Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le Ventre en Asie et au japon

    Partagez
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Kaïkan le Mer 23 Mar 2011 - 16:30

    Bonjour,

    Le ventre est le siège de la volonté, du courage et des émotions en Asie : Hara ookii, « vous avez un gros ventre », pourrait vexer en Occident, tandis qu'au Japon c'est un compliment qui veut dire « vous avez un grand cœur » ; à notre « parler à cœur ouvert » pour exprimer sa sincérité, correspond l'expression japonaise Hara no watte, « à ventre ouvert » ou plus exactement « en s'ouvrant le ventre » ; Hara no misenaï, « ne montrent pas leur ventre », signifie « cacher sa pensée », l'inverse se disant Hara no yomeru (« lire dans son ventre ») et signifiant qu'on peut « lire dans ses pensées », donc qu'il est honnête dans ce qu'il dit.

    Toutes les connaissances sur ce sujet sont les bienvenues...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par tangolinos le Mer 23 Mar 2011 - 17:05

    Bonjour Kaïkan...

    Si tu veux nous enseigner le Hara Kiri, ne m'inscris pas pour les TP. Very Happy

    Je te vois venir, en début de séance tu vas nous demander qui va nettoyer le sol à la fin...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Kaïkan le Mer 23 Mar 2011 - 17:16

    Bonjour,

    Je promets : le seppuku
    切腹 restera virtuel. Smile


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2878
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par tangolinos le Mer 23 Mar 2011 - 18:01

    kaïkan a écrit:Bonjour,

    Je promets : le seppuku
    切腹 restera virtuel. Smile
    J'ai regardé sur wiki:
    Traditionnellement, le seppuku était réalisé dans un temple en s'ouvrant l'abdomen à l'aide d'un wakizashi (sabre court)[1] ou d'un poignard de type tantō[2], ce qui libère l'âme .
    Curieusement ils parlent de libération de l' âme... quoi en penser ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Invité le Mer 23 Mar 2011 - 22:20

    tangolinos a écrit:Curieusement ils parlent de libération de l' âme... quoi en penser ?

    Que Wiki leaks...
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par fonzie le Jeu 24 Mar 2011 - 9:01

    Bonjour,
    kaïkan a écrit:Bonjour,

    Le ventre est le siège de la volonté, du courage et des émotions en Asie : Hara ookii, « vous avez un gros ventre », pourrait vexer en Occident, tandis qu'au Japon c'est un compliment qui veut dire « vous avez un grand cœur » ; à notre « parler à cœur ouvert » pour exprimer sa sincérité, correspond l'expression japonaise Hara no watte, « à ventre ouvert » ou plus exactement « en s'ouvrant le ventre » ; Hara no misenaï, « ne montrent pas leur ventre », signifie « cacher sa pensée », l'inverse se disant Hara no yomeru (« lire dans son ventre ») et signifiant qu'on peut « lire dans ses pensées », donc qu'il est honnête dans ce qu'il dit.

    Toutes les connaissances sur ce sujet sont les bienvenues...
    Du point de vue du corps, ce qu'on pense d'un gros ventre, est plutôt lié à un conditionnement culturel. En Afrique, par exemple, selon la culture ou la classe sociale, c'est bien vu pour un homme d'avoir une femme bien enrobée, ce qui sous entend qu'elle est bien nourrie et donc qu'il y a l'argent pour manger. Parfois en occident, les personnes qui ont un gros ventre, on pense que ce sont des personnes généreuses, c'est peut-être un conditionnement latin avec l'image de la "Mama" généreuse et protectrice.
    Je ne me souviens plus, parce qu'en plus je n'avais rien compris à ces lectures, mais il me semble que dans l'initiation de Castaneda, il y a un passage où il doit absolument protéger son ventre. Même si c'est new-age pour certains, il doit y avoir un rapport.

    C'est subjectif et je ne pense pas qu'un gros ventre soit un signe objectif de bonté...
    c'est un signe extérieur, de grossesse pour les femmes ou qu'on mange trop gras ou trop sucré pour les hommes et les femmes. (ps: il y a aussi ceux qui font de l'aérophagie... "Jabba the dégonflé")

    L'expression devrait être entendue comme un signe intérieur.
    Il y a aussi l'expression "parler avec ses tripes", pour signifier l'émotion et la sincérité des propos.

    Quoiqu'il en soit, partout sur la planète, c'est pour tous notre premier contact concret avec la Terre, dans le ventre de notre maman. C'est peut-être le rapport à l'"énergie vitale".
    Et on y est nu, sans habit, c'est peut-être le rapport à la sincérité.

    Au fait, qu'est-ce que ça veut dire ?
    Gya tei, gya tei, hara gya tei. Hara so gya tei. Bo ji so wa ka

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Kaïkan le Jeu 24 Mar 2011 - 10:12

    Bonjour,

    摩訶般若波羅蜜多心經 (Maka Hannya Haramita ShinGyo)
    (Sutra de la Grande Sagesse qui permet d'aller au-delà)


    Mantra (à la fin du hannya Shingyo qui est récité chaque matin après zazen)

    Gyatei, gyatei, hara gyatei. Hara sõ gyatei. Bo ji So wa ka. (en jap.)
    Gyate, gyate, paragyate, parasam gyate, bodhi svaha! (en skt.)

    Aller, aller, aller ensemble au-delà du par-delà, jusqu’à l’accomplissement total de la Voie.

    ou bien

    Aller, aller, aller ensemble au-delà du par-delà, sur la rive du satori

    Bonne journée...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Invité le Jeu 24 Mar 2011 - 11:34

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Kaïkan le Jeu 24 Mar 2011 - 22:03

    Bonsoir

    腹が減っては戦が出来ぬ

    • Hiragana : はら が へって いくさ が できぬ
    • Prononciation : Hara Ga Het Te Ha Ikusa Ga DeKiNu
    • Traduction littérale : Ventre affamé ne sait se battre.
    • Sens : Etre affamé empêche de mener à bien toute tâche.
    • Equivalent français : la faim empêche d'agir.
    Ventre affamé n'a point d'oreille.


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5492
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par Kaïkan le Dim 17 Avr 2011 - 13:15


    Bonjour,

    背に腹は代えられぬ

    • Hiragana : せ に はら は かえられぬ
    • Prononciation : Se Ni Hara Ha KaERaReNu
    • Traduction littérale : Il est impossible d'échanger son dos pour son ventre.
    • Sens : Il est impossible d'éviter de perdre quelque chose afin de réaliser quelque chose d'important. Pour éviter une grosse peine, il est parfois nécessaire de subir une petite peine.
    • Equivalent français : on ne peut tout réussir...


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le Ventre en Asie et au japon

    Message par fonzie le Sam 7 Sep 2013 - 10:05

    Kaïkan a écrit:Bonjour,

    Le ventre est le siège de la volonté, du courage et des émotions en Asie : Hara ookii, « vous avez un gros ventre », pourrait vexer en Occident, tandis qu'au Japon c'est un compliment qui veut dire « vous avez un grand cœur » ; à notre « parler à cœur ouvert » pour exprimer sa sincérité, correspond l'expression japonaise Hara no watte, « à ventre ouvert » ou plus exactement « en s'ouvrant le ventre » ; Hara no misenaï, « ne montrent pas leur ventre », signifie « cacher sa pensée », l'inverse se disant Hara no yomeru (« lire dans son ventre ») et signifiant qu'on peut « lire dans ses pensées », donc qu'il est honnête dans ce qu'il dit.

    Toutes les connaissances sur ce sujet sont les bienvenues...
    Bonjour,

    je me permets de revenir sur ce sujet, parce que j'ai lu quelque chose sur le hara, dans "Le Symbolisme du Corps Humain" d'Annick de Souzenelle et bien que les références de l'auteur soient surtout l'hébreu, le grec, la Bible, les Sephiroth etc. j'ai trouvé cet extrait au chapitre du livre intitulé "le passage de "la Porte des Hommes"".
    Et à côté du texte, il y a le dessin d'un homme en posture de zazen.

    ps: c'est moi qui ai ajouté l'image, parce que ça me faisait penser à la "coupe" que l'auteur décrivait.

    << Posture corporelle liée au passage de la "Porte des Hommes"

    (...) La colonne vertébrale n'est pas un axe droit - elle serait alors très fragile - mais elle est composée d'une succession de courbes qui se complètent, se compensent et lui donne une remarquable solidité dans la souplesse.
    La droite idéale que ces courbes reconstituent unit d'une façon exacte dans un même plan, les chevilles, les reins et les oreilles.
    Ainsi se continuent et se correspondent dans la croissance de l'Arbre les trois "germes" pied-rein-oreilles. Cet axe doit être reçu avec justesse dans la coupe du hara.
    Le hara est un mot japonais qui signifie "le ventre"; les Chinois l'appellent le Tan tien. Il est centré sur un point précis que recueille en son milieu une coupe imaginaire et horizontale du corps passant entre l'ombilic et le pubis.
    La posture du hara est celle que forme le corps lorsque le rapport exact est observé entre cette coupe et l'axe de la colonne vertébrale.
    (...)


    Stable dans le mouvement, dansant sur ses racines, l'Homme dans son hara est centré en lui-même. Son buste n'est ni penché en avant, ni cambré en arrière, mais ancré avec exactitude dans le hara, de tel sorte que le ventre soit toujours libéré.
    La tête est bien dégagée des épaules, qui, elles, "lâchent prise" et tombent. La colonne cervicale se déroule dans  la lumière et prolonge au mieux la colonne vertébrale, obligeant le menton à un léger retrait et cela, nous le verrons, pour que le corps ne soit plus qu'une oreille et que l'Homme devienne Verbe.
    En Occident, nous faison appel au langage hippologique pour dire du vrai cavalier qu'il est "dans son assiette". Celui qui ne connaitrait pas "l'assiette", ne faisant pas correspondre son centre de gravité à celui de sa monture, serait vite éjecté du cheval; celui-ci ne ressentirait pas en lui le maître et reprendrait les rênes ou plutôt sa course folle !
    L'assiette est la posture du hara.
    Assis, l'Homme peut être dans son hara, à condition que le ventre soit dégagé. Il ne connait pas l'affalement. Il ne connait pas d'avantage la raideur. Il est dans une parfaite détente et donc disponible, réceptif, et totalement attentif. Ses énergies sont toutes en éveil. Sa force centrée sur le hara est rayonnante et tient en respect celui qu'il rencontre.

    La force de l'Homme qui a peur est ramassé sur les épaules et menaçante. La tension est extrème.
    Dans la rectitude du hara qui, encore une fois, n'est ni raideur, ni négligence, l'Homme connait une vigilance peu courante et acquiert une nouvelle sensibilité sensorielle, prémices de celle qui va ouvrir son coeur et son intelligence à un autre niveau de réalité. les énergies -les Chinois disent les "souffles" - circulent avec exactitude et dans une économie optimale à travers ce corps éveillé. Et nul ne pourra nier que Temple de l'Esprit, le corps éveillé n'appelle pas le roi dans son palais >>

    Le Symbolisme du Corps Humain
    ch.XI: Le passage de la "Porte des Hommes"
    4. Posture corporelle liée au passage de la "Porte des Hommes".

    Annick de Souzenelle

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 0:09