai qui est utilisée dans le zen soto ??

    drunken


    _________________
    La pire chose est de prendre en compte...


    Un blog que j'apprécie: http://budo1.over-blog.com/

    Vidéo d'art martiaux: http://martialtv.org/[/i]
    avatar
    ederlezi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 138
    Age : 50
    Localisation : BAB (64)
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : changeante
    Date d'inscription : 27/09/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par ederlezi le Mer 15 Oct 2008 - 19:36

    Euh... ? Oui, c'est le zen soto. cyclops
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Mer 15 Oct 2008 - 22:41

    Admin a écrit:là en plus on parle d'une pratique du zen rinzai qui est utilisée dans le zen soto ??

    drunken

    Possiblement empruntée. Mais dans le rinzai on appelle cela "keisaku".
    avatar
    beanell
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 132
    Date d'inscription : 29/07/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par beanell le Ven 17 Oct 2008 - 18:09

    yudo a écrit:En plus, en bon québécois cultivé, j'ai une sainte horreur du franglais, et "kyosakuman" me paraît particulièrement hideux.


    Désolée d'avoir outré Yudo avec un mot dont il a horreur ! Laughing
    à moi ça m'aura au moins apprit un nouveau mot "jikido"
    avatar
    Anshu
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 48
    Age : 58
    Localisation : Nantes
    Emploi/loisirs : Bof aucun intérêt !!!!!
    Humeur : Ici et maintenant ?
    Date d'inscription : 03/09/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Anshu le Mer 22 Oct 2008 - 18:52

    Yudo a écrit:

    Le kyôsaku est vraiment un jouet qui amuse les "zénistes". Comme Dôgen n'en fait jamais mention, et qu'il est tout de même assez précis et détaillé dans ses descriptions de la pratique, maître Nishijima en tire la déduction qu'il n'existait pas pour lui (Dôgen). Comme de plus son application dérange la pratique (quoi qu'en pense Doubidou), il le proscrit absolument, tout autant que le kusen. Je pense en effet qu'il empêche que la première période de zazen le soit (une période de zazen). Il distrait, et "facilite" le temps qui est long. Or le zen est aussi une façon d'apprivoiser l'ennui.

    Ayant fait l'expérience du zazen avec Kyosaku au sein de l'AZI, puis sans avec Eric rommeluère, j'ai effectivement constaté que le Kyosaku est une sorte d'"accessoire de distraction". Lorsque la personne en charge du Kyosaku passe derrière vous (attendant votre demande) vous n'êtes plus en méditation, mais vous vous demandez :
    "Où est-il précisément, derrière moi ou derrière mon voisin ? Ai-je besoin du bâton d'éveil ? Ah çà vient de claquer à côté, tiens untel a besoin de se "réveiller" etc... etc..."
    Alors que s'il n' y a pas de kyosaku, vous restez en méditation.

    Il me semble que j'ai lu quelquepart, mais je ne sais plus où, que Maître Dogen n'utilisait pas le Kyosaku, mais conseillait plutôt de faire Kin hin pous éviter le sommeil ou l'agitation mentale... j'ai tout faux ?

    Gasshô
    Henri
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Mer 22 Oct 2008 - 22:13

    Zafu a écrit:
    Il me semble que j'ai lu quelquepart, mais je ne sais plus où, que Maître Dogen n'utilisait pas le Kyosaku, mais conseillait plutôt de faire Kin hin pous éviter le sommeil ou l'agitation mentale... j'ai tout faux ?

    Ca ne me dit rien, mais je pense que l'idée est très juste.

    Mxl
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Lun 15 Avr 2013 - 20:13

    Tiens, cette phrase de Brad Warner qui tombe juste:

    Once during a sesshin I attended, another participant waxed lyrical about the benefits of the kyosaku, the “staff of instruction” used in many Zen temples to stimulate effort in sleepy meditators with a sharp whack across the shoulders. My teacher, Gudo Nishijima (who never used the kyosaku), listened patiently and finally said, “Maybe that’s true. But I think it’s better to learn to wake up by yourself.”

    [Un jour, au cours d'une sesshin, un autre participant s'est mis à faire un éloge lyrique des bénéfices du kyosaku, le "bâton d'instruction" dont on se sert dans de nombreux temples zen pour stimuler l'effort des méditants endormis grâce à un coup sec sur les épaules. Mon maître, Gudo Nishijima (qui ne s'en sert jamais), a écouté patiemment et a finalement dit: "C'est peut-être vrai. Mais je pense qu'il vaut mieux se réveiller tout seul."]
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Kaïkan le Lun 15 Avr 2013 - 21:49


    Bonsoir,

    Le kyosaku est donné à celui qui le demande. C'est-à-dire qu'on ne frappe que ceux qui font gassho au passage du kyosaku(man).
    Si on est en train de dormir cela doit être difficile de faire gassho, non ?... Laughing

    En général on demande cette frappe lorsqu'on est vraiment très mal : douleurs fortes, instabilité ou maladie. Certains le demandent à chaque zazen comme si c'était un bâton magique qui prodiguerait l'éveil; ce qui est une absurdité lamentable.

    Finalement certains dojo n'utilisent plus le kyosaku qui reste paisiblement sur l'autel.
    Symboliquement le kyosaku représente l'enseignement des maîtres et c'est bien pourquoi sa place sur l'autel est tout à fait adéquate. (on peut l'y laisser... sunny )





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Yudo, maître zen le Mar 16 Avr 2013 - 12:05

    Kaïkan a écrit:
    Bonsoir,

    Le kyosaku est donné à celui qui le demande. C'est-à-dire qu'on ne frappe que ceux qui font gassho au passage du kyosaku(man).
    Si on est en train de dormir cela doit être difficile de faire gassho, non ?... Laughing

    En général on demande cette frappe lorsqu'on est vraiment très mal : douleurs fortes, instabilité ou maladie. Certains le demandent à chaque zazen comme si c'était un bâton magique qui prodiguerait l'éveil; ce qui est une absurdité lamentable.

    Finalement certains dojo n'utilisent plus le kyosaku qui reste paisiblement sur l'autel.
    Symboliquement le kyosaku représente l'enseignement des maîtres et c'est bien pourquoi sa place sur l'autel est tout à fait adéquate. (on peut l'y laisser... sunny )


    De fait (et paradowalement!) il y en a un chez moi, qui ne fait que cela. Et dessus, j'ai écrit: "Ne pas utiliser!" Twisted Evil
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3633
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Fred le Mar 16 Avr 2013 - 12:15

    Tu attends qu'il y'ait un disciple qui le prenne et qui te frappe avec, comme au bon vieux temps? Laughing
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Kaïkan le Mar 16 Avr 2013 - 14:21

    Yudo, maître zen a écrit:
    Kaïkan a écrit:
    Bonsoir,

    Le kyosaku est donné à celui qui le demande. C'est-à-dire qu'on ne frappe que ceux qui font gassho au passage du kyosaku(man).
    Si on est en train de dormir cela doit être difficile de faire gassho, non ?... Laughing

    En général on demande cette frappe lorsqu'on est vraiment très mal : douleurs fortes, instabilité ou maladie. Certains le demandent à chaque zazen comme si c'était un bâton magique qui prodiguerait l'éveil; ce qui est une absurdité lamentable.

    Finalement certains dojo n'utilisent plus le kyosaku qui reste paisiblement sur l'autel.
    Symboliquement le kyosaku représente l'enseignement des maîtres et c'est bien pourquoi sa place sur l'autel est tout à fait adéquate. (on peut l'y laisser... sunny )


    De fait (et paradowalement!) il y en a un chez moi, qui ne fait que cela. Et dessus, j'ai écrit: "Ne pas utiliser!" Twisted Evil

    Bravo... Un kòan à classer dans les annales... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par lausm le Mar 16 Avr 2013 - 14:38

    beanell a écrit:Je me souviens d'un coup de kyosaku qui m'a valu par la suite quelques visites chez le kinési (auquel je n'ai pas voulu expliquer l'origine de ma contracture musculaire).
    Juste avant le zazen , celui qui devait donner le Kyosaku n'étant toujours pas là , un autre à été désigné pour le remplacer dans l'urgence . Cet autre d'abord trés réticent affirmant n'avoir jamais fait ça , se retrouve dans le rôle , sous prétexte qu'il fallait bien apprendre un jour ..Bref ..en pleine méditation ..je tente ..voulant éviter la somnolence , et là dans son excés de zéle je reçois un coup tel que ma somnolence s'est tranformée instantanément en une colére accompagnée d'un beau mot grossier (et ce n'est pas dans mes habitudes loin de là).
    A la fin du zazen j'ai entendu qu'on expliquait au gars comment il falait tenir le kyosaku ...
    En tout cas pendant des mois je n'ai plus jamais redemandé le kyosaku , d'ailleurs ce n'était pas la peine parceque rien qu'a entendre le passage du kyosakuman , toute somnolence disparaissait immédiatement (trés éfficace)
    Voilà pour l'anecdote !

    Ah ah, ma compagne a vécu le meme genre de truc.
    Sauf qu'elle, bien élevée, a fait gassho car elle voyait tout le monde faire, et le gars qui portait le kyosaku, un gars bien zèlé, qui tape bien franc, a tapé franc. Du coup elle ne l'a pas redemandé pendant longtemps.
    Toutes ces questions expriment quelque chose qui me travaille depuis un bon moment : le conditionnement du cadre dans le zen soto, qu'on remet difficilement en cause, et dont on fait un dogme au final.
    Le kyosaku bien donné, est celui qui est aussi bien reçu. et le kyosaku le mieux donné est fait par celui qui n'en a pas besoin a quelqu'un qui n'en a pas besoin non plus.
    Ce devrait etre comme un traitement, une aiguille d'acupuncture.
    En fait, on frappe un point qui se trouve la où se croisent trois méridiens yang sur le haut du corps, qui doivent etre vésicule biliaire, intestin grèle et je sais plus.
    Une aiguille d'acupuncture ça pique, le kyosaku ça frappe, les techniques de soin sino japono asiatiques sont parfois hard a recevoir, mais diablement efficaces aussi. Mais comme tout, faut le bon dosage, et le systématisme et l'habitude, ça va contre l'éveil.
    Deshimaru a dit des trucs très intéressants sur le kyosaku : autrefois, avant la grande normalisation post sotoshuisation, le shusso donnait deux coups sur chaque épaule : le premier coup avait valeur de sondage du tonus, le second de rééquilibrage.
    Quand l'énergie sombre, on tape plus sec, en mettant la conscience plutot sur la remontée du coup. Si elle est trop yang, on a l'intention d'enfoncer.
    Mais comme toute conscience énergétique, ce n'est pas qu'un mouvement physique, c'est un mouvement où le corps et le baton en unités, reliés avec qui le reçoit, expriment la conscience.
    Mais comme on me l'a appris, ça ne se donne pas avec la tète, mais le hara.
    et il me semble qu'on y expérimente la l'essence des arts martiaux.
    J'ai eu la chance de l'apprendre au bon moment avec de bonnes personnes.
    Un jour un enseignant réputé pour son kyosaku, me l'a donné...il m'a enfoncé dans le zafu, et j'en suis ressorti comme une fleur qui éclot...mais un autre réputé pour etre un bourrin, faisait pleurer les femmes a la Gendro quand il passait dans les rangs.
    Faut l'équilibre, et pour ça l'enseigner bien.
    Mais nous on n'en a meme pas sur l'autel.
    Notre kyosaku c'est une bonne discussion après zazen, avec reprise des points problématiques de la posture, possibilité d'en parler et de voir comment on peut gèrer tout ça sans rien d'autre que soi meme.
    Et je pense que le kyosaku sert souvent de substitut a la parole, je ne crois pas que le vrai zen s'enseigne de cette façon paramilitaire...mais certains aiments ça, libre a eux, moi ça ne m'a jamais fait peur, mais aujourd'hui j'apprends le zazen sans jouets, comme disait Uchiyama, sans parler ni faire de bruit pendant : on est assez bruyant dans la tète, pour en rajouter.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Kaïkan le Mar 16 Avr 2013 - 14:56

    lausm a écrit:Ce devrait etre comme un traitement, une aiguille d'acupuncture.
    En fait, on frappe un point qui se trouve la où se croisent trois méridiens yang sur le haut du corps, qui doivent etre vésicule biliaire, intestin grêle et je sais plus.
    Il y a plusieurs points et non pas un seul qui est frappé par le kyosaku.
    Peu savent vraiment le donner car il y a en fait trois zones très proches et suivant la posture et l'état du receveur on le donne différemment.
    Il faut jouer avec l'inclinaison du kyosaku et ne pas essayer de taper fort mais juste.
    Il est important de toucher près du cou mais pas trop car les cervicales c'est fragile. Parfois il faut se baisser presque accroupi pour toucher plus bas en maintenant le kyosaku plus vertical.
    C'est un art et il faut s'y intéresser pour le comprendre et l'actualiser.
    On prend des cours de massage mais rarement des cours de kyosaku. On donne à des novices la responsabilité de frapper et il survient des accidents ... Shocked
    (la plupart des victimes n'osent même pas se plaindre. )





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3633
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Fred le Mar 16 Avr 2013 - 14:59

    On donne à des novices la responsabilité de frapper et il survient des accidents

    Sans formation !? C'est dingue ça! Mad
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3633
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Fred le Mar 16 Avr 2013 - 15:16

    D'ailleurs je me souviens avoir reçu le kyosaku au zendo du 13ème...Houlala, ça avait été duraille. Au contraire à Villefranche la femme de Kotai me l'avait donné, et cela avait été doux et vivifiant à la fois. Je me rappel qu'elle avait été très attentive à me donner la bonne position pour le recevoir.
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par lausm le Mar 16 Avr 2013 - 17:13

    Oui : penché sur le coté, avec les poings sur les genoux, paume tournée vers le haut. La tète est a l'aplomb du genou, et on tourne la tète vers le coté jusqu'a regarder derrière soi, pour exposer complètement la zone.
    Et on expire lentement, lentement, longuement, doucement, et normalement ça se passe bien.
    car on donne le kyosaku, mais la qualité de l'attitude du receveur joue aussi énormément. Car c'est une relation, un donne, l'autre reçoit.
    celui qui donne le kyosaku, normalement se tient droit quand il donne le coup : il plie les genoux mais le tronc reste droit et il expire ce faisant.
    La main gauche tient la base du baton, et donne l'impulsion du coup, et la main droit se ferme au dessus de la main gauche, la paume droite bloquant le pouce gauche, et la main droite guide la trajectoire. Je dis ça, mais c'est un mouvement global de tout le corps qui englobe ces points spécifiques, comme la posture de zazen englobe tous ces points de concentration spécifiques en un seul acte.
    Le repère qu'on m'a appris, concernant le point de l'épaule, est une zone située au milieu d'une ligne entre la pointe de l'épaule, et la base du cou.
    On ne frappe pas par dessus, mais un peu en arrière, pour cela la personne doit pencher assez en avant. sinon on tape le muscle par dessus, alors qu'on frappe une zone plus plate en arrière.


    Dernière édition par lausm le Mar 16 Avr 2013 - 22:13, édité 2 fois
    avatar
    Elysabeth
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 02/04/2011

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Elysabeth le Mar 16 Avr 2013 - 19:00

    Et vous pouvez faire confiance à Lausm quand il parle de cela (et du reste aussi....d'ailleurs coucou lausm sunny
    Car je n'ai reçu qu'une seule fois le kyosaku dans ma petite expérience de zazen, et c'est lui qui me l'a donné. La sensation que quelque chose part très profondément vers le sol, et en même temps je me suis sentie grandir et respirer plus large, je me souviens encore de la sensation. Et absolument aucune douleur.
    J'ai retenté zazen ailleurs ensuite, et au seul son que faisait le kyosaku sur les autres avant et derrière moi, je me suis bien gardée de le demander... Shocked

    Contenu sponsorisé

    Re: kyosaku : drôle d'impression !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 12:58