Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Zen et schizophrénie

    Partagez
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1460
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Zen et schizophrénie

    Message par lausm le Lun 29 Avr 2013 - 23:40

    Le zen n'est pas être perfectionniste, c'est avant tout l'éveil pour tous les êtres.
    Effectivement, comme j'ai commencé mes études d'infirmier en même temps que le zen, ça m'a éduqué des deux côtés, l'un renvoyant à l'autre.
    Ce qui m'a frappé lors de mon premier stage en psy, c'est l'aspect complètement fracturé des postures des psychotiques : on sent que l'énergie est brisée de toutes parts.
    Je pense qu'on ne peut baser la posture sur une simple concentration somatique : la sensation d'unicité du corps esprit est avant tout une expérience subjective...et je crois que le transfert sur l'enseignant devient alors la référence première qui sert de repère au pratiquant, avant même la technique du zazen.
    J'ai eu un jour à gèrer un patient qui était complètement déraciné, et qui faisait peur : en fait il avait du mal à réaliser où il était, et pourquoi....c'est normal, en plus il était fort intelligent, et ce déni de son état était compréhensible...que faire? Lui imposer un constat que de toute évidence il n'assume pas tant c'est difficile à accepter?? Non.
    juste un accompagnement instant par instant : revenir dans ses pieds, ses sensations brutes, revenir au réel le plus direct, qui ne bouge pas, au contact avec les choses, pas brasser de la pensée....je peux dire que moi aussi ça m'a fait pratiquer....car je pense que le calme, la concentration, le fait d'être là, complètement, c'est contagieux si on le pratique.
    L'écoute sans jugement, est le truc premier, la porte d'entrée et de sortie.
    Une écoute du corps esprit tout entier.
    Je pense que quand on apporte cette qualité de présence, alors ça aide inconsciemment ceux qui sont là.
    Ca demande aussi d'abandonner la technique, d'en relativiser la forme, pour aller vers l'essentiel.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Zen et schizophrénie

    Message par Invité le Mar 30 Avr 2013 - 0:24

    Lausma a dit :

    car je pense que le calme, la concentration, le fait d'être là, complètement, c'est contagieux si on le pratique.

    J'ai un de mes amis qui pratique zazen et dès qu'il vient ou que je viens chez lui ,et qu'il vient de pratiquer il me met automatiquement sans rien dire dans son énergie de méditation , je sens l'énergie qui s'installe d'elle même en moi .
    Dans un Do jo on sent aussi ça , il y a beaucoup d'énergie qui monte dans la salle au cours de la pratique .
    Moi aussi je sais que je peux provoquer la même chose que cet ami , c'est une question de fréquence cérébrale .
    Si une personne ne peut pas venir à zazen alors nous pouvons faire venir zazen à elle , c'est un processus différent en apparence seulement .
    Je pense que si un infirmier pratique il va diffuser et c'est même salutaire de se ressourcer quand on aide les autres .
    Une personne qui sait calmer , équilibrer son énergie est comme un point de lumière sur cette terre , on parle souvent de l'effet papillon .
    Dans le zen on parle de ne rien faire , mais même dans le silence l'action peut se faire , pas besoin de gesticuler ou de paniquer , il faut laisser simplement les solutions ouvertes , les choses s'ouvrir .
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1460
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Zen et schizophrénie

    Message par lausm le Mar 30 Avr 2013 - 0:55

    oui, c'est bien ça.

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin 2017 - 7:15