Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    L'idéalisme et les mathématiques

    Partagez
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2806
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par tangolinos le Dim 12 Fév 2012 - 16:32

    La doctrine idéaliste qu'est l' arithmétique est pleine de surprises.

    Si on regarde bien, elle nous propose des Koans qui ne sont pas vraiment nuls.

    En voici un exemple=

    Zéro X l'infini = ?

    albino
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 16:52

    tangolinos a écrit:La doctrine idéaliste qu'est l' arithmétique est pleine de surprises.
    L'arithmétique n'est pas une doctrine idéaliste. Au mieux l'idéalisme utilisera l'arithmétique pour soutenir sa doctrine. Mais le matérialisme ou n'importe quelle doctrine philosophique peut en faire autant.


    Dernière édition par Doubidou le Dim 12 Fév 2012 - 17:50, édité 2 fois
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par fonzie le Dim 12 Fév 2012 - 17:02

    Fred a écrit:
    Ce qui est dur et fort va vers la mort.
    Ce qui est doux et faible va vers la vie.
    Lao-Tseu

    Merci Fred, ça me fait penser que je l'ai lu quelque chose de ressemblant... sous une autre forme, avec des (--) et (++), sachant qu'il y a aussi les cas (+-) et (-+), ce qui rejoint le tétralemme.


    @ Doubidou:
    arrêtes d'embêter tangolinos !Very Happy
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Leela le Dim 12 Fév 2012 - 17:05


    Fred
    le zen n'est il pas né de la rencontre du bouddhisme avec le Taoïsme ?

    Dans le genre "mou contre dur", il y a aussi la fable du roseau et du chêne Wink


    Et pour ce qui concerne la philosophie des mathématiques, on peut y avoir accès par le nombre d'or, qui est peut-être une des "lois fondatrices de l'univers" ?

    Il y a tout une philosophie basée sur les mathématiques, je pense que c'est Pythagore qui l'a initiée...
    On les retrouve dans l'architecture gothique, notamment.




    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 17:16

    ...


    Dernière édition par Doubidou le Dim 12 Fév 2012 - 17:37, édité 2 fois
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5428
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Kaïkan le Dim 12 Fév 2012 - 17:19


    Bonjour tangolinos

    Tout nombre multiplié par zéro (n * 0 = 0).
    Un nombre qui tend vers l'infini x 0 = 0
    Par contre, un nombre qui tend vers l'infini x un nombre qui tend vers 0 = forme indéterminée...

    Pour l'opération de tangolinos : Zéro X l'infini = ?
    J'ai trouvé ce petit texte très divertissant :


    Page 29 ch V



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par fonzie le Dim 12 Fév 2012 - 17:22

    ps:
    y'aurait-il un rapport avec les "trois Purs" dont on a parlé dans le sujet sur le Lo Chou ?
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t379-lo-chou#9472
    (je voudrais pas que tu crois Wink que je vois le filet d'Indra partout scratch )
    http://www.youtube.com/watch?v=BBsrt4I2zXg&feature=related
    jocolor
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2806
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par tangolinos le Dim 12 Fév 2012 - 18:31

    Bonjour fonzie
    Je te remercie de me protéger des projectiles de Doubidou. albino
    Mais vois-tu, je sais rétracter mes oreilles. clown

    Bonjour Kaïkan
    Super ton pti document.

    Sais-tu que le zéro comme l'infini sont inconcevables ?
    Dans la recherche de l'infiniment petit il y a autant de difficulté à l'atteindre que l' infiniment grand ?

    La physique quantique élabore des théories sur les cordes qui seraient 100 millions de fois plus petites que les atomes... ces cordes contiendraient de multiples dimensions, les scientifiques se chamaillent pour déterminer combien il y en aurait. Finalement cet infiniment petit nous est totalement inaccessible. De plus à supposer qu'on pourra construire un jour un microscope pour les observer, leurs vivacités les rends définitivement insaisissables.
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Fred le Dim 12 Fév 2012 - 19:35

    fonzie a écrit:ps:
    y'aurait-il un rapport avec les "trois Purs" dont on a parlé dans le sujet sur le Lo Chou ?
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t379-lo-chou#9472

    Bonjour Fonzie
    En fait, Yudo dit très justement, que éthymologiquement le terme de "relier" n'a rien à voir avec le mot "religion". Et en effet, nous pourrions avancer au sujet de l'esprit indifférentié, incarné par le géant Pangu (les trois pures) que son reigne se trouve naturellement, automatiquement, inconsciemment, spontanément, là où la dichotomie n'est effectivement pas actualisée. Ainsi, voir en la religion une fonction "reliante" serait peut-être le fait de celui qui, ayant auparavant considéré les choses sous un aspect distinct se mettrait en devoir de les réunir. De même, lorsque nous faisons mention de l'esprit de la grand mère, nous pourrions dire à son sujet qu'il n'y a nul besoin pour que cet esprit s'exprime, que soit actualisé par des gestes de confirmation, la réalité de cet amour. Ce serait plutôt dans le cas où la grand mère éprouverait le besoin de faire des gestes ayant pour but de prouver son amour que nous pourrions avoir un doute quant à celui-ci. C'est ce qu'exprime il me semble ceci :

    "L'amour parfait, n'accorde aucune faveur" Tchouang-tseu




    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 19:53

    Fred a écrit:
    fonzie a écrit:ps:
    y'aurait-il un rapport avec les "trois Purs" dont on a parlé dans le sujet sur le Lo Chou ?
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t379-lo-chou#9472

    Bonjour Fonzie
    En fait, Yudo dit très justement, que éthymologiquement le terme de "relier" n'a rien à voir avec le mot "religion".
    Il y a les deux, relire et relier
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tymologie_de_religion

    mais quoiqu'il en soit une religion c'est toujours des cultes, des rituels, qui servent à quoi? sinon se relier au divin ou au trancendant?
    Religion: "le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte" (Cicéron)


    Dernière édition par Doubidou le Dim 12 Fév 2012 - 20:00, édité 1 fois
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Fred le Dim 12 Fév 2012 - 20:00



    Leela :

    Fred
    le zen n'est il pas né de la rencontre du bouddhisme avec le Taoïsme ?




    Effectivement, c'est bien ainsi. D'ailleurs, vraiment, en ce qui me concerne, j'y trouve un parfait complément à l'enseignement zen et bouddhiste en général.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2806
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par tangolinos le Dim 12 Fév 2012 - 20:08


    La doctrine arithmétique dit que 1+1=2

    et la doctrine zen dit que 1+1=1

    où est la vérité ?

    n'est-elle pas une asymptote ?
    avatar
    Fred
    suprême fleuron
    suprême fleuron

    Nombre de messages : 3207
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Fred le Dim 12 Fév 2012 - 20:09

    Doubidou a écrit:
    Il y a les deux, relire et relier


    C'est vraiment étrange, il me semble me rappeler avoir cherché il y'a de cela un certain temps, l'ethymologie de religion.
    J'étais convaincu que le sens venait de "relier" et j'avais été surpris de constater en regardant y compris sur wiki, que non. scratch

    Enfin quoi qu'il en soit, restons là dessus si wiki le dit, mais c'est chiant parce que du coup ça invalide une partie de mes arguments Laughing
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 20:12

    tangolinos a écrit:
    La doctrine arithmétique dit que 1+1=2

    et la doctrine zen dit que 1+1=1

    où est la vérité ?

    n'est-elle pas une asymptote ?
    La vérité c'est 1+1=3
    parce que [1+1=2]+[1+1=1]=3

    (je sais pas si j'ai bon mais l'important c'est de participer) Very Happy
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2806
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: L'idéalisme et les mathématiques

    Message par tangolinos le Dim 12 Fév 2012 - 20:16

    Doubidou a écrit:
    tangolinos a écrit:
    La doctrine arithmétique dit que 1+1=2

    et la doctrine zen dit que 1+1=1

    où est la vérité ?

    n'est-elle pas une asymptote ?
    La vérité c'est 1+1=3
    parce que [1+1=2]+[1+1=1]=3

    (je sais pas si j'ai bon mais l'important c'est de participer) clown

    C'était évident que t' allais nous la ramener cette trinité. Very Happy

    1+1+1=1

    on n'a pas fini de s'en sortir avec ces symboles matheux. albino

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil 2017 - 4:34