Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Tangolinos

    Partagez
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Tangolinos

    Message par tangolinos le Ven 4 Mai 2012 - 22:32



    Voilà, c'est le deuxième anniversaire de ma présence ici... et je ne sais toujours pas ce que je suis.
    Alors je ne vois pas comment je pourrais faire pour me présenter.

    Disons qu' il m'arrive souvent de causer comme si je me retrouvais pourvu de la mission de dire l'indicible... mais je dois peu à peu me contraindre à accepter l'idée que ma persistance est illusoire.

    Bref ce que je suis m'échappe et ce que j'ai à dire aussi.

    Je vous remercie donc de bien vouloir participer à ma présentation.

    Ps= Bonne soirée à tous. I love you

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Tangolinos

    Message par fonzie le Ven 4 Mai 2012 - 23:00

    Bon anniversaire Tangolinos ! Smile
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tangolinos

    Message par Kaïkan le Ven 4 Mai 2012 - 23:50


    Bonne année,

    Surtout ne change rien tangolinos ; exprimer l'indicible et nous faire rêver de l'ineffable est une occupation inénarrable qui nous conduit inexorablement vers un état inexprimable...
    Very Happy




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3247
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Tangolinos

    Message par Fred le Sam 5 Mai 2012 - 1:20

    Hello Tango,

    Merci pour ces deux belles années de partage. sunny
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Tangolinos

    Message par Leela le Sam 5 Mai 2012 - 1:48


    hélà, Tangolino !
    Quel plaisir de te rencontrer sur ce forum...

    Je te fais un super gros bisou, pense à moi quand tu regarderas la mer...
    avatar
    Komuso
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 101
    Age : 39
    Localisation : Metz
    Date d'inscription : 24/03/2011

    Re: Tangolinos

    Message par Komuso le Sam 5 Mai 2012 - 1:49

    Joyeux anniversaire Tangolinos !
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Sam 5 Mai 2012 - 10:50

    Bonjour à tous, et merci pour votre accueil.

    Votre reconnaissance m'est très précieuse tant qu'à me rassurer sur la probabilité de l'existence de l'être qui serait la source de toutes les manifestations auquelles je m'idenfie...
    En effet la pratique du neti-neti nous fait comprendre que nous ne sommes pas les manifestations que nous croyons être, et, pourtant lorsqu'il s'agit de se présenter, je ne vois pas comment parler d'autre chose que de ces identifications.
    Ainsi je peux dire que je cause, mais je ne peux pas décrire l'auteur de ces causeries.

    Disons que peu à peu je me rapproche de la certitude de l'existence mon être , alors même que sa consistance disparait.

    Kaïkan a écrit:" Surtout ne change rien tangolinos ; exprimer l'indicible et nous faire rêver de l'ineffable est une occupation inénarrable qui nous conduit inexorablement vers un état inexprimable... "
    Je dirais que mon être ne change pas. Comment pourrait-il changer, alors même qu'il n'est pas manifesté ? Il y a bien une distinction entre l'être non-manifesté et la diversité de ses manifestations.
    Je dirais aussi que l'état inexprimable dont tu parles, est une sorte de résonnance entre nos êtres qui se reconnaissent au travers de tout ce tumulte des manifestations que sont nos identifications illusoires et les multiples expressions impermanentes qu' elles produisent.
    Notre être est absolu et contient le potentiel infini de toutes les manifestations qui peuvent surgir de la friction avec les autes manifestations relatives.
    Il est fantastique de constater que ce Un invisible puisse apparaitre dans une manifestation aléatoire que nous n'avons pas vraiment choisie.
    Voilà, au travers d'un écoulement de verbiages, mon être invisible a laissé ici quelques empreintes comme s'il avait fait une tentative de manifester sa propre description,.

    Fred a écrit:Merci pour ces deux belles années de partage.

    Merci à toi aussi, de laisser deviner ton être.
    Vois-tu, c'est comme si le cheminement spirituel n'était rien d'autre que de se laisser aller à la révélation de notre être qui finalement désespère à ne pouvoir se manifester dans toute sa plénitude.

    Leela a écrit:Je te fais un super gros bisou, pense à moi quand tu regarderas la mer...
    Merci pour ton bisou qui par sa contradiction avec la notion d'infini laisse entendre que la ligne droite finit par s'incurver.
    Quand je regarde la mer, cette immensité m'interpelle et me fait penser en même temps à la petitesse de la Terre face à l'univers.... Il y a comme une incurvation qui fait que l'immense se retourne dans le petit. Au delà de ce retournement manifesté, persiste l'émerveillement du Grand Mystère qui fait que les choses soient.

    Gassho
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Tangolinos

    Message par Leela le Sam 5 Mai 2012 - 11:13


    oui, Tango, quand je regarde la mer j'ai aussi cette impression d'infini qui nous relie, de cette droite devenant courbe quand elle s'éloigne, de cette enveloppe d'eau et d'air dans laquelle nous baignons tous.

    Mais tu le racontes mieux, c'est un plaisir de te lire


    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1465
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Tangolinos

    Message par lausm le Lun 7 Mai 2012 - 1:32

    Ne pratiques rien de spécial, Tangolinos!
    Comme tu es, ça le fait bien!
    Ca sort, ça sourd, tout seul!
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Lun 7 Mai 2012 - 11:50

    lausm a écrit:Ne pratiques rien de spécial, Tangolinos!
    Bonjour Lausm
    Je peux dire que effectivement je ne pratique rien de spécial, mais je ne peux pas dire que je ne pratique rien.
    En fait le rien n'existe pas... le concept de néant a été inventé pour mettre en relief son opposé... On peut constater que les choses sont, mais on ne peut pas constater qu' elles ne sont pas... L'absence de manifestation n'est pas une preuve de la non-existence.
    Tout ça pour dire que si je ne me rends pas compte de poursuivre une pratique, il est fort probable que ce soit une pratique qui me poursuive... En effet, je me sens engagé dans un entonnoir, et il me serait impossible de dire si je l'ai vraiment choisi.

    Comme tu es, ça le fait bien!
    Comment je suis ?... Il s'agit de distinguer l'être de ses manifestations... Quand tu dis "ça le fait bien", tu parles des manifestations de mon être. Mon être est comme le tien ni plus ni moins... Il a une dimension infinie qui est celle du potentiel de tout ce qui pourrait jaillir... et en même temps il n'est rien par lui-même...
    Si je devais dire comment je suis, je dirais qu'il s'agit d'une posture ou d'une attitude... Un peu comme s'il s'agissait seulement de savoir qu'on est sans avoir besoin de le prouver.

    ça sort, ça sourd, tout seul!
    Merci pour ta reconnaissance. Il m'est en effet difficile de porter un juste regard sur ce qui sort au delà de moi-même... Il m'arrive parfois de rester subjugué et en même temps fébrile à ne pas avoir trouvé les justes mots... D'un autre coté ce qui me rassure et qui en même temps me navre c'est que les mots sont relatifs et que donc forcément ils ne peuvent atteindre la perfection de la désignation qu'ils sont sensés indiquer.

    Leela a écrit:...j'ai aussi cette impression d'infini qui nous relie, de cette droite devenant courbe quand elle s'éloigne,
    Bonjour Leela
    C'est cela, il y a un lien intangible entre toutes choses... Comme par exemple ce lien entre le soleil et la terre, qui fait q'un équilibre entre les forces centrifuge et centripète maintienne la constance de leur espacement...
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1465
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Tangolinos

    Message par lausm le Mar 8 Mai 2012 - 21:45

    Donc oui, cher Tangolinos, je ne retire rien de ce que j'ai dit!
    La pratique qui te poursuit : à la fin c'est pas plus mal. A un certain niveau, on ne peut plus reculer, mais assumer la recherche qu'on a en soi.
    Je pense que le jour où l'on est en adéquation, la pratique ne nous poursuit plus pas plus qu'on ne la poursuit : on pratique sans chercher à pratiquer.
    Le surgissement s'alimente de lui-même, il devient sa propre nourriture....et les mots ne pourront jamais épuiser le sujet.
    Dogen, tous les autres maîtres zen, n'ont jamais cessé d'essayer de formuler cette grande affaire.
    Comment y échapperait-on?
    La chose est de ne pas croire que le mot est ce qu'il désigne. Si déjà on arrive à garder ça à la conscience, ça nous évitera de faire pas mal de conneries dans ce monde!
    Mais comme disait Lao Tseu, en me^me temps, sans les mots, comment communiquer ensemble?
    Sans les mots, pourquoi ce forum??
    T'es quand même un bon, Tangolinos! Si ce n'est pas la vraie réalité, je le pense quand même! Allez savoir!
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Mer 13 Juin 2012 - 20:41

    Bonsoir Lausm
    je m'étais dit que je reviendrais te répondre, et le temps passe, alors me voilà.

    Oui les mots sont des outils grossiers pour suggérer le subtil, de simples panneaux indicateurs.

    Bien sur que sans oeufs eux, on ne se serait pas rencontré pour se dire des sottises qui finalement nous indiquent tout autre chose.

    T'es quand même un bon, Tangolinos! Si ce n'est pas la vraie réalité, je le pense quand même! Allez savoir!
    Merci encore pour ta reconnaissance, il est toujours agréable de se voir flatté... Allez tiens en remerciement je te dirais que toi aussi tu es un bon.

    Même si ce n'est pas la réalité, je peux t'assurer que sincèrement je suis imprégné dans cette conviction.

    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Mar 27 Mai 2014 - 19:08

    Bonjour tous
    le quatrième anniversaire de ma présence ici, est passé sans que je pense à vous le rappeler, pour que nous puissions trinquer comme de coutume s'impose.

    Curieusement comme vous le verrez si vous persistez à me lire jusqu'au bout de ce message, j'aurais quelques confidences à vous dire sans que je l'ai vraiment consciemment voulu.

    Voilà donc le message que silencieusement j' ai pondu=

    Confidences

    Bonjour tous

    1/ première confidence

    il m'arrive parfois de m' interroger sur l'avalanche de mes dires sur le fofo, et, je vous remercie d'avance pour toutes les remarques ou critiques que vous pourrez me dire, pour orienter ma réflexion.

    Disons que souvent j'ai l'impression d'être dans le tempo mais que parfois aussi je me demande si mes interventions ne sont pas perçues comme l'arrivée d'un éléphant dans un magasin de verrerie.

    Comment dire ?
    Je perçois le zen comme la proposition d'une voie que je ne peux que respecter, tant elle me semble être une authentique façon de tendre le doigt vers le "divin".
    Certes il s'agit de regarder cette voie de la manière la plus sacrée qui soit, mais en même temps je reste persuadé que la dynamique et la joie font parti des jalons à ne pas dénigrer.
    Aussi me voyez-vous souvent déblatérer voir plaisanter, même si parfois je me rends compte que la gravité du chemin peut s'en retrouver étiolée.

    2/ deuxième confidence

    suite à mon instant, je suis resté muet au sujet du divin, durant de longues années, ne trouvant ni le moment ni l'endroit où ma langue pourrait harmonieusement se délier.
    C'est quand j'ai ressenti le moment propice, que j'ai recherché un endroit et j'ai trouvé ce fofo où Huanshen m'a fait un accueil inespéré.
    Soucieux de parfaire ma diction, j'ai fréquenté d'autres fofos, où j'ai trouvé d'autres obstacles à franchir face à des purs rationnalistes scientistes et autres extrémistes.
    Certes l'expression m'est encore maladroite, d'autant que ce qu'il y a à dire est "au-delà" des mots.
    Je dirais néanmoins que si parfois certains m'ont remercié, je remercie tous les intervenants qui positivement ou négativement se sont exprimés.

    Comment dire ?
    Il y a dans le silence une sérénité sans nulle autre comparaison possible, mais la profondeur de ce silence ne me semble accessible que dans la mesure où l'expression sonore n'est plus un handicap.
    Je dirais que la perfection de l'expression me semble être celle qui traverse tous les obstacles sans se retrouver déformée...telle un rayon lumineux qui ne laisserait aucune prise... telle le son du silence...

    3/ troisième confidence

    je reste époustouflé par les connaissances de certains d'entre vous, qui témoignent de l'assiduité d'un travail colossal qui sans nul doute a été le fruit d'une intime conviction pour ne pas dire d'une foi.
    Mon époustouflage est d'autant plus important que je suis moi-même un handicapé de la mémoire, bien que je ne sois pas insensible à la foi qui nous anime.
    Disons que mes prédispositions ne sont pas orientées vers l'accumulation de connaissances, mais plutôt vers l'articulation géométrique des éléments essentiels.
    Il ne faut pas entendre par là que je suis un feignant, dans le sens que ce chemin n'est pas dénué d'efforts, loin de là...

    Comment dire ?
    l'ignorance s'est présentée à moi, non pas comme quelque chose qu'il aurait fallu combler pour s'en débarasser, mais plutôt comme quelque chose qu' il aurait fallu accepter en moi.
    Comme si dans ce vide une miraculeuse source pouvait surgir.

    4/ quatrième confidence

    quand je vois le nombre d'heures et la quantité d'efforts déployés par tous les membres sur ce fofo, je me lamente à voir l'immensité comme la diversité des sujets abordés, tant cette oppulence peut générer la dispersion...dispersion qui sans nul doute n'est pas souhaitée.
    Je ne remets pas en question le partage quotidien qui jour après jour fait cheminer les intervenants.
    Ce qui me soucie c'est que la trace laissée, puisse apparaître confuse pour les nouveaux visiteurs.
    Comme dirait Kaïkan, même les traces sont impermanentes, une simple vague les efface.
    Mais pourquoi donc cesser de s'obstiner à tracer, alors même qu'une inébranlable force nous y pousse ?

    Comment dire ?
    Si toutes les manifestations sont impermanentes, le doigt que l'on voudrait voir tendu, n'est-il pas celui qui suggèrerait ce qui peut être permanent ?

    5/ cinquième confidence

    je me serais bien laissé aller patauger comme chaque jour sur le fofo, mais aujourd'hui internet à été coupé dans toute ma commune... catastrophique évènement ou simple synchronicité ?
    En tous cas, voilà comment s'est présenté l'espace temps disponible de vous faire des confidences.

    En vous remerciant de m'avoir suivi jusque là, je vous invite à ne pas manquer de vous exprimer.


    Dernière édition par tangolinos le Mar 27 Mai 2014 - 20:13, édité 1 fois
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3247
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Tangolinos

    Message par Fred le Mar 27 Mai 2014 - 20:09

    Bonjour Tango,

    Je trouve cela courra jeux de t'exprimer ainsi et de te mettre en quelque sorte au devant de la scène l'espace d'une journée anniversaire.
    C'est un peut le petit miracle; se mettre là et être couvert par l'amitié qui reconnait ce courage. Mais la confiance s'est de plus en plus installée sur ce fofo et cela je pense n'est pas étranger à la Voie, tout comme cette dynamique de joie dont tu parles.
    Pour le dire de manière imagée, on a compris depuis longtemps qu'il faut que ça glisse, que l'huile est notre alliée, que les opinions ne sont pas si importantes que cela finalement puisque le silence est le véritable juge qui jamais ne se trompe, jamais ne met en défaut et jamais n'acquiesce ce pourquoi le terme de juge est maladroit mais que cette maladresse résorbée par les mots le sera encore d'avantage par le silence. Et oui, peut-être que les mots doivent trouver également leur petite place pour que le silence ne soit pas une obstruction aux mots, et probablement, puisque les opinions ne sont pas ce qui importe fondamentalement, peut être que le mot doit apprendre à chanter.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Mar 27 Mai 2014 - 20:35

    Bonsoir Fred
    je dirais que le silence est le "non-manifesté", et que c'est dans cette dimension que le "tout" réside.
    Les mots que nous utilisons sont de maladroits outils pour suggérer ce silence.
    Il s'en va de comprendre comment tout un chacun soufre de ne pouvoir sonoriser ce silence, tant ce silence nous incite à dire des sottises comme si le silence voulait ramener l'auditeur à la réalité de la suprématie du silence.

    Ceci dit, il peut sembler effectivement courageux de troubler ce silence par des dires, puisque nul n'échappe aux éventuelles illusions qui l'animent.

    Le chemin est perpétuel et les nouveaux obstacles surgissent inévitablement.
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 183
    Age : 42
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Tangolinos

    Message par esprit du débutant le Mar 27 Mai 2014 - 21:06

    bonsoir Tangolinos
    Et si au mieux ce ne sont que de jolis mots
    Ou pire encore la source de bien des maux
    Le poète s'en retourne au silence tranquille
    Pour que le seul trône qui soit, soit celui des latrines
    Et qu'aucune tournure ne couronne ni de FA ni de Mi

    être présent simplement à la symphonie  Very Happy 

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5444
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tangolinos

    Message par Kaïkan le Mar 27 Mai 2014 - 21:15


      Bonsoir tangolinos,


    Merci pour ces confidences.
    J'ajouterais quelques mots... Very Happy 

    Dans le bouddhisme zen il n'y a pas de tradition ni d'orientation athéiste. Il est seulement de coutume de rester sceptique au sujet de l'éventualité d'une création universelle provenant de la volonté d'un être suprême et suivie d'un acte créateur à l'origine de ce monde dans lequel nous pataugeons allègrement.
    Le fil directeur principal est, comme tu le sais bien,  la résolution du problème de la souffrance causée par l'insatisfaction inhérente au fait d'exister, et particulièrement d'exister avec une conscience humaine.
    Cependant il y a aussi dans la pratique bouddhique un côté mystique beaucoup moins connu et les interventions au sujet du divin ou de l'absolu aménent une richesse dans les débats qu'il serait dommage de négliger.
    Les points de vue parallèles de ceux qui ont vécu des bouleversements importants dans leur vie, sont aussi une source non-négligeable qui permet d'approfondir les connaissances de tous les chercheurs de vérité. Les moines zen font aussi partie en quelque sorte des chercheurs de vérité, même si leurs recherches ont un aspect très abscons et leur vérité une dimension pratiquement insaisissable.

     étoile   voilier   étoile   

     flower 


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Mar 27 Mai 2014 - 23:38

    Bonsoir esprit du débutant

    poétiquement dit... de tes mots émane une musique qui me va droit au coeur... comme si le bruit cacophonique pouvait suggérer la symphonie... Very Happy 


    Bonsoir Kaïkan

    ce que tu me dis là ne m'étonne pas vraiment, sauf que peu nombreux sont ceux qui le disent.
    Il s'en va bien sur de mesurer la portée de ses paroles, pour ne pas emporter l'auditoire, et, je dois reconnaître que ta façon de le dire est bien maîtrisée.

    Je suis bien d'accord de tout faire pour conserver le statut de sceptique, mais néanmoins en tout un chacun peu à peu le chemin parcouru se révèle non seulement comme une force qui nous a poussé mais aussi comme une force qui nous a aspiré...un peu comme si présentement notre futur écrivait ses causes.

    Je reste persuadé que si Dieu il y a, il a suffisamment cogité pour que son dessein nous soit inaccessible, dans le sens que son outil principal pour que les manifestations soient, est leur ignorance....Si nous savions, nous resterions béats...

    Par déduction, il ne me semble pas impossible que chacun d'entre nous soit ce "Dieu Suprême" qui s'amuse à se manifester sous toutes sortes d'aspects singuliers dans la plus complète ignorance de leur nature profonde... (merci de ne pas interpréter mes dire comme si je prétendais être, sans reconnaître votre être)...
    à l'image de toutes les iles qui émergent en croyant qu'elles sont chacune unique, alors qu'au fond de la mer elles sont toutes une.

    Certes cette déduction peut paraître osée, mais elle expliquerait en quoi tout est UN.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2830
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Tangolinos

    Message par tangolinos le Jeu 29 Mai 2014 - 14:26

    Bonjour Kaïkan
    j'ai beaucoup aimé quand tu as évoqué la nébuleuse qui nous inspire comme nous expire.

    J'y retrouve l'image du "Grand Un Absolu" non-manifesté dans notre espace/temps, et qui néanmoins l'imprègne par sa présence.
    Synchroniquement, avec les autres sujets du fofo,  ça m'inspire la lueur du fond du tunnel de la mort.
    Un peu comme si nos yeux physiques ne la voyaient pas et qu'il fallait être assomé pour la voir.

    Je me souviens du fantastique bien-être indescriptible, ressenti en sa présence, lors de mon accident de voiture...béatitude que j'ai progressivement choisi d'abandonner pour rassurer mon ami qui, s'inquiétant sur mon sort, me secouait frénétiquement le bras... je me souviens que ses gestes et cris dans un premier temps m'ont laissé insensible, comme si ces manifestations venaient en sourdine de l'infini... je me souviens de l'effort qu'il a fallu que je fasse pour décripter ce vaporeux appel, tout en constatant que cet effort m'éloignait de la divine nébuleuse.

    Il n'est pas impossible que cette expérience, ait modifié inconsciemment mon appréhension de la réalité, bien que raisonnablement je n'y voyais que délires.

    Ce qui m'interroge aujourd'hui, c'est comment se fait-il que ma conscience ait pu rester animée, voir faire un voyage conscient, alors même que mon corps m'était insensible, et perçu comme mort par les témoins du crash.
    Pourquoi donc ça n'a pas été un simple dodo comme toutes les nuits ?

    --------------------------------------------

    Finalement, quand j'y pense, j'aurais vécu trois évènements cruciaux dans ma vie=
    1/ à 19 ans - La rencontre avec l'homme qui savait tout en tous lieux et tous temps.
    2/ à 20 ans - La rencontre avec la "nébuleuse" suite à cet accident.
    3/ à 37 ans - Mon fameux instant.

    Dois-je rajouter mon arrivée sur ce fofo ?... I love you
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Tangolinos

    Message par fonzie le Jeu 29 Mai 2014 - 14:37

    tangolinos a écrit:(...)

    --------------------------------------------

    Finalement, quand j'y pense, j'aurais vécu trois évènements cruciaux dans ma vie=
    (...)

    Dois-je rajouter mon arrivée sur ce fofo ?... I love you
    peut-être...  scratch   

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 17:23