Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Samuel Beckett

    Partagez
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3022
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Samuel Beckett

    Message par Yudo, maître zen le Dim 28 Jan 2018 - 10:14

    J'ai trouvé une phrase de Samuel Beckett, l'auteur de "En attendant Godot" que j'ai trouvée fascinante, en particulier par rapport à l'étude de Dôgen: il disait, dans le cadre d'une conversation qui a été rapportée
    Si la vie et la mort ne se présentaient pas toutes deux à nous, il n'y aurait pas d'impénétrabilité. S'il n'y avait que l'obscurité, tout serait clair. C'est justement parce qu'il n'y a pas que l'obscurité, mais aussi la clarté, que notre situation devient inexplicable. Là où nous trouvons en même temps l'obscurité et la lumière, nous avons quelque chose d'inexplicable. Le mot clé de mes oeuvres est "peut-être".

    Nous vivons dans un monde où des gens sont prêts à tuer pour obtenir le tout clarté, pour que tout soit explicable. Lorsqu'on propose cela à certains, en particulier les cathos, ils protestent que ce serait accepter la relativité du mal, dont ils veulent à tout prix qu'il existe comme le fait d'un mystérieux monsieur tout rouge, cornu et doté d'une queue...
    avatar
    tangolinos
    無為 - mui -

    Masculin Nombre de messages : 3054
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Samuel Beckett

    Message par tangolinos le Dim 28 Jan 2018 - 20:11

    Salut Yudo
    vois-tu Yudo, il m’ arrive parfois de te considérer comme un maître qui aurait soi-disant la connaissance de toutes choses.
    Et je vois que dans l’ ouverture de ce sujet, tu es aussi C.N que moi.

    Vois-tu, il me semble bien que la question que tu poses fasse partie de ta réalité…

    Ma réponse=
    Oui il y a bien un diable avec une queue rouge qui se manifeste.
    Cependant, il s’ agit de bien comprendre que c’ est le sort de l’ absolu que de ne pouvoir se manifester que dans la relativité.

    Disons alors qu’il n’ y a qu’une seule chose, et que pour se manifester, elle accepte l’ idée d’apparaitre sous des milliards de formes qui évoquent ce qu’ elle est, tout autant ce qu’elle n’ est pas?
    avatar
    Sourire
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 41
    Date d'inscription : 11/12/2009

    Re: Samuel Beckett

    Message par Sourire le Lun 29 Jan 2018 - 0:28

    Mis à part qu'on a représenté le diable d'abord en noir, puis en vert, avant de le peinturlurer en rouge... l'opposition bien-mal ne me semble pas le propre du catholicisme. Elle appartient à tous ceux qui sont persuadés d'avoir raison et d'agir pour le bien universel. Ainsi qu'à ceux qui sont persuadés que ces gens ont raison, bien sûr.
    et c'est là que le diable est autorisé à se manifester,
    histoire de récupérer du carrelage pour sa terrasse de jardin
    Il y a une carte des tarots divinatoires qui correspond bien à cela : le Pape. Qui indique la rectitude d'un chemin / projet / action... avec risque de finir dans le décor faute d'avoir regardé de temps à autre si la trajectoire avait besoin d'être ajustée.
    Et là, si je ne fais pas gaffe,
    c'est moi qui vais partir dans le décor et répondre à côté de la question...
    Le besoin que les choses soient "bien" ou "mal" est une simplification qui évite à l'esprit de se fatiguer à examiner les nuances. Une façon (puérile?) de se sécuriser la pensée en définissant des points de repère. C'est très (paresseusement) humain...

    Contenu sponsorisé

    Re: Samuel Beckett

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr 2018 - 18:33