Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Partagez
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 13 Fév 2012 - 11:33


    Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.


    Pendant zazen, on laisse passer les pensées, on ramène son attention sur les points importants de la posture.
    Il s’ensuit qu’on se défait de l’habitude consistant à dialoguer avec soi-même.
    Le corps est l’objet principal de l’observation, on pense avec le corps tout entier. Comment fait-on ?
    D’abord bien-sûr, il est important d’installer une respiration calme, ventrale. L’expiration est lente, le ventre se creuse sous le sternum et une légère expansion est ressentie dans le bas-ventre au point d’appui du tranchant des mains posées en Hokkai-jōin : 法界定印 (Jap) mudrā cosmique




    A la fin de l’expiration, on relâche toute tension et l’inspiration se fait naturellement sans effort en quelques secondes. L’énergie remonte et le ventre se « regonfle » au niveau de l’estomac. On veille à ce que les épaules ne remontent pas.
    La respiration s’établit finalement sur un rythme régulier et automatique, un peu comme le mouvement de va-et-vient  des vagues sur une plage par temps calme.

    Il faut alors faire attention de ne pas s’endormir ou de rêvasser. On concentre son attention sur ce qu’on appelle la « tension-détente », c’est-à-dire la tension juste du corps tout entier dans la posture. Ce n’est pas un effort physique à proprement parler, bien qu’il y ait une sorte d’étirement souple de la colonne vertébrale vers le haut. Cela ne se fait pas avec le muscle, mais avec l’idée de pousser le ciel avec le sommet du crane et le sol avec les genoux.


    Quand cette tension juste est installée, on a l’impression d’être un bloc solide, comme un rocher ou une petite montagne.

    Alors, on pense avec le corps. Ce n’est pas l’esprit qui dirige le zazen, mais le corps lui-même. C’est le corps qui tire la conscience vers tel ou tel point pour qu’elle regarde ; et à peine l’esprit ressent-il : "il faudrait détendre un peu ici", que le corps l’a déjà fait et va sur autre chose. C’est comme si une autre forme de dialogue sans mots, n’utilisant que l’intuition se met en place. Comme si c’était zazen qui faisait zazen.

    Bien sûr on voit passer des pensées qui apparaissent, s’en vont, surgissant dans un espace autour du corps, pas forcément toujours au niveau de la tête, mais peu d’importance est donnée à ces « nuages ».

    Parfois il y a des odeurs ou des sons que l’on perçoit comme des images ou des pensées que l’on entend,  car l’abandon des habitudes discriminatives laisse les skandhas (aggrégats) aller et venir librement, et couleurs,  sons, sensations, sentiments, se mélangent sans gêner le samâdhi.

    Parfois la conscience elle-même semble se dissoudre sans que la posture ne bouge d’un iota.

    Evidemment pour chacun et à chaque zazen l’expérience est différente.


    J’espère avoir donné dans ce résumé du zazen de ce matin quelques éclairages au sujet du corps vécu pendant zazen et de comment on pense avec le corps tout entier.
    J’espère aussi que d’autres pratiquants apporteront leur opinion, leur vision pour le bien de tous….

    Bon zazen…





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 13 Fév 2012 - 21:59


    Dans le Bouddhisme Zen



    Les traditions chinoise et japonaise du bouddhisme ont beaucoup insisté sur la notion de triple pratique du dhyâna qui est éveil:

    1. . Sila: le sens traditionnel est respect des préceptes et action vertueuse, mais le terme désigne ultimement l'action dépourvue de toute contamination egotiqu
    2. . Prajnâ: vision et compréhension hors de toute projection personnelle
    3. . Samâdhi: désigne traditionnellement les différentes formes de la concentration élargie.


    Ultimement, dans le Bouddhisme, le samâdhi est non-demeure et absence de tout point d'appui. De là, ce qui est non attachement est samâdhi. Ce n'est donc ni se détourner délibérément des pensées et des images ni chercher à y demeurer, ni encore chercher à se concentrer sur un seul point ou objet. Samâdhi est renoncement à toute production de la conscience et jusqu'au renoncement à l'idée même de renoncer.

    Cependant, les différentes formes de concentration visant à pacifier progressivement l'esprit peuvent être des moyens utiles menant au samâdhi.



    समाधि samādhi - zanmai三昧


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Nerevar le Ven 29 Juin 2012 - 0:13

    Petite question: pendant zazen il arrive pendant 1 seconde voir moins, que mon corps vibre complètement , ca viens d'ou??
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Ven 29 Juin 2012 - 10:59

    Nerevar a écrit:Petite question: pendant zazen il arrive pendant 1 seconde voir moins, que mon corps vibre complètement , ca  viens d'ou??
    Bonjour Nerevar,

    Il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La pratique de zazen entraîne des rééquilibrages de certaines énergies nerveuses et cela se manifeste parfois de la façon dont tu le décris, mais aussi sous d’autres aspects très divers.
    Ce topic est justement une possibilité d’explorer les nombreux aspects des sensations, perceptions, émotions, ressenties pendant zazen, d'en partager les diverses expériences, et ainsi de ne pas s’inquiéter inutilement.

    Il faut bien avoir conscience que nous avons deux aspects du système nerveux :


       
    • - Extra-pyramidal (désigne les circuits nerveux responsables de la motricité involontaire, notamment réflexe, et du contrôle de la posture)
    • - Pyramidal  (qui nous permet de faire des mouvements volontairement).


    Il est à noter que la respiration peut s’appuyer alternativement sur une pratique volontaire ou inconsciente.

    Lorsque nous nous engageons dans une pratique régulière de dhyanasana nous mettons en route tout un processus de transformation des énergies intérieures de notre corps sans en être vraiment informé (au début). Ce sont nos propres réactions corporelles et émotionnelles qui vont nous avertir…

    Quoi qu’il en soit, la pratique de zazen est une sorte de yoga, on pourrait dire que c’est le yoga des Bouddhas. Or la pratique du yoga amène la plupart du temps, particulièrement lorsqu’elle est bien menée, l’éveil de la kundalini shakti (énergie lovée au bas de la colonne vertébrale).
    Ce sujet n’est pas évoqué dans la pratique du zen qui privilégie l’abandon de toute intention et ne préconise pas une recherche trop systématique sur les chakras.
    Cependant l’éveil de l’énergie centrale du corps et ses effets psychiques surviennent aussi lorsqu’on n’essaie pas de les provoquer.

    Le genre de tremblement ou vibration du corps tout entier est assez caractéristique d’un début "d’effet kundalini". Parfois ces tremblements peuvent durer, si je me réfère à mes propres expériences de débutant, le zazen tout entier. Après quelque temps tout cela se calme et le corps s’équilibre et s’harmonise avec la nouvelle forme d’énergie qui s’est manifestée.

    Bon zazen.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Nerevar le Jeu 2 Aoû 2012 - 1:53

    Ravi de voir que c'est normal, aussi je constate le même phénomène parfois avant de dormir au au début du réveille quand je suis en "demi-sommeille", et ceci avant ma pratique "serieuse/reguliere" du zazen.

    Autre phénomène que je constate dernièrement :
    J'ai élever mon temps de méditation depuis bientôt une semaine a 30-35 minutes. et la quand je suis a peu prés au milieu de la session jusqu'à la fin je commence a ressentir une drôle de sensation très ponctuelles au niveau du plexus solaire et du tanden, loin d'être désagréable mais tres intense etrange on dirait une sorte "d'ouverture". des clarifications svp??
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Jeu 2 Aoû 2012 - 11:31

    Nerevar a écrit:Ravi de voir que c'est normal, aussi je constate le même phénomène parfois avant de dormir au au début du réveille quand je suis en "demi-sommeille", et ceci avant ma pratique "serieuse/reguliere" du zazen.

    Autre phénomène que je constate dernièrement :
    J'ai élever mon temps de méditation depuis bientôt une semaine a 30-35 minutes. et la quand je suis a peu prés au milieu de la session jusqu'à la fin je commence a ressentir une drôle de sensation très ponctuelles au niveau du plexus solaire et du tanden, loin d'être désagréable  mais tres intense etrange on dirait une sorte "d'ouverture". des clarifications svp??

    Bonjour Nerevar,

    Pendant zazen on expire le long d’une ligne  de la pointe du nez jusqu’au contact des pouces.
    Il y a trois régions importantes dans le corps le long de cette ligne :  


    • - Sous le nombril,
    • - Le milieu du thorax, au bas du sternum,
    • - La racine du nez et le milieu du front.



    http://ledodanslekarate.blogspot.fr/2010_01_01_archive.html

    Si on reste une demi-heure bien concentré la posture se stabilise et on a l’impression d’être un bloc solide. La respiration lente et calme se met sur un rythme automatique et on sent autour de la tête et sur les épaules une "force" qui descend vers le bas. Le haut du corps est ressenti comme léger et le bas comme un socle lourd et immobile.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Nerevar le Sam 4 Aoû 2012 - 17:50

    Ya aussi une autre chose :
    Durant mes 1er temps de pratique, une vague de maladresse s'était abattue sur moi, ca viens de zazen tu pense ??
    Je suis quand meme prestidigitateur amateur et l'adresse sa me connait un peu ,mais durant mes début de zazen je devenait soudainement mal adroit.
    avatar
    hinin
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 96
    Age : 36
    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 15/07/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par hinin le Lun 6 Aoû 2012 - 20:28

    Bonsoir

    Maître Deshimaru disait:"Durant la méditation, le grand ego regarde le petit ego"

    Durant l'initiation d'un maître tibétain dans sa jeunesse, survint un phénomène spirituel très fort et vraiment subjuguant.Il dit à son maître: "c'est en train d'arriver!" et le maître lui dit; calme toi car en fait ce n'est ni bien ni mal.

    Des expériences hautement extraordinaires peuvent devenir un frein vers la progression lorsque l'attachement s'en mêle. Parfois les mauvaises expériences sont plus "constructives".

    Personnellement, en zazen, je ressens bien la méditation dans le corps qui semble: "luire et s'effacer dans sa propre quiétude"
    j'observe et ne juge pas, parfois le temps est étrange: la vie cesse d'être "banale" et devient extraordinaire et miraculeuse. Des petits moments ou intervalles apparaissent. Ma conscience était où? Que ce passe t'il pendant ces moments entre les moments? Alors je laisse l'univers faire ce qu'il veut de moi, je laisse mon esprit reposer et les choses montent et redescendent.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1465
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par lausm le Lun 6 Aoû 2012 - 20:30

    Tu deviens maladroit parce que tu cesses de contrôler ta motricité.
    C'est que profondément tu te détends.
    Se fixer sur des objectifs et des objets, ça crée plein de tensions profondes.
    Faut laisser sortir tout ça, t'as besoin de vacances de prestidigitation!
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 6 Aoû 2012 - 23:50

    lausm a écrit:Tu deviens maladroit parce que tu cesses de contrôler ta motricité.
    C'est que profondément tu te détends.
    Se fixer sur des objectifs et des objets, ça crée plein de tensions profondes.
    Faut laisser sortir tout ça, t'as besoin de vacances de prestidigitation!

    Bonsoir,

    Nerevar, par sa pratique de zazen, touche une autre façon de se concentrer.
    Non plus par l'effort conscient mais par l'habileté du corps lorsqu'on "le laisse agir".
    C’est comme pour la danse ou les arts martiaux, on répète le mouvement "mille fois", il devient inconscient, automatique, naturel, spontané.
    Avant de trouver la tension-détente juste, il y a quelques ajustements, des maladresses involontaires... Mais on s'habitue et on arrive à brancher le pilote automatique... Very Happy Alors ont est surpris d'être capable d'une habileté que l'on avait jamais espérée même dans les rêves les plus hardis.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Nerevar le Ven 17 Aoû 2012 - 1:00

    Kaïkan a écrit:
    lausm a écrit:Tu deviens maladroit parce que tu cesses de contrôler ta motricité.
    C'est que profondément tu te détends.
    Se fixer sur des objectifs et des objets, ça crée plein de tensions profondes.
    Faut laisser sortir tout ça, t'as besoin de vacances de prestidigitation!

    Bonsoir,

    Nerevar, par sa pratique de zazen, touche une autre façon de se concentrer.
    Non plus par l'effort conscient mais par l'habileté du corps lorsqu'on "le laisse agir".
    C’est comme pour la danse ou les arts martiaux, on répète le mouvement "mille fois", il devient inconscient, automatique, naturel, spontané.
    Avant de trouver la tension-détente juste, il y a quelques ajustements, des maladresses involontaires... Mais on s'habitue et on arrive à brancher le pilote automatique... Very Happy Alors ont est surpris d'être capable d'une habileté que l'on avait jamais espérée même dans les rêves les plus hardis.



    Voila une révélation intéressante que tu me fais. Quand tu parle de la détente et relaxation.
    J'ai toujours ete un peu tendu , pratiquant de karate tous mes profs me disait "nerevar detent toi tu est trop crispe" etc etc. Dailleur commencer la méditation etait aussi en partie du a cela.
    Depuis que je pratique la méditation, je suis plus relax ,et j'ai pas l'habitude, et j'utilise moins de muscle et parfois je perçois de léger déséquilibres quand je marche surtout dans les virages !!!!
    avatar
    hinin
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 96
    Age : 36
    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 15/07/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par hinin le Ven 17 Aoû 2012 - 14:07

    J'ai toujours ete un peu tendu , pratiquant de karate tous mes profs me disait "nerevar detent toi tu est trop crispe" etc etc. Dailleur commencer la méditation etait aussi en partie du a cela.
    Depuis que je pratique la méditation, je suis plus relax ,et j'ai pas l'habitude, et j'utilise moins de muscle et parfois je perçois de léger déséquilibres quand je marche surtout dans les virages !!!!

    Salut Nerevar!
    Nous passons tous par là (au niveau du karaté) ; épaules montées, muscles crispés...C'est un art que de générer de la puissance souplement et sans "force".
    Je te le dis en tant que pratiquant (de karaté) confirmé (deuxième dan).

    Pour la méditation, je débute (quelques mois)
    avatar
    Madenn
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 150
    Age : 23
    Localisation : Isère
    Emploi/loisirs : Ecrivain
    Humeur : Lunatique
    Date d'inscription : 08/08/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Madenn le Ven 17 Aoû 2012 - 23:27

    Bien que cela risque de manquer d'intérêt.... :
    Après zazen, lorsque je rouvre les yeux (je préfère pratiquer les yeux clos), je me sens comme si......
    ....j'avais fumé un gros joint Razz drunken Une impression de flottement, de calme total...
    Pardonnez cette comparaison pour le moins triviale, mais je voulais partager cette impression avec vous qui pratiquez! Peut-être ne-suis je pas la seule à ressentir cet effet Laughing
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Ven 17 Aoû 2012 - 23:52

    Madenn a écrit:Bien que cela risque de manquer d'intérêt.... :
    Après zazen, lorsque je rouvre les yeux (je préfère pratiquer les yeux clos), je me sens comme si......
    ....j'avais fumé un gros joint Razz drunken Une impression de flottement, de calme total...
    Pardonnez cette comparaison pour le moins triviale, mais je voulais partager cette impression avec vous qui pratiquez! Peut-être ne-suis je pas la seule à ressentir cet effet Laughing
    Bonsoir,

    En plus ça coute rien et ce n'est pas nuisible pour la santé... Laughing



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Madenn
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 150
    Age : 23
    Localisation : Isère
    Emploi/loisirs : Ecrivain
    Humeur : Lunatique
    Date d'inscription : 08/08/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Madenn le Ven 17 Aoû 2012 - 23:57

    Des avantages qui ne sont pas négligeables en effet ! Laughing
    avatar
    hinin
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 96
    Age : 36
    Localisation : Vendée
    Date d'inscription : 15/07/2012

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par hinin le Ven 24 Aoû 2012 - 10:55

    bonjour!

    parfois pendant zazen, lorsque je rentre dans des phases de grands lâcher prise, je sens une drôle de sensation au niveau de ma nuque. C'est comme si de l'énergie affluait ici et que ma tête veuille tourner toute seule (appeler un exorciste! lol), si quelqu'un peux m'éclairer.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Zenoob le Dim 23 Sep 2012 - 21:02

    Ca arrive parfois aussi chez moi ça, tiens, que ça bouge un peu ou tourne un peu... Particulièrement quand je suis fatigué. Je prends ça comme un "rééquilibrage".

    Bon par contre là ce soir en zazen, truc un peu flippant ; durant la journée je n'étais pas trop bien, sans trop savoir pourquoi. Et là, en zazen, alors que justement j'avais l'impression de me détendre et que je souriais un peu, paf, une grande décharge d'adrénaline bien comme il faut, partant du bas ventre pour remonter jusqu'au crâne. Bon, ça m'est déjà arrivé de temps en temps en fait, là c'était un peu plus fort que les autres fois ceci dit. Une idée ? Peut être le stress de la journée qui s'accumule et qui avait besoin de se libérer ? Ou alors j'allais juste m'endormir et mon cerveau m'a "réveillé" ?

    Bon, en tout cas, si la raison on ne la connaîtra peut être jamais, ça m'a permis d'apprendre un peu sur moi même, parce que j'ai passé le reste du zazen accroché à ce truc qui n'a pris même pas une seconde, à flipper que ça recommence, à lutter, à me dire "et si ça recommence", à essayer de ne pas y penser, bref, j'ai vu que j'avais parfois peur de mon propre corps, du manque de contrôle, et surtout que parce qu'il m'arrive quelque chose je crois systématiquement que ça va arriver à nouveau, ce qui est un peu crétin. Difficile de me laisser aller après ça, mais j'ai fait de mon mieux, et finalement tout s'est terminé dans le calme.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 24 Sep 2012 - 14:52

    hinin a écrit:bonjour!

    parfois pendant zazen, lorsque je rentre dans des phases de grands lâcher prise, je sens une drôle de sensation au niveau de ma nuque. C'est comme si de l'énergie affluait ici et que ma tête veuille tourner toute seule (appeler un exorciste! lol), si quelqu'un peux m'éclairer.
    Bonjour,

    Il y a un triple mouvement : rentrer le menton, tendre la nuque et pousser vers le ciel avec le sommet de la tête.
    Cela engendre l'ouverture d'un centre important situé dans la nuque au niveau de l'atlas. En même temps certaines zones du cerveau fabriquent de l'endorphine (entre autres substances)... Laughing

    Donc rien d'inquiétant bien au contraire...
    étoile



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Zenoob le Lun 1 Oct 2012 - 20:07

    Est-ce que je dois m'inquiéter de ces espèces de décharges électriques / décharges d'adrénaline ? Ca m'est encore arrivé tout à l'heure, ça part du bas ventre et ça monte jusqu'au sommet du crâne, ça n'est pas douloureux mais "électrique", comme ça, et ça me fait un peu flipper ! En même temps il y a comme une envie de crier qui monte, pas désagréable d'ailleurs. Ca dure même pas une seconde... J'espère que ce n'est pas de l'épilepsie (je ne suis pas épileptique ni n'en connais aucun, je ne sais pas du tout à quoi ça peut ressembler) !

    PS : ça ne m'arrive qu'en zazen !
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 1 Oct 2012 - 22:22

    Zenoob a écrit:Est-ce que je dois m'inquiéter de ces espèces de décharges électriques / décharges d'adrénaline ? Ca m'est encore arrivé tout à l'heure, ça part du bas ventre et ça monte jusqu'au sommet du crâne, ça n'est pas douloureux mais "électrique", comme ça, et ça me fait un peu flipper ! En même temps il y a comme une envie de crier qui monte, pas désagréable d'ailleurs. Ca dure même pas une seconde... J'espère que ce n'est pas de l'épilepsie (je ne suis pas épileptique ni n'en connais aucun, je ne sais pas du tout à quoi ça peut ressembler) !

    PS : ça ne m'arrive qu'en zazen !
    J'ai vu plusieurs fois que tu citais cette sensation en lui attribuant un effet de l'adrénaline et je ne crois pas que ce soit tout à fait ça.
    Ce que tu décris qui ressemble à une sorte de décharge électrique partant du bas-ventre et montant vers la tête semble plutôt un effet impliquant le nerf vague. Il peut y avoir dans cet manifestation d'énergie une production d'adrénaline mais aussi de nombreuses autres substances.

    Le nerf vague a de nombreuses ramifications. Il relie au cerveau l'appareil cardio-vasculaire mais aussi les surrénales, pancréas système digestif etc.

    Ce que tu décris pourrait être attribué à une remontée (rééquilibrage?) d'énergie impliquant le nerf vague.

    Franchement il y a dans la pratique toutes sortes d'effets inhabituels qui sont assez connus. Ce que tu ressens ne semble pas dangereux à priori...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Zenoob le Lun 1 Oct 2012 - 23:22

    Ok, merci ! Effectivement ça se tient, je crois que le nerf vague est fortement influencé par la respiration, aussi est-ce peut être normal qu'après avoir passé une journée un peu stressante, relâcher la respiration provoque ce genre de trucs...

    Je fais mon hypochondriaque avec ça, ahah !
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1465
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par lausm le Lun 1 Oct 2012 - 23:30

    Ca ressemble en tous cas aux descriptions de montées de kundalini.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Lun 1 Oct 2012 - 23:36

    lausm a écrit:Ca ressemble en tous cas aux descriptions de montées de kundalini.
    Éventuellement des signes précurseurs mais pas plus.... Very Happy



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1093
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Zenoob le Mar 2 Oct 2012 - 10:05

    lausm a écrit:Ca ressemble en tous cas aux descriptions de montées de kundalini.

    Et alors c'est grave docteur ? C'est ce truc de fou où je vais trembler et devenir cinglé pendant des jours ?


    Bon enfin je doute que ce soit ça, ça me fait plutôt penser à des petites montées d'angoisse.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5445
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le corps vécu pendant zazen – Impressions et sensations.

    Message par Kaïkan le Mar 2 Oct 2012 - 10:22

    Zenoob a écrit:
    lausm a écrit:Ca ressemble en tous cas aux descriptions de montées de kundalini.
    Et alors c'est grave docteur ? C'est ce truc de fou où je vais trembler et devenir cinglé pendant des jours ?
    Bonjour,
    Le diagnostique du "Dr lausm" me semble erroné... Laughing
    Les montées de kundalini ne sont pas ce que tu décris. Dans la pratique de zazen cet éveil peut se produire mais il est très peu connu et les "maîtres" actuels sont le plus souvent complètement ignorants de l'attitude à prendre ou des conseils à donner à ceux qui ont cette expérience... Rolling Eyes
    Ayant commencé par le yoga j'ai été initié à cette connaissance avant de prendre l'ordination de moine zen. On peut pratiquer zazen avec ou sans éveil de la kundalini.



    Mooladhara chakra


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 12:18