Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Les vertus de l'immobilisation

    Partagez
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1452
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Annonce Les vertus de l'immobilisation

    Message par Fa le Lun 2 Jan 2012 - 21:21



    Dans de nombreuses traditions, la montagne symbolise l'immobilité de la nature de Bouddha. Sereine et détachée, s'élevant au dessus de l'agitation des affaires de ce monde, elle demeure non affectée par le temps qui passe ou les querelles de la vie quotidienne. La montagne est un cadre idéal pour méditer.

    Quand nous nous asseyons, détendons simplement notre corps et maintenons notre colonne vertébrale droite, tout en fermant les yeux et en tournant notre attention de l'extérieur vers l’intérieur, nous sommes en harmonie avec l'immobilité des montagnes.

    Ainsi centrés, nous pouvons nous élever au-dessus de l'effervescence habituelle du mental et accéder à une vision d'ensemble détachée. Cela revient à regarder depuis un point privilégié du sommet d'une montagne dans la vallée de l'esprit, loin des préoccupations de celui-ci et donc capable de l'observer "objectivement".
    La méditation est un espace de repos, un processus de renouvellement, allant de l’intérieur vers l'extérieur. Elle implique la cessation de toute tendance à se laisser guider par des automatismes. Partout à travers le monde des gens ont pendant des milliers d'année pratiqué la méditation et en ont retiré les bienfaits régénérateurs.

    Au milieu de l'agitation des activités quotidiennes, il y a des moments où on a besoin d'arrêter de penser, pour simplement être. Sans ce retour périodique vers soi-même, on risque facilement de trop s'identifier à la position et à la place que l'on occupe au sein du tohu-bohu des affaires de ce monde et de commencer à considérer que tout cela c'est "moi". Dés que vous commencez à croire que la vie ne se déroule que pour satisfaire les exigences de ce "moi", les véritables trésors de votre être sont malheureusement perdus. Ce "moi" croit que le sens de la vie réside dans l'action; et si vous suivez les diktats de cette croyance, vous vous retrouvez embarqué dans un voyage long et frustrant, destiné à accomplir une chose qui, en fin de compte, ne fait que vous écarter de votre vérité.

    Dans la méditation, le point essentiel consiste à observer tout ce qui s'élève dans l'esprit et à le laisser disparaître. Quand, pour une raison quelconque, des pensées sont joyeuses ou fascinantes, l'esprit a tendance à s'y accrocher ou à y adapter sa vision de la réalité pour les renforcer. Si elles sont, par contre, dérangeantes ou pénibles, ce même esprit fait tout ce qu'il peut pour s'en débarrasser, en les chassant violemment ou en tentant de rejeter la faute sur quelques causes extérieures. Que vos pensées soient joyeuses ou tristes, le mental cherche donc à se positionner vis à vis d'elles et à élaborer des stratégies pour les utiliser, d'une façon ou d'une autre, en fonction de ses préférences.

    La méditation est un moyen de "sortir" du mental, de mettre de côté les modes de pensée privilégiés qui nous distraient d'une vie en harmonie avec le tao. Le réel trésors que nous cherchons a toujours été à portée de main mais nous ne pouvons réaliser cela qu'en regardant les choses du haut de la montagne intérieure. Une fois que vous êtes à nouveau en contact avec ce trésors essentiel, il est alors facile de sortir de toutes les difficultés qui avaient pris le dessus sur votre attention.

    La méditation ne doit pas être une "affaire sérieuse", difficile à gérer, elle est au contraire, aussi naturelle que la respiration et aussi vivifiante que l'air frais de la montagne.
    ( Extrait d'"Oracle du Tao" de Ma Deva Padma )

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5597
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Annonce Re: Les vertus de l'immobilisation

    Message par Kaïkan le Lun 2 Jan 2012 - 22:55


    [wow]custom:Bonsoir Tout le Monde,,Utilisons notre corps-esprit = zazen[br]Oublions notre corps-esprit = samãdhi[br]corps-esprit métamorphosé = satori[br] (sympa non ?),50468C/t[/wow]
    Ma Deva Padma a écrit:Quand nous nous asseyons, détendons simplement notre corps et maintenons notre colonne vertébrale droite, tout en fermant les yeux et en tournant notre attention de l'extérieur vers l’intérieur, nous sommes en harmonie avec l'immobilité des montagnes.
    Tout en fermant les yeux ne signifie pas qu’il soit nécessaire de clore les paupières, mais de fermer le regard tourné vers les objets de sens.
    Pour cela la manœuvre est délicate. Il s’agit, les paupières mi-closes, de poser le regard sur un point devant soi, sans fixer, afin que les prunelles ne bougent plus dans leurs orbites. (les yeux immobiles sont aussi des montagnes)

    Comment ne plus fixer ? Le regard n’est pas accommodé, c’est-à-dire que l’on voit avec toute la vision périphérique ce qui nous entoure… On arrive même à voir derrière soi…

    Ma Deva Padma a écrit:Dans la méditation, le point essentiel consiste à observer tout ce qui s'élève dans l'esprit et à le laisser disparaître.
    Il y a aussi des périodes pendant lesquelles rien ne s’élève dans l’esprit. On peut d’ailleurs ne ressentir rien qui ressemble à ce que l’on pourrait nommer esprit. Cependant des pensées surgissent de nulle part, passent et s’en retournent disparaître nulle part.

    Un long silence, puis un envol d’oiseaux ; sans réponses il y a apparition, présence et dilution (dissolution) ; sans réactions les perceptions vont et viennent au-delà des sens…





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "

      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017 - 19:53