Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu

-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

2 participants

    Les dix concentrations

    getsu ryu
    getsu ryu
    Débutant
    Débutant


    Nombre de messages : 9
    Localisation : Occitanie
    Emploi/loisirs : calligraphe
    Humeur : de saison
    Date d'inscription : 03/10/2023

    Les dix concentrations Empty Les dix concentrations

    Message par getsu ryu Ven 17 Nov 2023 - 20:54

    L'Ekottarâgama sûtra, un soutra transmis en Chine alors que l'école du Tch'an n'existait pas encore,
    présente dix principales méthodes de concentration (ou dix contemplations) du Petit Véhicule. Ce sont :

    1)-la concentration sur le Bouddha,
    2)-la concentration sur la Loi,
    3)-la concentration sur la communauté bouddhique,
    4)-la concentration sur les préceptes,
    5)-la concentration sur le don,
    6)-la concentration sur les cieux,
    7)-la concentration sur le repos,
    Cool-la concentration sur l'ânâpâna,
    9)-la concentration sur le corps,
    10)-la concentration sur la mort

    Il est toujours nécessaire de revenir aux sources du Dharma, à l'origine. Car partout où celui-ci s'est diffusé il a du s'adapter en intégrant des aspects (parfois contradictoires) des cultures locales rencontrées.

    Ainsi, le bouddhisme ésotérique du Nord de l'Inde, né de contacts, d'échanges entre tantrisme hindou -surtout shivaïte- et bouddhisme Mahayana, s'est ensuite transmis au Tibet, dans l'ensemble de l'Himalaya et dans une partie de la Chine (et de là, au Japon).  
    Le Tch'an (Chan/zen) chinois a été, lui, très influencé à la fois par l'enseignement confucéen et par l'esprit du Tao.

    Donc revenons aux "dix concentrations" qui font partie de l'octuple sentier, une base qui comprend toutes les pratiques.

    Le Chan, qui est chronologiquement la première école Mahayana chinoise "créée" sur place, intègre plus ou moins le bouddhisme Ancien. Selon la terminologie propre au Chan, la voie comprend trois aspect indissociables : la vue, la pratique et les vœux.

    La vue, c'est la vision de la terre de l'esprit, celle qui se réfère tout particulièrement à la sagesse : prajnâ.
    La pratique, c'est deux choses : l'observation ou "attention /vigilance" (sati) et la "concentration" dhyâna, samâdhi.
    Celles-ci ne dépendent ni du lieu, ni du temps, ni de la posture corporelle (marchant, debout, allongé ou assis).
    Les vœux concernent la conduite, l'éthique (sîla) c'est-à-dire les défenses (préceptes), la vertu, la compassion.

    La 5e des pratiques mentionnées dans le soutra Hinayana cité est la concentration sur le don
    (qui est aussi l'une des six paramita), dana, un mot souvent traduit par aumône.

    Il ne s'agît pas simplement d'un don matériel, mais spirituel, qui consiste à lâcher prise d'instant en instant.
    Bien sûr qu'on peut aussi faire des dons matériels, mais ça doit venir du cœur et ne pas être ostentatoire.
    Un maître zen coréen disait de donner sans attachement, comme on donnerait de l'eau froide ou un balai sale.

    Quand Bodhidharma rencontra l'empereur de Chine Liang Wudi, celui-ci avait déjà fait de nombreuses offrandes :
    il avait financé les copies de rouleaux de soutra, fait édifier des monastères, etc. L’empereur demanda au moine
    quels était les mérites qu'il avait acquis. Bodhidharma répondît :  "aucun mérite !"

    Le don suprême du bodhisattva : faire le vœux de se libérer pour libérer tous les êtres.
    Sans vraie séparation entre soi et autrui, se libérer soi-même revient à libérer tous les êtres !
    Mais s'il n'existe pas véritablement de Soi permanent, qui donc pourrait être libéré ?

    - - -

    La 3e concentration, celle sur le sangha ou communauté du Dharma, c'est étudier les hagiographies des maîtres éminents,
    non pas se concentrer sur la communauté ordinaire. Et comprendre comment les pratiquants du passé ont négocié la voie.
    C'est suivre leur exemple, écouter leurs leçons, rassembler son énergie pour essayer de leur ressembler de l'intérieur.
    (à suivre)
    Kaïkan
    Kaïkan
    Admin
    Admin


    Masculin Nombre de messages : 6086
    Age : 77
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Les dix concentrations Empty Re: Les dix concentrations

    Message par Kaïkan Dim 26 Nov 2023 - 18:52


    Bonjour,

    Il y a aussi la reine des concentrations, c'est la concentration sans objet ni thème.

    Mais bien sûr on peut pratiquer d'instant en instant la concentration sur ce qu'on fait (par exemple pendant le samu).


    Les dix concentrations Bouddh11
    getsu ryu
    getsu ryu
    Débutant
    Débutant


    Nombre de messages : 9
    Localisation : Occitanie
    Emploi/loisirs : calligraphe
    Humeur : de saison
    Date d'inscription : 03/10/2023

    Les dix concentrations Empty Re: Les dix concentrations

    Message par getsu ryu Lun 11 Déc 2023 - 19:27

    Kaïkan a écrit:
    Bonjour,

    Il y a aussi la reine des concentrations, c'est la concentration sans objet ni thème.

    Mais bien sûr on peut pratiquer d'instant en instant la concentration sur ce qu'on fait (par exemple pendant le samu).




    Bonjour, cela correspond en fait à la "concentration sur le repos" qui ne veut pas dire se reposer, mais lâcher prise d'instant en instant.

    Contenu sponsorisé


    Les dix concentrations Empty Re: Les dix concentrations

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Juin 2024 - 8:11