Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Enseignement de Lin Tsi

    Partagez
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Mar 17 Nov 2015 - 23:09


    Enseignement de Lin Tsi

    Instructions collectives


    chap. 17

    • "On dit de toutes parts, adeptes, qu'il y a une Voie à cultiver, une Loi à éprouver. Dites-moi donc quelle Loi à éprouver, quelle Loi à cultiver ? Qu'est-ce qui vous manque en votre activité actuelle ? Qu'avez-vous à compléter par la culture ? C'est parce qu'ils ne comprennent rien à rien que de petits maîtres puînés font confiance à ces renards sauvages, à ces larves malignes, et leur permettent de parler d'affaires bonnes à entortiller autrui - de la nécessité d'accorder la théorie et la pratique, de veiller sur ses triples actes pour pouvoir devenir Bouddha, et autres discours de ce genre comme crachin au printemps. Un ancien l'a dit :
      ' Si vous rencontrez sur la route un homme parvenu à la Voie,
      Surtout ne lui parlez pas de la Voie !'
      "Et c'est en ce sens qu'il est dit :
      'Qui cultive la Voie, ne la pratique point ;
      Toutes sortes de faux objets prennent naissance à qui mieux mieux.
      Quand sort l'épée de la sagesse, il n'y a plus aucune chose ;
      Tant que n'apparaît la clarté, c'est l'obscurité qui est claire.'
      "C'est pourquoi un ancien a dit : 'C'est l'esprit ordinaire qui est la Voie.' Que cherchez-vous donc, vénérables ? Jamais rien n'a manqué à ces religieux sans appui qui sont là en ce moment devant mes yeux, en toute clarté et bien distincts, à écouter la Loi. Si vous voulez ne point différer d'un Bouddha-patriarche, vous n'avez qu'à voir les choses ainsi : là-dessus pas de doute, pas d'erreur ! Celui pour qui d'esprit à esprit il n'y a plus de différenciation, on l'appelle un patriarche vivant. S'il y a différenciation dans votre esprit, c'est que sa vraie nature est séparée de ses marques particulières ; si l'esprit est sans différenciation, nature et marques ne sont pas séparées".

    • On demanda : "qu'est-ce que l'absence de différenciation d'esprit à esprit ? " Le maître dit : "Dès l'instant même où vous vous disposez à poser cette question, il y a déjà différenciation, et la nature et les marques particulières sont séparées. Ne vous y trompez pas, adeptes : en toutes choses, qu'elles soient de ce monde ou supramondaines, il n'y a pas de nature propre, mais pas non plus de nature de naissance : ce ne sont là que des noms vides, et les lettres qui forment ces noms sont vides elles aussi. En reconnaissant pour réels ces noms vides, vous commettez une grande erreur. Et même si ces choses existent, elles sont du domaine des transformations dépendantes (qui servent de points d'appui). Il y a le point d'appui 'Bodhi', le point d'appui 'délivrance', le point d'appui 'trois corps', le point d'appui 'connaissance des objets', le point d'appui 'Bodhisattva', le point d'appui 'Bouddha'. Qu'allez-vous donc chercher dans des 'royaumes de Bouddha' qui sont des transformations, des points d'appui dépendants ? Il n'est pas jusqu'aux Trois Véhicules et au Dodécuple Enseignement, qui ne soient vieux papiers bons à s'essuyer le bran. Le Bouddha est un Corps de Métamorphose fantasmagorique ; les patriarches, ce sont de vieux bonzes. N'êtes-vous pas, vous aussi, nés de votre mère ? A chercher le Bouddha, vous vous ferez attraper par ce Mâra qu'est le Bouddha ; à chercher les patriarches, vous serez liés par ces Mâra que sont les patriarches. Toute recherche est douleur. Mieux vaut être sans affaires !"


        Extrait de : Les entretiens de Lin-tsi





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fenrir
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 113
    Date d'inscription : 01/05/2014

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Fenrir le Jeu 19 Nov 2015 - 18:52

    Donc, si on établit et si on pense l'absence de différentiation, on crée la différentiation, et pour pratiquer la Voie, il ne faut pas la penser comme Voie?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Jeu 19 Nov 2015 - 20:22


    Oui c'est une voie qui se transcende elle-même. Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3287
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Fred le Mer 9 Déc 2015 - 11:57

    Bonjour,
    Finalement, une voie qui se transcende elle-même c'est une voie qui transcende sa propre transcendance, ce qui revient à retrouver l'ordinaire en somme.

    C'est l'au-delà du par-delà.

    C'est 1+1-1 = 1 :
    1 (Les montagnes sont des montagnes) +1 (elles ne sont plus des montagnes) -1 = 1 (elles redeviennent des montagnes).

    Un voyage allé retour en quelque sorte. Smile
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Jeu 10 Déc 2015 - 23:06


    Suite

    Chapitre 21

    • "Je vous le dis : il n'y a pas de Bouddha, il n'y a pas de Loi ; pas de pratiques à cultiver, pas de fruits à éprouver. Que voulez-vous donc tant chercher auprès d'autrui ? Aveugles qui vous mettez une tête sur la tête ! Qu'est-ce qui vous manque ? C'est vous, adeptes, qui êtes là devant mes yeux, c'est vous-mêmes qui ne différez en rien du Bouddha-patriarche ! Mais vous n'avez pas confiance, et vous cherchez au-dehors. Ne vous y trompez pas : il n'y a pas de Loi au-dehors ; il n'y en a pas non plus qui puisse être obtenue au-dedans de vous-mêmes. Plutôt que de vous attacher à mes paroles, mieux vaut vous mettre au repos et rester sans affaires. Ce qui s'est produit, ne le laissez pas continuer ; ce qui ne s'est pas encore produit, ne le laissez pas se produire. Cela vaudra mieux pour vous que dix années de pérégrinations.

    • A mon point de vue, pas tant d'histoires ! Il suffit d'être ordinaire : mettre ses vêtements, manger son grain, passer le temps sans affaires. Vous venez de toutes parts avec l'idée de chercher le Bouddha, de chercher la Loi, de chercher la délivrance, la sortie du Triple Monde. Sortir du Triple Monde, imbéciles ! Pour aller où ? Le Bouddha et les patriarches, ce ne sont que des noms dont on prend plaisir à se laisser lier. Voulez-vous connaître le Triple Monde ? Il n'est autre que terre de votre propre esprit, à vous qui êtes là maintenant à écouter la Loi. Une seule de vos pensées de concupiscence, voilà le Monde du Désir ; une seule de vos pensées de colère, voilà le Monde la Matière ; une seule de vos pensées de déraison, voilà le Monde Immatériel. Ce sont là les meubles de votre propre maison. Le Triple Monde ne saurait dire lui-même : "Je suis le Triple Monde". C'est vous, adeptes, vous qui êtes là tout vifs à illuminer toutes choses, à peser et mesurer le monde, c'est vous qui mettez un nom sur le Triple Monde."


    Extrait de : Les entretiens de Lin-tsi


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3287
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Fred le Ven 11 Déc 2015 - 13:48

    En gros, le message c'est "laisse tomber le bouddhisme" Shocked
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par zanshin le Ven 11 Déc 2015 - 14:09

    tao
    C'est l'apologie de "l'ici et maintenant" avec le rejet de toute autre chose. C'est du rinzai.  Laughing

    Il ne faut pas oublier que dans cette école on est à l'affût du "choc" permettant de se prévaloir d'un kensho. affraid

    Lin-tsi vécut au IXe siècle, sous la dynastie des T'ang. Le caractère abrupte de sa pensée lui valut de son vivant une célébrité nationale. Il est le fondateur de la branche Rinzaï du Zen.

    Son école transplantée au Japon vers le XIIIe siècle y devint le Rinzaï. Lin-tsi était partisan d'une approche directe et brutale pour provoquer l'état d' Éveil chez le disciple. Ses diatribes violentes étaient célèbres. En voici un exemple :

    "Adeptes, voulez-vous voir les choses conformément au Dharma ? Gardez-vous seulement de vous laisser égarer par les autres. Tout ce que vous rencontrez au-dehors, comme au-dedans de vous-mêmes, tuez-le. Si vous rencontrez le Bouddha, tuez le Bouddha ! Si vous rencontrez un Maître, tuez le Maître ! .... C'est là le moyen de vous délivrer, d'échapper à l'esclavage; c'est là l'évasion, c'est la l'indépendance".


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par tangolinos le Ven 11 Déc 2015 - 19:17

    @zanshin
    oui c'est ça... ou du moins c'est ce que je pense...
    Le rinzaï semblerait choisir la voie abrupte...

    D'autres écoles proposent aussi cette voie abrupte...
    Les souffistes proposent une méthode en 8 jours...
    De même Kaïkan pourra nous parler un peu plus du netti-netti...

    Ah Ah !!!... ce fameux lâcher prise !!!...ya rien de plus simple !... c'est tellement simple qu'il est impossible de l'expliquer !...cheers  lol!
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par zanshin le Ven 11 Déc 2015 - 19:36

    @tangolinos,
    Lâcher prise c'est quand tu nous rejoins pour faire zazen à travers internet.
    On fait un pont avec le Canada.
    Donc on avait besoin de Yudo et il est là.
    C'est ça le lâcher prise (comme je comprends). pouce levé


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 797
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par zanshin le Sam 19 Déc 2015 - 7:23

    tangolinos a écrit:De même Kaïkan pourra nous parler un peu plus du netti-netti...
    Ne pas confondre avec le ni-ni de certains politiques qui essaient maladroitement d'imiter les grands maîtres du jnana yoga et de l'Advaita Vedanta. Laughing


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Sam 19 Déc 2015 - 18:31


    Pour le neti neti : Il faut se référer aux deux grandes écoles.

    Cittamātra
    Tous les phénomènes ne sont que des faits de conscience, et la conscience est la seule réalité, le monde et les individus en étant la projection. La vacuité est vue davantage comme l'absence de dualité entre sujet et objet que comme l'absence de nature propre des phénomènes (ce qui est le point de vue du Madhyamaka).
    La conscience qui « crée » le monde est l’ultime nature-de-bouddha lorsque son reflet se particularise dans la conscience individuelle, et que celle-ci ne se reconnaît pas en tant que nature-de-bouddha. Cette méprise « originelle » l'entraîne et la soumet alors à un réseau de causes et d'effets (karma) qu'elle projette elle-même, de par sa complète créativité.
    sourceICI


    Madhyamaka
    La seconde grande école, le Madhyamaka, se veut plus achevée : dans sa foncière insondabilité, sa transcendance, la Nature-de-Bouddha ne saurait être appréhendée, et la seule philosophie valide ne saurait être que radicalement négative. Nāgārjuna, la grande figure de cette école résume sa position dans son célèbre tétralemme:
    • On ne peut affirmer: « il existe quelque chose »
    • On ne peut affirmer: « il n'existe rien »
    • On ne peut affirmer: « il existe quelque chose et il n'existe rien »
    • On ne peut affirmer: « il n'existe ni quelque chose, ni rien »
    Nāgārjuna l'exprime aussi de cette façon dans le Madhyamakakārika : « Où que ce soit, quelles qu'elles soient, ni de soi ni d'autrui, ni de l'un ni de l'autre, ni indépendamment de l'un et de l'autre, les choses ne sont jamais produites ».
    Cette philosophie constitue l'aboutissement conséquent et radical de la doctrine de la vacuité.

     


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par tangolinos le Sam 19 Déc 2015 - 19:16

    Bonsoir Kaïkan

    je pensais qu'il y avait dans le neti-neti une méthode pour atteindre l' "éveil", à l'image des souffistes qui proposent une méthode en 8 jours.

    à ce qu'il me semble, cette méthode souffiste propose de s'interroger sur soi-même...
    Que suis-je ?...là est la question perpétuelle à maintenir.
    Je ne suis pas mon corps, puisque je peux dire= "ceci est mon corps"
    Je ne suis pas ma pensée, puisque je peux dire = "ceci est ma pensée"
    .etc...etc...

    Lorsque plus rien ne persiste comme sentiment de soi-même, le fameux " lâcher-prise" restant comme dernière alternative, l' éveil se produit....

    Disons que c'est ma façon de le voir...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Sam 19 Déc 2015 - 20:24


    Oui tangolinos, c'est tout à fait comme tu le décris. C'est la méthode hindouiste dans divers yogas et l'advaïta védanta bien sûr.
    J'ai cité les deux écoles bouddhistes car je pense que finalement c'est très proche.
    Je trouve d'ailleurs que le "soi" des yogi (qui est au-delà de l'égo) est très semblable au "non-soi" bouddhique ( pali : Anattā ; japonais : Muga)

    Je rajoute ce petit texte qui parle du retournement (de la chaussette)  Laughing .


    https://books.google.fr/books?id=Jdwl59QZCOUC&lpg=PT69&ots=G5ovE-JLCg&dq=le%20non-soi%20Muga&hl=fr&pg=PT69&output


    Dernière édition par Kaïkan le Sam 19 Déc 2015 - 23:29, édité 1 fois


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    bulleOcéan
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 656
    Localisation : Demeurer nulle part
    Emploi/loisirs : zazen
    Humeur : Amour
    Date d'inscription : 15/12/2012

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par bulleOcéan le Sam 19 Déc 2015 - 23:28

    tangolinos a écrit:
    Lorsque plus rien ne persiste comme sentiment de soi-même, le fameux " lâcher-prise" restant comme dernière alternative, l' éveil se produit....
    .

    Il y a le moment où on lâche prise au "lâcher prise"

    bulleOcean
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Mar 22 Déc 2015 - 20:50


    Suite

    Chapitre 22

    • "Vénérables, le corps physique fait des quatre éléments matériels est impermanent. Partout, jusque dans la rate et l'estomac, dans le foie et le fiel, dans les cheveux et les poils, dans les ongles et les dents, on ne voit que l'aspect vide des choses. C'est l'arrêt de toute pensée en vous, que j'appelle l'arbre d'éveil ; et l'incapacité d'arrêter vos pensées, l'arbre de l'inscience (ignorance). L'ignorance est non-localisée ; elle n'a ni commencement ni fin. si vous êtes incapables d'arrêter vos pensées, vous gravirez l'arbre de l'inscience (de l'ignorance), ce qui vous conduira aux six voies et aux quatre naissances, et à porter poil ou cornes. Si vous savez les arrêter, vous accéderez au domaine du corps purifié. Qu'aucune pensée ne naisse en vous, et vous gravirez l'arbre de l'éveil ; vous posséderez les super-savoirs, grâce auxquels on se transforme à son gré dans le Triple Monde, et le Corps de Métamorphose, né du mental, et la béatitude de la Loi, et la délectation du dhyãna. La radiance de votre corps illuminera d'elle-même. Si vous pensez à vous vêtir, vous aurez mille épaisseurs de gaze et de satin ; si vous pensez à vous nourrir, cent saveurs au complet ; vous n'aurez pas de maladie causant mort violente. "L'éveil est non-localisé, et c'est pourquoi il ne saurait être obtenu."

    • "Adeptes, de quoi douterait encore un gaillard qui est un grand homme ? Dans cette activité qui est là devant mes yeux, qui y a-t-il donc ? Tenez-vous-y pour agir, mais n'y appliquez pas de nom ! C'est là ce que j'appelle l'"idée mystérieuse". Qui voit les choses ainsi, ne se laisse rebuter par rien. Un ancien l'a dit :
      "L'esprit fonctionne en suivant les dix mille choses ;
      Mais ce fonctionnement peut être apaisement.
      Tout en suivant le courant, reconnaissez votre nature ;
      Elle est sans joie comme elle est sans tristesse."

    Extrait de : Les entretiens de Lin-tsi



    Est-ce un conte de fée ? Une histoire de Noël ?  Laughing
    En ce qui me concerne, je ne ressens aucune attirance pour ce genre de  littérature qui, si elle est vraiment une traduction exacte, me semble plutôt très erronée car pouvant entraîner ceux qui y croiraient fermement, dans une très mauvaise direction.
    C'est pour cela sans doute que j'ai opté pour le Soto, dont les textes semblent bien plus crédibles.

    Mais voilà ces textes existent et pourquoi ne pas les lire? En se gardant bien de prendre tout ça au pied de la lettre. Même si vous obtenez le plus grand des éveils  Laughing  vous ne serez pas à l'abri de vieillesse, maladie et mort. Et puis un accident mortel peut arriver aux plus grands comme aux plus petits. Alors ne donnez votre foi qu'en ce que vous expérimentez vous-même directement. La pratique ne consiste pas à obtenir des pouvoirs aussi merveilleux soient-ils mais à faire zazen sans but, (mushotoku).  Wink


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2863
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Yudo, maître zen le Mar 22 Déc 2015 - 21:17

    Juste admonition!
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par fonzie le Mar 22 Déc 2015 - 21:58

    hébé ! entre ceux qui disent de pas lire ce qu'ils lisent et ceux qui disent pourquoi pas lire ce qu'ils lisent pas, moi je vais relire Tintin Smile

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par fonzie le Mer 6 Jan 2016 - 15:15

    Enseignement de Lin Tsi

    Instructions collectives
    (...)
    Tant que n'apparaît la clarté, c'est l'obscurité qui est claire.
    L'Ecclésiaste signifiant littéralement "celui qui s'adresse à la foule", je trouve que Lin Tsi, dans ses "Instructions collectives" et l'Ecclésiaste sont sur le même ton.
    1.5. Le soleil se lève, le soleil se couche; il soupire après le lieu d'où il se lève de nouveau.
    1.6. Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.


    Et comme je vois mon post dans ce sujet  Rolling Eyes , j'en profite pour vous souhaiter à tous une très bonne Epiphanie (non sans relation avec le Zen Salut-zen  que ce soit d'un point de vue poétique ou d'un point de vue historique).




    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5465
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par Kaïkan le Mer 6 Jan 2016 - 22:29


    Entretiens de Lin Tsi


    Toute délibération fait manquer le but, tout mouvement de la pensée va à fin contraire
    Transformations de fantasme; fleurs dans l'air, pourquoi se fatiguer a vouloir les saisir ?

    Ceux qui séjournent tout seuls sur un pic isolé fabriquent de l'acte. Mieux vaut être simple, sans affaires.

    Vous dites qu'il y a des pratiques à cultiver, je ne vois là que fabrication d'actes

    Sortir du triple monde, Imbéciles ! Pour aller ou ? Le bouddha et les patriarches, ce ne sont que des noms dont on prend plaisir à se lier. Le triple monde n'est autre que la terre de votre propre esprit.

    Je me joue dans les transformations spirituelles; j'accède à tous les objets, mais en restant sans affaires ou que ce soit.

    Quand au véritable apprenti du chemin, il ne s'attache pas au Bouddha. Loin de tout, seul, dégagé; il n'est pas gêné par les choses.

    Retournez votre lumière, intériorisez votre vision. Ne cherchez plus, vous ne différez point du Bouddha-Patriarche.

    Chercher le Bouddha, c'est perdre le Bouddha. Chercher les Patriarches, c'est perdre les Patriarches. Chercher la Voie, c'est perdre la Voie. Tout ce qu'il faut c'est avoir la vue juste. C'est cette vue qu'il faut rechercher instamment. C'est seulement si l'on parvient à la clarté parfaite de la vue juste que tout se parachève.

    Sachez reconnaître l'homme en vous qui joue avec des reflets: c'est lui qui est la source originelle de tous les Bouddhas. C'est lui en qui vous trouvez refuge, ou que vous soyez.



    Extraits des entretiens de Lin-Tsi (Fayard 1972) Trad. Paul Demiéville




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2861
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Enseignement de Lin Tsi

    Message par tangolinos le Jeu 7 Jan 2016 - 18:08

    Bonjour Kaïkan

    Dans les propos de Lin-Tsi, exposés dans ton dernier message, on retrouve bien cette difficulté à exprimer ce qu'il y a de plus simple...on peut comprendre alors pourquoi certains maîtres ont l' apparence d'être des grincheux-teigneux....

    On retrouve bien cette idée que notre véritable nature nous est vraiment insaisissable...
    Aussi, il semblerait inutile de penser pouvoir s' identifier, de manière continue, à quelque chose de particulier...

    Notre condition manifestée nous oblige à se restreindre à ce qui apparait dans notre conscience...Or, nous nous retrouvons dans une situation bien précise qui échappe à notre conscience...un peu comme si, tout ce que nous faisions, était embaumé de notre ignorance....un peu comme si, tout ce qui nous arrivait était un enseignement pour que notre conscience s' éduque, pour qu' en-fin elle resplendisse.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 21:58