Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    1er Experiences d'un jouvenceau

    Partagez
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Nerevar le Ven 6 Avr 2012 - 21:06

    Salut

    Voila ca fait maintenant 15 jours que je pratique la meditation zazen entre 1-3 fois par jour par session de 20 minutes.
    Une session dans les minutes qui suivent mon réveil.
    Une dans les minutes qui précédent mon sommeille.
    Une 3 eme des fois âpres mon entrainement.

    Les 1er jours je fesait juste 10 minutes ensuite j'ai commencer a rajouter.
    Les débuts
    LEs 1er jours de méditation je remarque une garde agitation que ce soit mon corps ou mon esprit incapable de de se stabiliser de manière proprement dite , penses parasites qui passe comme des flashes et le cors incapable de rester détendu toujours cherchant a revenir en tension et me ré stabilisant constamment.
    Sur les penses
    Et les penses parasites "neutres" voici leur forme :
    Les penses parasite sont nombreuse mais avec de la pratique j'ai remarque qu'ils obéissait a un modelé assez défini. Une penser peut commencer par un arbre puis terminer sur la guerre des étoile . cependant c'est toujours un penser qui va se lier a une autre puis une autre en rapport avec la précédente etc etc.

    Pour les pense parasites "négatives"
    On reste dans le même registre par exemple "le rejet" cependant la penses s'amplifie de plus en plus en allant de plus en plus profond pour prouver la chose avec des exemple et des exemple lointains.

    Mes résultats maintenant :

    Beaucoup moins d'agitation que ce soit dans mon esprit ou mon corps durant la pratique.
    Mes penses vienne et vont cependant j'arrive a rester neutre sans ressentir aucune sensation violenta ou intense.

    Je ,n'arrive toujours pas a être vraiment alaise ne position birmane surtout au niveau du dos.

    Aussi je ne peut pas me procurer de matériel particulier je médite sur un tapis assez doux et comme zafus j'utilise un oreiller c'est tout ce que je peux.


    Apport a la vie de tous les jours
    Aucun super pouvoir psychique pour le moment Wink

    Plus sérieusement :
    -Plus calme au détendu cors et esprit.
    -Par contre plus peur d'exprimer mes émotions quels qu'elle soit
    -Détachement face au penses négatives et démons intérieure. -> je note pour ce point j'ai commencer la méditation activement suite a une période plaine d'incertitude et de négativité. J'avais besoin de stabiliser mon esprit afin de trouver une solution et je l'ai trouver la méditation n'est pas pour rien je pense.
    -J'arrive a faire abstraction de certaines choses que je médite.--> Ya des travaux chez mon voisin et le marteau piqueur s'arrête pas toute la journée je médite quand meme normale sans gène.


    Aussi je crois bien que commencer la méditation a été la meilleur chose de l'année 2012 pour moi.
    Question :
    Stp suggestion pour bonne posture sans matériel pousse.

    Je suis ouvert a toute suggestion
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Yudo, maître zen le Ven 6 Avr 2012 - 22:19

    Il y a ici
    http://zenmontpellier.voila.net/fr/lotus/suryanam.html
    et là
    http://zenmontpellier.voila.net/fr/lotus/lotus.html
    de bons exercices pour s'assouplir.

    C'est important, car la posture doit être confortable (dixit maître Dôgen).
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 67
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Leela le Sam 7 Avr 2012 - 8:31


    waw, en 15 jours, de magnifiques résultats, déjà ! Cela devra t'encourager...

    Pour la posture, le coussin doit être assez haut, de façon à ce que tes genoux puissent s'appuyer sur le sol.
    En t'assouplissant, tu pourras le descendre, mais tu ne peux pas faire de concession sur ce point.

    Dans un dojo, on te corrigera la posture: c'est très important au début.
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Nerevar le Lun 9 Avr 2012 - 21:12

    Salut.
    Yudo d'autre commentaire ??

    Autre chose que j'ai remarque cette semaine :
    J'ai dit qu'il a cote de chez moi ya des maçons qui travaille toute la journée et ils font que taper et taper ya du bruit tout te temps. J'ai remarque que sa ne me gênait pas du tout normal.
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par lausm le Mar 10 Avr 2012 - 15:22

    Deshimaru utilisait des annuaires paraît-il, pour réhausser l'assise!
    PEut-être un coussin c'est un peu bas, n'hésite pas à monter avec des couvertures pliées, d'autres oreillers.
    Faut être assez haut pour que les fémurs aient un angle permettant d'appuyer les genoux fermement sur le sol.
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Nerevar le Ven 25 Mai 2012 - 21:44

    petite question:

    Différence entre pratiquer yeux fermer et yeux mi-clos.

    Je n'arrive pas toujours a garder le rythme des 2 sessions de 20 minute par jours , au réveille et avant de me coucher.

    D'habitude je ne reve que tres rarement (enfin me souviens de mon reve) , mais depuis que je fais zazen, je reve toujours ds mes someille et c'est super réaliste et logic. ?? des avis ??

    C'est normal que beaucoup d'emotions ressortent, des vieux truc enfouis etc etc.. ??
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 67
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Leela le Sam 26 Mai 2012 - 8:20

    C'est normal que beaucoup d'emotions ressortent, des vieux truc enfouis etc etc.. ??
    oui, bien sûr. Les pensées sont aussi des murailles qui nous protègent des problèmes, comme le bruit d'un ruisseau peut masquer celui d'une autoroute.
    En tout cas, persévère, même une fois par jour, c'est déjà très bien ! Deux fois, encore mieux.

    Je dis cela, mais je n'arrive pas moi même à le faire, des témoignages comme le tien m'encouragent. L'idée de plusieurs petites sessions par jour est excellente parce que l'effet est plus durable pendant le reste de la journée.
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Sam 26 Mai 2012 - 9:43

    Quelques idées a prendre ou a laisser dans ta recherche d'une bonne posture ,

    Que tu n'arrive pas a être a l'aise en position birmane au niveau du dos me semble assez logique, car c'est une position qui n'offre pas les avantage du lotus. Pour cambrer le bas du dos on est obligé d'utiliser les muscles du dos et les abdos (même légèrement, imperceptiblement), du coup quand tu vas essayer sur des périodes plus longues, cela risque de faire mal, et tu ne pourras pas vraiment te détendre. Dans cette position (à mon avis, mais il vaut ce qu'il vaut ^^) il faut que tu trouves un coussin (ou autre chose), une hauteur , une inclinaison... qui te permette de légerement basculer le bassin vers l'avant sans effort musculaire. Ensuite en rentrant le menton , la colonne devrait être dans un équilibre verticale, une verticalité sans tension.


    Pour illustrer cette bascule du bassin , Certains docteur on inventer un coussin pour l'assise sur un chaise, (mais c'est finalement la même chose quand on est assis par terre. C'est un coussin triangulaire qui aide a basculer le bassin legèrement vers l'avant, sans effort pour que le dos retrouve sa verticalité. (celui la coute cher... mais y'en a a moins cher et au mieux on peux bidouiller un truc triangulaire, soi même, et essayer sous le zafu par exemple?)
    coussin qui coute la peau des fesses
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Kaïkan le Sam 26 Mai 2012 - 15:22

    Phi a écrit:Que tu n'arrive pas a être a l'aise en position birmane au niveau du dos me semble assez logique, car c'est une position qui n'offre pas les avantage du lotus. Pour cambrer le bas du dos on est obligé d'utiliser les muscles du dos et les abdos (même légèrement, imperceptiblement), du coup quand tu vas essayer sur des périodes plus longues, cela risque de faire mal, et tu ne pourras pas vraiment te détendre

    C'est le zafu de Nerevar qui est incorrect.
    Un oreiller n'a pas la fermeté d'un zafu...Une couverture pliée en quatre serait plus efficace, la hauteur devrait être d'une vingtaine de cm.
    Ceux qui ne connaissent zazen que superficiellement devraient être prudents dans leurs conseils aux débutants.

    La posture dite birmane est excellente, le lotus est très rarement pratiqué par les anciens moines. C'est une posture que seuls les gens très souples et jeunes peuvent pratiquer et ce n'est en aucun cas un objectif à atteindre.
    De nombreuses personnes ont abandonné zazen après des problèmes de ménisque ou d'articulations parce qu'on leur conseillait avant tout le lotus et qu'ils pensaient que c'était bon de se forcer malgré les douleurs.

    Zazen c'est seulement être assis et la posture dite "birmane" ou bien encore siddhasana comme proposés message n°11 : http://zen-et-nous.1fr1.net/t116-douleur-au-genou sont des postures particulièrement conseillées.

    De nombreux moines pratiquent zazen sans avoir eu recours une seule fois à kekkafuza : "la posture du lotus".

    Dôgen utilise de nombreuses expressions pour décrire le zazen. L’une d’entre elles est gotsuza, ce qui signifie "s’asseoir immobile comme une puissante montagne".

    Kôdô Sawaki rôshi, le grand maître zen au Japon du début du XXe siècle disait : "Asseyez vous juste en zazen, et c’est tout." Dans cette compréhension, le zazen dépasse le dualisme du corps et de l’esprit. À la fois le corps et l’esprit sont simultanément et complètement transcendés par le seul fait de s’asseoir





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Sam 26 Mai 2012 - 16:26

    "La posture dite birmane est excellente, le lotus est très rarement pratiqué par les anciens moines."

    --ah. pourtant j'ai pratiqué avec un vieux moine vietnamien qui faisait encore un beau lotus (cétait même rageant...). J'ai du tomber sur la bête rare. Il a été dans les temples au Japon, il ne nous a jamais parlé de Birman.

    Sinon il faut préférer mille fois le quart de lotus à la position birmane, enfin d'apres ce que j'ai entendu et testé. La position birmane n'est pas du tout stable. Alors que le demi, le quart ont encore une sorte de verouillage.


    "Ceux qui ne connaissent zazen que superficiellement devraient être prudents dans leurs conseils aux débutants."


    --je ne parle pas que en mon nom, je ne fait que relayer une experience et des enseignements de personnes qui ont l'experience, les années, et les diplomes requis. Mais bon c'est pas grave , même un mauvais conseil est un bon conseil, et a celui qui fera l'erreur de le suivre, il apprendra à se méfié par la suite.

    Pour Dogen tu as été péché cela ou ? Dans le Fukanzazengi, Dogen ne parle que de lotus et de demi lotus et pas de position birmane. Pour ma part je ne pratique même pas dans ces positions, j'essaye de m'adapter avec mon corps douloureux. Les occidentaux font comme il peuvent , c'est un koan pour eux, eux qui (pour la plupart) n'ont pas du tout les facultés corporelles des asiatiques. Alors faut-il encore singer les japonais dans un "pis aller" qui n'offre pas la bonne position de ce qui est le plus important : la verticalité de la posture. (Le birman, en plus de ne pas etre stable (comme une montagne) rend ce point de la verticalité très difficile à obtenir, la tête part vers l'avant). Il suffit de mettre un baton dans le dos, on l'a déjà tester sur plusier. Pour le birman, la tete est en avant et pour l'aligner cela demande un gros effort au niveau du dos, effort qui n'est bien sur pas tenable longtemps. Alors on peut bien sur essayer cela et s'en contenter (mais reconaitre que ce n'est pas idéale et préconisé par les patriarches soto), ou abandonner et essayer autre chose (et au passage abandonné tout le coté orientale et théatrale ?(kolomo , kyozaku etc...)

    Encore désolé de te contredire, mais Pour Kodo Sawaki, zazen=lotus, trouve moi un écrit ou il dit le contraire... (les Japonais sont assez intégriste la dessus). d'ailleurs il s'est tellement niqué les genoux que à la fin de sa vie il ne pouvait plus marcher (on ne se nique pas les genoux en birman, le genoux ne vrille pas).
    C'est ça le koan pour nous, zazen=lotus, et on ne peut pas le faire ! Comment faire !! s'inventer des histoires en croyant que Dogen parlait du birman ? ou inventer autre chose ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Kaïkan le Sam 26 Mai 2012 - 17:39

     
     



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Sam 26 Mai 2012 - 17:50

    Les femmes on le bassin qui cambre plus facilement, plus naturellement.
    C'est une jolie Photo. Moi en birman pour être aussi droit je suis obligé de bien forcé du dos. C'est surement une photo pour montré au occidentaux : faut faire comme ca si vous y arrivez pas (comme sur le site de la sotoshu. Toi c'est naturel ? Tu arrives Ëtre droit comme le préconise Dogen avec cette posture ? Parce que sinan pour tenir longtemps cela devient problematique. Et du zen sans faire de longue période de "zazen", est-ce encore du zen ? A Antaiji ils disent qu'il faut passer 8 heures. apres 8 heures le mental arrête de calculer, il lache prise.


    Sinon tu ne me repond pas pour Dogen ?, pour Sawaki ?

    Ta tête est-elle bien alignée comme le dis Dogen ? As-tu déjà fait des sesshins de 15 heures de zazen comme a Antai-ji ? 18 heures et plus a l'époque de Sawaki ? Puisque tu te réclame de ces modèles, Ou es- tu déjà dans l'adaptation ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Kaïkan le Sam 26 Mai 2012 - 18:02

     
     

    La posture...
    Une question d‘équilibre.
    ~ Guy Mokuho Mercier


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Nerevar
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 38
    Date d'inscription : 17/03/2012

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Nerevar le Sam 26 Mai 2012 - 18:11

    Salut a tous.

    Je prends notes de vos conseils. et je changerais mon coussin par une couverure plie en 4.
    Aussi un autre bleme au niveau des psoture Birmane et Seiza (que j'adore):
    Je suis assez a l'aise et stable, le problème réside que j'ai des fourmis dans les jambes souvent quand je termine zazen, surtout en Birmane sur le pied intérieure. Pour seiza aucun coussin entre mes fesses et mes tendons ne fais vraiment l'affaire.

    Aussi :
    Le MUDRA est il necessaire ?? Est il un symbole religieux ou c'est un élément a fin de bénéficier des avantages de l’exercice.

    Stp reponse au sujet des yeux.

    merci
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Sam 26 Mai 2012 - 18:34

    Je te fais une réponse et tu en auras d'autre . A toi de tester par toi même (mais avec de la patience) et de tester en sesshin, pour voir comment cela réagi sur de longue séance , si tu n'est pas dans la résistance physique.
    Iil faut absolument éviter les tensions qui se tranqforme en rigidité. Car comme corp/esprit sont un, si tu forces dans un corps rigide sur des années tu deviendras un esprit rigide, tu ne trouveras jamais l'esprit du débutant mais celui de l'expert, bien crispé et sans humour.
    Pour les yeux, normalement mis-clos avec le regard dirigé 3mètre devant toi a 45degrès. Si tu relaches tout les muscle de ton visage : nez , yeux, joues, front , cuir chevelux , cerveaux, oreilles, machoires (tout en essayant de garder la bouche fermée quand même, de relacher les tensions, alors tes yeux devrait se mettre mis clos, et ne plus vraiment regarder quelque chose, alors tu peut retourner le regard a l'interieur (et non regarder le mur) et te concentrer sur ta posture, sa verticalité sans tension.

    pour le seiza; tu peux le faire sur un zafu ou un banc de médit (position plus verticale, que le birman), c'est aussi le cas sur une chaise, plus droit que le birman) a mon gout hein ;-). a toi de tester et de demander a un enseignant de regarder ton dos et si ta tête est bien aligné (oreilles /épaules) et pas en avant (petit test : relache comptement tous les msucles des trapeze et tu va voir directement si ta tête est en équilibre ou si elle tombe toute seule en avant. Pour le mudra,il ne faut pas qu'il repose dans le vide ,ce qui genererait des tensions dans les epaules, trapèzes et le coup. Tu peux le faire reposer sur un vetement, un petit cousin, trouves. Idéalement les mains repose sur les pieds en positions de lotus :c est une position parfaite. Mais pour les moines qui font le demi lotus, il utilose leur large kolomo pour reposer leiur mains. Le kolomo de l'azi eqt different et beaucoup moins large des manches. on dit qu'il faut se concentrer sur la posture, et entre autre surr l'intervale, le rond crée par les mains, le vide, qui est a hauteur du bas ventre. (le décompte de respiratiom est utilisé traditionnelement dans certains monastere pour pacifier le mental, mais pour ma part je ne l'utilise pas, pusique on ne me l'a pas enseigné.
    Les fourmis c'est normal. L'aternance des kinhins servent a ça, faire circuler les sangs( même si à l'époque de Dogen il ne faisait pas de kinhin comme nous : c'est une invention plus tardive)
    Pour ma part j'utilise un banc actuellement( Apres etre passé par le quart, le birman, le seaiza en zafu, la chaise... pour eviter d'avoir les pieds tendu (prologement du tibia/Pieds je met un coussin sous mes tibia ce qui genere un angle entre le pied et le tibia (c'est tout de suite plus a l'aise, et cela permet surtout de ne pas se reposer sur les genoux (sur les rotules), mais sur les os des tibia, des os costauds.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Kaïkan le Sam 26 Mai 2012 - 19:58

    Nerevar a écrit:Salut a tous.

    Je prends notes de vos conseils. et je changerais mon coussin par une couverture plie en 4.
    Aussi un autre bleme au niveau des posture Birmane et Seiza (que j'adore):
    Je suis assez a l'aise et stable, le problème réside que j'ai des fourmis dans les jambes souvent quand je termine zazen, surtout en Birmane sur le pied intérieure. Pour seiza aucun coussin entre mes fesses et mes tendons ne fais vraiment l'affaire.

    Aussi :
    Le MUDRA est il necessaire ?? Est il un symbole religieux ou c'est un élément a fin de bénéficier des avantages de l’exercice.

    Stp réponse au sujet des yeux.

    merci


    Bonjour Nerevar,

    Les yeux sont mi-clos.
    www.tenborin.org/pdfs/Attention-Les-Yeux.pdf

    Pour le Mudra (et le reste) réponse dans quelque temps. On avance pas à pas sans précipitation...
    Laughing




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par lausm le Dim 27 Mai 2012 - 23:42

    Autre point que je corrige suite à un post plus haut : le regard posé à trois mètres, ça me paraît bien trop loin.
    Autant juste se concentrer sur un angle de 45 degrés par rapport à la vertical ou au sol. Sans se soucier d'une distance qui de toutes façons variera selon la taille du pratiquant.
    Après, le lotus n'est pas si intenable. Mais il faut l'aborder non pas dans l'esprit d'y parvenir, mais parce qu'on y parvient!
    En ce qui me concerne, je ne force plus du tout pour le faire. Du coup c'est tenable, car on ne tient rien en lotus : si le corps est à peu près en bon état, ça tient sans effort, on sent même que le lotus est plus stable que le demi lotus.
    Si on est tendu, on aura mal, on se fera mal. Il ne faut pas forcer le lotus, il faut attendre que la fleur soit épanouie, ça prend parfois plusieurs années, et il est clair qu'un japonais habitué au seiza aborde le lotus bien plus facilement.
    Mais faut aborder cela tranquille, sans esprit de compétition, sans but. Alors on s'assied plus détendu!
    Faut arrèter de vouloir arriver à faire zazen, mais faire zazen avec le corps que nous sommes! On est déjà parfait tel qu'on est!
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Lun 28 Mai 2012 - 9:08

    Oui c'est vrai, je ne l'ai pas précisé, mon conseil de 3 mètre est a remettre dans le contexte du seiza sur un banc, comme notre tête est bien plus haute qu'en lotus, le regard porte plus loin. Mais en même temps je t'avouerais que j'ai pas sortie le mêtre, c'est peut être moins. Very Happy

    Pour l'assouplissement si une personne peut le faire il faut tenter le lotus qui la meilleur solution, et le pratiquer, ou faire des exercice d'assouplissement comme ceux sur le site de Yudo ; il n'y a pas photo, tout y est parfait. Mais quand on en est vraiment trop loin, malgré des années de tentative d'assouplissement, (et de sport qui inclue du travail de souplesse), il faut se rendre a l'évidence, et ne pas abandonner la pratique pour autant. Pourtant je ne suis pas raide , je faisais le grand écart (pas le facial^^), cela n'a jamais été dans mes cordes. Peut être que ma raideur vient de l'assise sur une chaise a l'occidentale depuis tout petit, Mais certaine personne on aussi des hanches qui n'offre pas une grande ouverture. D'ailleurs certains petit ne sont pas très souple (comme mon petit neveu : 6 ans), je ne sais pas pour les asiatiques.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5873
    Age : 71
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Kaïkan le Lun 28 Mai 2012 - 11:26


    Bonjour Nerevar,

    Un lien qui peut te donner quelques illustrations au sujet de certaines de tes questions :


    La Posture de zazen (Claude Cannizzo)... Very Happy


    Dernière édition par Kaïkan le Ven 1 Juin 2012 - 12:10, édité 1 fois


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par lausm le Lun 28 Mai 2012 - 23:00

    Je ne crois pas qu'il y ait une aptitude asiatique à s'asseoir ainsi, ni morphologique.
    C'est surtout une habitude culturelle.
    Les muscles profonds des psoas, toutes les insertions musulaires des hanches, sont complexes et surtout peu sollicitées par notre mode de vie occidental à la chaise.
    Donc dès qu'on s'assied sur un zafu, plusieurs années de vie se trouvent mises en cause.
    Le lotus, c'est tirer sur des muscles profonds, à travers les hanches, jusqu'au dos.
    Donc faut juste y aller mollo.
    Thich Nath Hanh préconise de ne pas forcer l'immobilité.
    Je pense qu'il a raison, ce qui va un peu à l'encontre de l'éducation à la japonaise, la mode étant paraît-il dans certains dojos Azi à ce qu'on dénomme le zazen strong!
    Je trouve ça à la fois risible et affligeant.
    Si le corps et l'esprit ne sont pas prèts, le corps esprit résistera, se cabrera.
    Quand j'ai commencé le lotus, j'ai eu des remontées émotionnelles très fortes.
    Faut pas forcer le truc.
    Aujourd'hui, ça passe tout seul.
    l'essentiel c'est de trouver une posture où l'on est vraiment stable, et ne pas oublier qu'on peut la remetre en cause régulèrement.
    C'est à dire que quand on sent que l'on dort, s'ennuie, c'est peut-être le moment de croiser pluys haut, d'essayer le lotus, de progresser par rapport à ses références.
    Et pas de dogmes : on fait avec ce qu'on est. Sans complaisance mais sans forcer.
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Yudo, maître zen le Dim 3 Juin 2012 - 21:45

    J'observais l'autre jour que dans le monde entier, les paysans travaillent le jardin accroupis, c'est-à-dire les deux pieds à plat par terre, et les fesses sur les talons. Ce qui leur permet de travailler bas sans se casser le dos. Partout sauf dans les pays européens et de colonisation européenne, où on travaille en courbant le dos, ce qui a le bénéfice (!) de le casser prématurément.
    Je travaille moi-même depuis plusieurs années à pouvoir le faire, et je commence maintenant à y arriver. Certains soutiennent que, là aussi, il s'agit d'une capacité morphologique. Or, je connais personnellement deux types, l'un autrichien et l'autre normand (d'Elbeuf), tous deux des gaillards de plus d'un mètre quatre-vingts, pour qui cette posture ne pose aucun problème, pas plus d'ailleurs qu'à tous les enfants. J'ai vu ce dernier, le normand, avec qui je travaillais, pouvoir tenir la pose bien vingt minutes pour travailler sous un piano.
    Quant à moi, si à 63 ans passés, j'arrive à faire ce que je ne pouvais pas faire à vingt ans, il me semble que de prétendre que la birmane, le demi-lotus ou le lotus sont hors de votre portée, vous qui êtes souvent bien plus jeunes que moi, relève tout simplement de la paresse, purement et simplement.
    J'ai assez souvent donné ici les exercices qui permettent de s'assouplir, mais je reconnais qu'il y a deux éléments indispensables: se créer une routine qui fasse qu'on fait ces exercices avec une régularité sans faille, et ne pas les faire avec un objectif fixé (car si on se fixe un objectif à l'avance, on se décourage).
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Mar 5 Juin 2012 - 10:00

    Et bien que les gens fassent leurs experiences par eux même et il pourront ainsi juger de ce qui est bon pour eux, mais au moins, il auront a leur connaissance plusieurs possibilités. Car il serait dommage d'arreter cette voie uniquement parceque on y voit une impossibilité corporelle.

    Je n'ai pas écris que le birman était hors de porté, je l'ai pratiqué pendant des années, je le fait sans probleme. La position accroupi dont tu parles j'arrive également a la faire, elle ne sollicite que les groupes musculaires des cuisses et du dos, je suis plutot naturellement souple.

    Ce que j'ai écris c'est que le birman, n'est pas très stable, et que pour maintenir le dos et la tête en équilibre cela sollicite des muscles= pour moi,(pour réaliser la legère antéversion du bassin et au menton legerement rentré)
    Mais peut être pas pour vous, je ne sais pas, chaque corps a sa singularité.
    Donc durant des periodes longues, si ces muscles sont sollicité pour tenir la postures, (en force) logiquement ils tétanisent. Et cela devient l'inverse de l'effet recherché.

    A mon sens, Il en est de même pour des postures qui aurait été ascquises par des années d'assouplissements (ce que je fais d'ailleurs). Ces postures ne seront pas naturelle. ce qui aura été ascquis n'est pas un grand allongement du muscles, mais une capacité de celui-ci a s'étirer après echauffement). Hors rester durant des heures, ce muscles ne pourra pas faire l'effort de rester etiré et tétanisera aussi : C'est un peu la même chose quand on fait des sports de souplesse, on a pas la même souplesse avant echauffement et après echauffement. et si on tient une posture de souplesse qui demande un echauffement préalable, durant longtemps cela fait mal.

    Pour les enfants ce n'est malheureusement pas vrai qu'il le ferait tous de manière naturelle, et j'ai pu vérifier que mon petit neveu , a l'age de 3, 4 ans, ne pouvait pas le faire. La forme meme des hanches, du bassin, et de l'accroche des jambes dessus peut fortement varier d'un individu a l'autre. Ce qui est vrai pour les enfants jeunes, c'est qu'ils se tiennent bien droit assis, même assis sur une chaise. Beaucoup de méthodes corporelles on travaillé la dessus. Mais les petits on des muscles plus maléable car la proportions de leur squelettes demande moins de travaille au muscles. leur proportions sont completement differente d'un adulte : leur corps donne 1 tête pour 4, alors qu'un adulte 1 pour 7. on comprend alors comme un roseaux qui pli vers l'avant, quasiment deux fois plus grand en proportion le rôle des muscles pour tenir tout ca bien droit a partir de l'adolescence.

    Enfin de toute manière, je pense que c'est un très bon conseil de pratiqué du yoga, et je vais continuer et pas que pour la capacité des muscles a être plus mobiles, mais aussi pour la respiration, l'ouverture de la cage thoracique, et la prise de conscience de son propre corps (et de ses mini tensions).
    avatar
    Yudo, maître zen
    Maître zen
    Maître zen

    Masculin Nombre de messages : 3128
    Age : 70
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Yudo, maître zen le Mar 5 Juin 2012 - 10:22

    phi a écrit:Et bien que les gens fassent leurs experiences par eux même et il pourront ainsi juger de ce qui est bon pour eux, mais au moins, il auront a leur connaissance plusieurs possibilités. Car il serait dommage d'arreter cette voie uniquement parceque on y voit une impossibilité corporelle.

    Exactement. Et c'est pourquoi j'insiste tant sur le "sans but" dans cette démarche, parce qu'une telle conformation mentale induit à se créer une routine et à faire les exercices, non dans l'espoir d'en obtenir quelque chose de précis, mais juste parce que c'est la chose à faire. Alors, les résultats arrivent sans qu'on les attende, et on en est tout surpris!
    avatar
    lausm
    無為 - mui -

    Nombre de messages : 1500
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par lausm le Mar 5 Juin 2012 - 11:56

    Il ne faut pas oublier qu'un muscle contracté, c'est un muscle raccourci.
    Et donc un muiscle s'étire, non pas parce qu'on tire dessus ou l'échauffe, mais parce qu'on arrive à le relâcher.
    tout ça pour dire que la plupart du temps on est tendu et inconscient de l'être.
    et donc prendre conscience de son corps, aide à l'assouplir en reconnaissant ses tensions.
    Et donc être sans but fini, c'est aussi pour ne pas se fixer sur une idée de ce qu'on doit être, mais pour être ce qu'on est vraiment. Ca aide à la souplesse.
    On ne tient pas la posture : elle tient toute seule par le rela^chement des tensions inutiles. Alors le tonus est juste. Car naturel.
    avatar
    phi
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 358
    Date d'inscription : 05/03/2009

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par phi le Mar 5 Juin 2012 - 21:26

    Salut Lausm.

    "Il ne faut pas oublier qu'un muscle contracté, c'est un muscle raccourci. Et donc un muscle s'étire, non pas parce qu'on tire dessus ou l'échauffe, mais parce qu'on arrive à le relâcher."

    Je pense que Ce que tu dis est vrai et a la fois faux. Tu parles de contractions inconscientes, par exemple du à de l'anxiété, au stress, et là en effet cela génère des tensions quasi permanentes et inconscientes dans le corps, qui ont tendance a faire perdre aux muscles de leurs souplesse ; Ou par exemple à de mauvaises habitudes corporelles, comme de s'asseoir avec le dos vouté vers l'avant qui génère de grosses tensions inconscientes dans les trapèzes, le coup, sollicités pour tenir le poids de la tête (qui sinon basculerait en avant)

    En même temps il s'agit là de tension qui s'installe insidieusement, en parallèle à des problèmes mentaux (auquel on est tous confronté), ou a de mauvaises habitudes. Hors toutes les contractions sur un muscle ne sont pas néfastes à sa capacité à devenir souple. Pour exemple nous avons les gymnastes, ou certains body-builder, qui pourtant peuvent avoir une très grande souplesse (grand écart, etc...)et pourtant des muscles très developpés à force d'entrainements. Les deux ne sont pas incompatible car travaillé de manière consciente (et planifié). Car l'echauffement d'un muscle permet de travailler sur ses capacités a s'étirer quand il est ensuite detendu consciemment. Donc un muscle ne s'étire pas parceque il est relacher, il s'etire parceque on tire dessus quand il est relaché, et quand il est echauffer, cela optimise sa capacité a s'étirer.

    Par contre pour exemple, la non activité, un total relachement prolongé, est complètement contreproductif à la recherche de souplesse. J'ai pour exemple une anecdote à mon atelier, avec un ami ancien kiné (et prof d'aikido durant 30 ans) qui conseillait à une autre artiste de l'atelier, de ne surtout pas se faire mettre de platre à la suite d'une très grosse entorse. Car l'immobilisation complète de muscles/tendons durant , des semaines, entraine (de part la non-solicitation de celui-ci) unraccourcement de sa taille/grosseur, de sa souplesse, une perte de mobilité, qui part la suite sont extremement difficile à retrouver a 100%.
    On a la l'exemple que le muscle est une tissu vivant, qui demande un entretient, et la solution se trouve certainement dans un entre deux. Une sollicitation consciente du muscle et comme tu le soulignes un étirement dans la détente par une prise de conscience des tensions non-conscientes.

    Après je ne suis pas sur que de relacher les tensions inconcientes ouvre non plus a une très grande souplesse corporelle, on retrouve ce qu'on a déjà. si déjà a la base on a un corps qui ne possède pas de très grande capacité, Si a 3, 4 ans on ne peut pas faire le lotus, j'ai des doutes sur la capacité à le faire a 30 ans.


    Contenu sponsorisé

    Re: 1er Experiences d'un jouvenceau

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018 - 12:17