Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Les religions (christianisme et les autres)

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 15:43

    Akemi a écrit:Bonjour Doubidou

    Les religions monothéistes prônent toutes la même chose Travail et Obéissance avec à la clé un hypothétique lieu ou tout serait mieux mais le paradis c’est ici et tout de suite. Avoir soif de Dieu c’est bien mais il faut vous dépouiller de vos croyances, l’imagination est dangereuse elle n’a pas de valeurs convaincante, seul les faits en ont. Les religions monothéistes regorgent de spéculations.
    Peut-être y avez-vous trouvé un sentiment de sécurité mais en réalité elle n’en offre aucune, rien n’est plus incertain.
    Lisez vous-même ce que dit le Pape à propos de ce qu'il faut entendre par "Vie éternelle", ou dans ce que dit Jésus à propos du "Royaume des Cieux ou de Dieu" vous voyez bien que c'est ici et maintenant.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 15:59

    Une première fois vous faites lire un passage de la Bible et une seconde fois ce que pense le Pape, c’est peu convainquant. Citer des savants (il semble que le Pape en soit un)...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 16:06

    Akemi a écrit:Une première fois vous faites lire un passage de la Bible et une seconde fois ce que pense le Pape, c’est peu convainquant. Citer des savants (il semble que le Pape en soit un)...
    Je ne peux guère mieux, la Bible c'est le livre de référence des chrétiens et le Pape et ce qu'il dit est la réference des catholiques. Et je ne cherche pas à vous convaincre. Oui le Pape Benoit XVI est un grand théologien (il a écrit beaucoup de livres et articles et a enseigné la théologie).

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Kaïkan le Dim 12 Fév 2012 - 17:52

    Doubi a écrit:le judéo-christianisme est fondé sur la pratique.

    Faux et archifaux … Et un petit cours de catéchisme vite fait sur le gaz…
    ...

    Un vrai "chrétien" est une personne qui met sa foi et sa confiance entière dans la personne de Jésus-Christ, dans le fait qu’Il est mort sur la croix pour payer le prix de nos péchés et qu’Il est ressuscité le troisième jour afin d’obtenir la victoire sur la mort et donner la vie éternelle à tous ceux qui croient en Lui.
    Un vrai Chrétien est, en fait, un enfant de Dieu, un membre du corps du Christ et quelqu’un à qui Dieu a donné une nouvelle vie en Christ. Un vrai Chrétien aime ses prochains et obéit à la parole de Dieu (1 Jean 2:4; 1 Jean 2:10).

    La profession de foi


    Le kerygme, la profession de foi fondamentale des chrétiens contenue dans l'Épitre de saint Paul aux Corinthiens, stipule que, si Jésus-Christ n'est pas ressuscité, la foi chrétienne est vide. Deux autres professions de foi sont venues préciser la foi chrétienne, le Symbole des Apôtres et le Symbole de Nicée-Constantinople (ou credo). Cependant, tous les chrétiens n'accordent pas une valeur à ces deux derniers. Ces professions de foi sont divisées en quatre parties. La première confirme la doctrine monothéiste du christianisme en stipulant qu'il n'y a qu'un seul Dieu qui est aussi le Créateur. La seconde partie énonce que Jésus-Christ est le fils unique de Dieu et qu'il a souffert, est mort, a été enseveli et est ressuscité avant de monter au ciel afin de juger les vivants et les morts. L'expression de fils relève de la continuité de la tradition biblique, mais les chrétiens proclament que c'est Dieu qui se révèle de façon unique en son fils Jésus-Christ. Les catholiques insistent davantage sur la filiation biologique dans la doctrine de la virginité perpétuelle. La troisième partie des professions de foi dit que l'Esprit Saint intercède pour les hommes et, finalement, la quatrième partie énonce que Jésus-Christ a institué une Église sur Terre.

    La Trinité


    La Trinité découle directement de ces professions de foi. La Trinité est le fait que le Dieu unique se révèle en trois « personnes », le Père, le Fils et l'Esprit Saint. Le terme de personne a donné lieu à de nombreuses interprétations et saint Augustin précise que ce terme, humain, ne définit qu'imparfaitement la Trinité. La triple invocation du baptême, « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » fut conceptualisée sous forme du dogme de la Trinité lors des grands Conciles du IVe siècle. Les interprétations de la Trinité sont différentes selon les chrétiens qui se revendiquent des Églises des deux conciles, des Églises des trois conciles ou des Églises des sept conciles. De plus, certains chrétiens tels que les unitaristes, certains groupes adventistes et les Témoins de Jéhovah n'admettent pas le dogme de la Trinité. Ces derniers sont appelés antitrinitaires.


    Voilà donc comment les choses adviennent pour être chrétien et dans quel ordre :



    1- On reçoit d’abord une initiation, qui consiste à lire les Evangiles pour connaître la vie et l’enseignement de Jésus Christ. On peut appeler cette étape la phase d’évangélisation, au terme de laquelle on « accepte » ou non Jésus comme Seigneur et Sauveur.

    2- Autrement dit, on se découvre et on se reconnaît pécheur, afin de se repentir de ses fautes anciennes, de son inconduite passée, pour recevoir le pardon de Dieu par Jésus Christ. C’est évidemment cette étape-là qu’il convient d’appeler « la conversion ». Une conversion du cœur, profonde et sincère. Nécessaire ô combien car, sans cette conversion, on continuerait à s’estimer non pécheur ou saint ; dans un cas, comme dans l’autre, on n’aurait pas besoin d’être sauvé et pardonné, et, par conséquent, le sacrifice de Jésus Christ sur la croix est vain et inutile…

    3- Si nous nous reconnaissons pécheurs pardonnés, en revanche, nous sommes prêts à changer de vie : le vieil homme est mort, place au nouvel homme ! C’est la troisième étape qui consiste à être « plongé » dans la mort du Christ, pour ressusciter avec lui. Cette phase est celle du baptême, celle de notre « oui » public (c’est-à-dire en communauté ou en église), notre acceptation définitive qui nous permettra d’accueillir l’Esprit Saint, premier don fait aux disciples à la Pentecôte : il est toujours d’actualité.

    Alors nous entrons dans l’ultime étape, la plus longue par ailleurs, qui nous conduira au « passage » de ce monde à Dieu où, comme le dit saint Paul, nous recevrons notre récompense qui est de vivre de la vie de Dieu ; la Vie éternelle consistant à connaître Dieu et celui qu’il a envoyé, Jésus Christ.
    Oui, le chrétien est un coureur, un marcheur tendu de toutes ses forces vers cette rencontre éblouissante.

    Mais avant cela il faut vivre en disciple, en témoin de Jésus :
    « Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; (Jn 14,15) celui qui s’attache à mes commandements et qui les observe, celui-là m’aime (Jn 14,21)… Si quelqu’un m’aime, il observera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure. Celui qui ne m’aime pas n’observe pas mes paroles ; (Jn 14, 23-24)
    Et encore :
    « Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là produira du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment… Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous produisiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples… Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés : demeurez dans mon amour. Si vous observez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme, en observant les commandements de mon Père, je demeure dans son amour (Jn 15, 5 à 10)
    Tout est dit : les disciples que Jésus désirent sont ceux qui ne se séparent pas de lui ; et, comme lui est lié au Père, eux aussi lui sont intimement liés.
    Ce lien finit par opérer, inéluctablement, une transformation en nous : on ne fréquente pas le Seigneur de l’univers sans brûler intérieurement d’un feu inextinguible, un feu qui nous débarrasse de toutes nos scories !
    Pour certains y a du boulot...(ndlr)... Laughing


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Leela le Dim 12 Fév 2012 - 18:15


    C'est ce qui me semblait aussi. J'ai été élevée dans cette religion, ma famille est encore ultra-catholique, et croire dans les dogmes, éviter de faire des péchés et remplir ses obligations (sacrements...) paraît très important en tous cas pour se déclarer "catholique". Faire le bien est aussi recommandé, mais ce n'est pas très original et ne suffit pas pour se déclarer catholique ou chrétien...

    Il y a peut-être des mouvements progressistes dont fait partie Doubidou qui jettent les dogmes à la poubelle et se concentrent sur "faire le bien" (d'ailleurs j'en connais pas mal dans ce cas, mais ils n'en font pas de pub) alors je suis la première à m'en réjouir.

    Pour moi, toutes les religions peuvent disparaître, et être remplacées par l'humanisme.

    J'aime beaucoup l'hymne à la Charité,(à condition de remplacer Charité par Amour).

    C'est une pure merveille, qui annonce d'ailleurs la fin des religions


    Première lettre aux Corinthiens Chapitre 12-13
    31 Parmi les dons de Dieu,vous cherchez à obtenir ce qu'il y a de meilleur. Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres.

    1 J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. 2 J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien. 3 J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien.
    4 L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ; 5 il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ; 6 il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; 7 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
    8 L'amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra. 9 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles. 10 Quand viendra l'achèvement, ce qui est partiel disparaîtra. 11 Quand j'étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j'ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant. 12 Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme Dieu m'a connu. 13 Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c'est la charité.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 18:18

    Kaikan a écrit (en rouge-marron):
    Doubi a écrit:le judéo-christianisme est fondé sur la pratique.
    Faux et archifaux … Et un petit cours de catéchisme vite fait sur le gaz…...
    Un vrai "chrétien" est une personne qui met sa foi et sa confiance entière dans la personne de Jésus-Christ,.

    Qu'est-ce que mettre sa confiance entière dans la personne de Jésus-Christ? c'est le prendre pour exemple. Et que faisait Jésus, que pratiquait-il? il pratiquait la prière à son Père et l'amour du prochain. Donc il s'agit de pratique.

    dans le fait qu’Il est mort sur la croix pour payer le prix de nos péchés et qu’Il est ressuscité le troisième jour afin d’obtenir la victoire sur la mort et donner la vie éternelle à tous ceux qui croient en Lui.
    Qu'est-ce que ça veut dire que Jésus est réssucité pour donner la vie éternelle à tous ceux qui croient en lui?
    ça veut dire que pour un chrétien Jésus est toujours là à suivre dans son exemple et sa parole pour avoir la vie éternelle, c'est-à-dire une vie pleine heureuse dèjà ici et maintenant. Et qu'est-ce que suivre Jésus dans son exemple et sa parole sinon suivre ce qu'il pratiquait: la prière et l'amour du prochain.

    Un vrai Chrétien est, en fait, un enfant de Dieu, un membre du corps du Christ et quelqu’un à qui Dieu a donné une nouvelle vie en Christ. Un vrai Chrétien aime ses prochains et obéit à la parole de Dieu (1 Jean 2:4; 1 Jean 2:10)

    Les pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, et l’un d’eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l’éprouver:
    Maître, quel est le plus grand commandement de la loi?
    Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.
    C’est le premier et le plus grand commandement.
    Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.
    Matthieu 22. 34/40

    C'est cela la pratique de tout chrétien:
    aimer Dieu (qui se traduit par l'adoration, la prière, la méditation)
    et aimer son prochain (qui se traduit par la pratique d'aimer son prochain).

    C'est pas plus compliqué que cela.

    Que font les moines chrétiens dans leur monastère sinon pratiquer et se donner en exemple dans la pratique pour les autres?
    Que fait le chrétien lambda quand il prie, médite, aime son prochain sinon pratiquer?

    La pratique est le fondement du christianisme avec la foi parce que Jésus pratiquait la prière la méditation et l'amour du prochain et que pour tout chrétien ce que faisait Jésus, ce qu'il pratiquait, est à faire, et à pratiquer.

    Dèjà les dix commandements... qu'est-ce sinon une PRATIQUE...
    Et bien les deux commandements des Evangiles (aimer Dieu -l'adorer, le prier, méditer-, aimer son prochain) c'est cela la pratique du chrétien.
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 15:28

    Oui, "aimer son prochain comme soi-même", c'est, quoi qu'il en soit un message essentiel, sans doute le pilier commun à toute spiritualité...

    Dans le Bouddhisme, on insisterait sur la manière dont l'individu se percevrait lui-même, en parlant du non-soi, de la vacuité etc...Par là, le bouddhiste apprendrait à actualiser la non séparation entre lui-même et l'autre, ou en terme négatif, à n'actualiser aucune séparation entre lui-même et l'autre, selon cette compréhension que trouver l'unité réside simplement dans le fait de ne pas chérir les différences...
    Par là, par la réalisation de ce que dans le bouddhisme on nomme la nature de bouddha, nature indiférentiée partagée par tous les êtres, le bouddhiste trouverait l'accès à cet amour inconditionnel par lequel soi-même et l’autre ne serait plus qu’une question de commodité désignative, par lequel aimer l’autre et s’aimer soi-même participerait d’un seul et même élan.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 16:01

    Fred a écrit:
    ...Par là, le bouddhiste apprendrait à actualiser la non séparation entre lui-même et l'autre, ou en terme négatif, à n'actualiser aucune séparation entre lui-même et l'autre, selon cette compréhension que trouver l'unité réside simplement dans le fait de ne pas chérir les différences...
    Mais ne pas chérir les différences, ne pas faire de séparation entre soi et l'autre c'est précisément nier un prochain, un autre que soi!
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 16:08

    Entre nier et affirmer, il y'a un chemin de traverse.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 16:14

    Fred a écrit:Entre nier et affirmer, il y'a un chemin de traverse.
    Vous n'affirmez pas une altérité, un autre, un prochain en nous coulant tous dans une unité indifférenciée.

    J'ai pu dire ailleurs que j'avais quitter le bouddhisme parce que celui-ci ne mettait pas en avant la notion de personne. Vous illustrez parfaitement cette non reconnaissance de la personne dans ce que vous dites en disant par exemple soi-même et l’autre ne serait plus qu’une question de commodité désignative...
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 16:36

    Vous n'affirmez pas une altérité, un autre, un prochain en nous coulant tous dans une unité indifférenciée

    Non je ne l'affirme pas, je ne la nie pas non plus d'ailleurs cette altérité. Ceci est le sens de mon propos : Entre nier et affirmer, il existe un chemin de traverse.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 16:43

    Fred a écrit:
    Vous n'affirmez pas une altérité, un autre, un prochain en nous coulant tous dans une unité indifférenciée

    Non je ne l'affirme pas, je ne la nie pas non plus d'ailleurs cette altérité. Ceci est le sens de mon propos : Entre nier et affirmer, il existe un chemin de traverse.
    Pour moi vous la niez (ce n'est peut-être pas votre sentiment mais c'est le mien) en disant des choses comme:
    ... actualiser la non séparation entre lui-même et l'autre
    ... ne pas chérir les différences...
    ... soi-même et l’autre ne serait plus qu’une question de commodité désignative

    Si je me trompe, tant mieux!

    cordialement,
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par fonzie le Lun 13 Fév 2012 - 16:54

    Doubidou a écrit:(...)J'ai pu dire ailleurs que j'avais quitter le bouddhisme parce que celui-ci ne mettait pas en avant la notion de personne. Vous illustrez parfaitement cette non reconnaissance de la personne dans ce que vous dites en disant par exemple soi-même et l’autre ne serait plus qu’une question de commodité désignative...
    Matthieu
    12.47
    Quelqu'un lui dit: Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler.
    12.48
    Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère, et qui sont mes frères?

    afro
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 16:59

    Puis, tendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une soeur et une mère.

    ça veut pas dire parce qu'on est tous pareils; ça veut dire qu'on est tous frères et soeurs, c'est différent!
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 17:03

    Pour moi vous la niez (ce n'est peut-être pas votre sentiment mais c'est le mien) en disant des choses comme:
    ... actualiser la non séparation entre lui-même et l'autre
    ... ne pas chérir les différences...
    ... soi-même et l’autre ne serait plus qu’une question de commodité désignative

    Si je me trompe, tant mieux!

    Si c'est votre impression, vous faites bien de m'en faire part. Eh bien oui, je vous le confirme je ne la nie pas, et je le répète, je ne l'affirme pas non plus. Je ne me sens pas obligé d'avoir une opinion là dessus.

    Quoi qu'il en soit, le message n°32 était de ma part, l'expression de ma reconnaissance du message du Christ, et aussi la tentative d'exprimer ce en quoi, arrivé au niveau de compréhension du bouddhisme qui est le mien, il était possible de reconnaître la similitude entre ces deux pratiques.

    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 17:22

    Doubidou :
    ça veut pas dire parce qu'on est tous pareils; ça veut dire qu'on est tous frères et soeurs, c'est différent!

    Il y'a cette expression bouddhiste qui parle de frères et soeurs dans le Dharma.
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Leela le Lun 13 Fév 2012 - 18:01


    pour moi, tous les êtres vivants sont "frères et soeurs", je trouve très mesquin de les réduire à une catégorie...
    avatar
    Invité
    Invité

    re

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 18:16

    Bonsoir


    Leela vous venez de résumer le Christianisme
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Leela le Lun 13 Fév 2012 - 18:30


    Désolée, mais ce que j'ai dit là résume une dimension mystique qu'on trouve dans TOUTES les religions et spiritualités dignes de ce nom... Wink

    Si tout le monde s'en tenait à cela et oubliait les dogmes, il y aurait moins de guerre sur terre, et moins de chamailleries inter-religieuses.




    Dernière édition par Leela le Lun 13 Fév 2012 - 21:30, édité 1 fois
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3321
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Fred le Lun 13 Fév 2012 - 20:02

    Akemi :
    Leela vous venez de résumer le Christianisme

    Celui qui vit le christianisme déploie le résumé de cette religion sur toute sa vie.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Kaïkan le Lun 13 Fév 2012 - 20:38


    Le Shivaïsme du Cachemire


    (ou école Trika et Pratyabhijñā) est, avec l'école Shaiva Siddhanta, un des deux courants principaux de philosophie indienne du shivaïsme. Souvent considéré comme idéaliste, il représente le courant non-dualiste et réaliste du shivaïsme.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Shivaïsme_du_Cachemire

    Voici une lecture qui surprend par des similitudes entre zen et Shivaïsme du Kashmir.




    http://www.amazon.fr/secret-Siddhas-Swami-Muktananda/dp/2910208125


    Les textes du shivaïsme du Cachemire



    L'une des sources de la tradition du Siddha Yoga, le shivaïsme du Cachemire, fait partie de la tradition philosophique shivaïte qui explique comment Shiva, le Principe suprême dépourvu de forme, se manifeste sous la forme de l'univers. Cette tradition reconnaît le rôle du Guru et celui de shaktipat (transmission de l’éveil spirituel) dans l'épanouissement spirituel. Elle décrit également les moyens ou les pratiques qui nous permettent de nous relier à notre divinité intérieure.

    Les Shiva Sutra
    Les Shiva Sutra sont les Écritures de référence du shivaïsme du Cachemire. Ce texte en sanskrit révélé par le Seigneur Shiva au sage Vasugupta au IXe siècle, comporte soixante-dix-sept sutra ou aphorismes qui décrivent la nature de la Conscience.

    Pratyabhijnahridayam
    Traduit littéralement par Le Cœur de la doctrine de la recognition, c'est un traité du XIe siècle écrit par Kshemaraj. Il établit essentiellement que l'individu a oublié sa véritable nature en s'identifiant avec le corps. La réalisation est le processus qui consiste à reconnaître ou à se remémorer sa véritable nature, le Soi intérieur, imprégné de félicité suprême et d'amour.


    L'éveil spirituel


    L’éveil spirituel, ou shaktipat, est au cœur du parcours mystique. Cette transmission d’énergie de Maître à chercheur spirituel provoque chez ce dernier l’éveil de sa propre énergie spirituelle, appelée kundalini. Shaktipat est décrit dans les textes yogiques comme une initiation qui opère une ouverture intérieure de la conscience, processus qui conduit ensuite à des états de conscience toujours plus élevés.

    Au fil du temps, par le jeu combiné de la grâce et de nos efforts de pratique spirituelle, le sentiment d’être séparé du divin disparaît. Nous en venons à reconnaître la présence de Dieu en nous-même et dans le monde qui nous entoure. L’univers nous apparaît comme le jeu de l’énergie divine. Nous célébrons le jour de l’initiation car c’est le plus magnifique des dons que peut recevoir un chercheur spirituel.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 21:41

    Leela a écrit:
    Si tout le monde s'en tenait à cela et oubliait les dogmes, il y aurait moins de guerre sur terre, et moins de chamailleries inter-religieuses.[/color]
    Bonjour,

    Pensez-vous que les bouddhistes sont disposé à oublier leurs concepts de non-soi, karma, samsara, nirvana, etc...? Et les zenistes leur concept de zazen? Et vous-même, êtes-vous prête à oublier vos valeurs ou ce que vous tenez pour vous le plus important sur le plan spirituel?

    (intermède: http://www.youtube.com/watch?v=IsgHsydoo9Q )
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Leela le Lun 13 Fév 2012 - 21:55


    bien sûr, Doubidou, pas de problème ! Déjà que je n'ai pas adopté la pluspart des principes que tu cites: je pense que ce sont des carottes pour faire avancer les ânes (sauf votre respect ! Wink ), ou des concepts dont on n'a besoin que pour un temps et qu'on abandonne après.
    Tout est impermanent.

    Abandonner le respect de toute forme de vie, ça non Evil or Very Mad

    Ma religion à moi, ce n'est pas le bouddhisme (le bouddhisme n'est pas une religion, pour moi). La mienne, c'est celle de Ibn el Arabi, un poète soufi, la religion de l'Amour, à l'extérieur de toute religion ou croyances:

    ... Mon coeur accueille toutes formes:
    C'est un pâturage pour les gazelles, un monastère pour les moines chrétiens,
    Un temple pour les idoles, le Ka'aba du pèlerin,
    et les tables de la Torah, et les versets du Coran
    La religion que je professe, c'est la religion de l'amour
    Quelle que soit la direction de ses caravanes, je le suis
    Car l'amour est ma religion et ma foi.


    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Invité le Lun 13 Fév 2012 - 22:02

    Leela a écrit:
    bien sûr, Doubidou, pas de problème ! Déjà que je n'ai pas adopté la pluspart des principes que tu cites: je pense que ce sont des carottes pour faire avancer les ânes (sauf votre respect ! Wink ), ou des concepts dont on n'a besoin que pour un temps et qu'on abandonne après.
    Tout est impermanent.

    Abandonner le respect de toute forme de vie, ça non Evil or Very Mad

    Ma religion à moi, ce n'est pas le bouddhisme (le bouddhisme n'est pas une religion, pour moi). La mienne, c'est celle de Ibn el Arabi, un poète soufi, la religion de l'Amour, à l'extérieur de toute religion ou croyances:

    ... Mon coeur accueille toutes formes:
    C'est un pâturage pour les gazelles, un monastère pour les moines chrétiens,
    Un temple pour les idoles, le Ka'aba du pèlerin,
    et les tables de la Torah, et les versets du Coran
    La religion que je professe, c'est la religion de l'amour
    Quelle que soit la direction de ses caravanes, je le suis
    Car l'amour est ma religion et ma foi.


    J'en conclus que vous êtes prête à oublier vos valeurs?

    Ceci dit:
    Pensez-vous que les bouddhistes sont disposé à oublier leurs concepts de non-soi, karma, samsara, nirvana, etc...? Et les zenistes leur concept de zazen?

    et si vous faites zazen Leela, êtes-vous prête à oublier la pratique de zazen?

    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Les religions (christianisme et les autres)

    Message par Leela le Lun 13 Fév 2012 - 22:16


    j'ai déjà répondu, tu ne sais pas lire ?

    Je ne réponds pas à la place des autres: pour moi, chacun est libre en matière de vie spirituelle.

    Un koan zen dit: "si vous rencontrez Bouddha, tuez le".
    Cela dit bien ce que cela veut dire Wink

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 15:04