Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Kechari mudra

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Kechari mudra

    Message par Invité le Jeu 27 Jan 2011 - 23:40

    Méditation assise

    Les mains comme ci... on a tous essayé autrement, discrétement
    Le dos comme ça... on a tous essayé autrement, à la maison
    Les jambes comme ça... il y en a toujours pour essayer comme ça... ou juste décroiser
    Les yeux comme cela... on prend tous nos libertés de temps en temps
    la respiration ainsi... on s'amuse tout autant comme ça

    et la langue?
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par Sylvie le Jeu 27 Jan 2011 - 23:54

    Non, je ne connaissais pas. N'y-a-t-il pas risque d'étouffement ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 0:03

    Non non (enfin pas que je sache), de nombreux réflexes* s'y opposent... pas de souci. Faudrait vraiment être désaxé...

    Je crois que seuls les épileptiques sont capables d'inconsciemment avaler leur langue et de s'étouffer.

    Kechari mudra requiert un fort contrôle de ses réflexes (*déglutition, régurgitation, ...)

    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par Sylvie le Ven 28 Jan 2011 - 0:14

    Je ne savais pas non plus que la régurgitation ou même la déglutition étaient des réflexes qui pouvaient se contrôler,
    ni qu'à part les épileptiques qui peuvent inconsciemment avaler leur langue, pour les autres "de nombreux réflexes s'y opposent".
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par fonzie le Ven 28 Jan 2011 - 0:31

    G-Ni a écrit:Non non (enfin pas que je sache), de nombreux réflexes* s'y opposent... pas de souci. Faudrait vraiment être désaxé...

    Je crois que seuls les épileptiques sont capables d'inconsciemment avaler leur langue et de s'étouffer.

    Kechari mudra requiert un fort contrôle de ses réflexes (*déglutition, régurgitation, ...)

    C'est hors sujet et Kaikan va encore dire que c'est le "fouillis"... mais je rappelle que Yudo cherche des personnes qui s'y connaissent en épilepsie...
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t167-faut-il-couper-khat-en-deux
    Epilepsie
    de yudo » 03 Fév 2010, 17:49

    Il me semblait que quelqu'un avait parlé d'épilepsie quelque part. Si des personnes y connaissent quelque chose, auraient-elles l'obligeance de me contacter, svp.

    Mxl
    http://nangpa2.free.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=21&t=3237&p=45419&hilit=%C3%A9pilepsie#p45419
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Ven 28 Jan 2011 - 0:35

    Après cette petite parenthèse rafraichissante de Fonzie, reprenons le sujet qui nous concerne ici: Kechari Mudra, aussi dit le Sceau de l'oiseau et/ou manger de la viande de vache (c'est un code entre initié en Inde antique)

    Ben en fait, tu peux avaler (j'entend ici et pour le moment dans le nasopharynx - donc on dira plutôt retourner qu'avaler à ce stade) ta langue inconsciemment... mais on dira plutôt naturellement, spontanément... mais il faut avoir pas mal d'expérience et savoir se laisser aller au delà de ses réflexes. Tout peut se contrôler, mais généralement, on ne le sait pas avant d'en faire l'expérience... certes troublante au début. Parait-il même que kechari mudra pourrait sublimer le réflexe de la respiration... on en reparlera peut-être

    Pour les épileptiques, j'ai appris ça aux samaritains ("faut faire attention qu'ils avalent pas leur langue"), j'ai jamais constaté ou lu un article sérieux sur ce sujet. Une crise d'épilepsie c'est costaud... tu veux contenir un gars en forte crise, faut pas avoir peur. J'ai vu ça quand j'étais petit, ben même un CRS aurait hésité... bon p-ê que celui que j'ai vu était spécialement strong mais je m'en rappelle encore, c'est pas anodin.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Sam 29 Jan 2011 - 0:07

    Khéchari
    Quand la langue retournée à l'intérieur pénètre dans la cavité du crâne et que le regard est concentré entre les sourcils, ceci est Khechari-mudrâ.

    On allonge progressivement la langue en l'incisant, en la manipulant et en la tirant jusqu'à ce qu'elle puisse atteindre l'espace entre les sourcils. Alors Khechari est réalisée. Quand on a pris une lame polie, propre et assez coupante comme la feuille du snubî, on entaille avec prudence le frein qui se trouve sous la langue sur la dimension d'un cheveu. Il faut ensuite appliquer sur la coupure du sel gemme et du myrobolan jaune en poudre. Au bout de sept jours il faut de nouveau tailler de l'épaisseur d'un cheveu. II faut faire cela correctement et régulièrement pendant six mois. A la fin des six mois le frein de la langue est coupé.

    Après avoir retourné la langue vers l'intérieur, il convient de l'appliquer sur les trois Nâdî: ceci est Khechari-mudrâ, appelée également Vyoma-chakra.

    Le yogin qui peut rester ainsi la langue tournée vers le haut durant la moitié d'un Kshana, évite les poisons, les maladies, la mort, la vieillesse. Pour celui qui connaît Khechari-mudrâ il n'y a plus ni maladie, ni mort, ni fatigue, ni sommeil, ni faim, ni soif, ni torpeur. Celui qui connaît Khechari-mudrâ n'est plus oppressé par les maladies, n'est plus concerné par le Karma, n'est plus emprisonné par le temps. Ce Mudrâ est appelée Khechari par les sages parce que le mental se meut dans l'espace entre les sourcils et que la langue a atteint cet espace.

    Le sperme du yogin qui a scellé la partie supérieure du palais avec la Khechari ne se répand plus, même s'il est caressé par une jeune femme pleine de désir. Même si le sperme se met en branle et qu'il a déjà bougé dans les testicules, il peut être encore arrêté par la Yoni-Mudrà et aspiré avec puissance pour prendre le courant ascendant. (Urdhvaretas) Un tel Maître en Yoga, qui peut rester immobile avec la langue toumée vers le haut. Et qui peut boire le Soma, peut sans aucun doute vaincre la mort au bout d'une quinzaine de jours. Le yogin dont le corps est saturé par le nectar lunaire devient éternel. Même s'il est mordu par takshaka en personne, le poison ne peut se répandre en lui.

    Tout comme le feu n'abandonne pas le combustible, ni la flamme la mèche imbibée d'huile, ainsi la conscience incarnée ne lâche pas le corps plein de cette ambroisie lunaire. Celui qui se nourrit régulièrement de viande de vache et boit la liqueur divine, je le considère comme un homme de haute lignée. Les autres gâchent leurs origines. Le mot "vache" signifie la langue et son positionnement dans la partie postérieure du palais signifie "se nourrir de viande de vache". Ceci enlève les obstacles. La "liqueur divine" est cette essence distillée par la lune qui est produite directement par la chaleur qui vient de l'insertion de la langue au fond du palais.

    Si la langue touche constamment cette grotte qu'est le fond du palais, faisant ainsi couler la liqueur d'immortalité, elle expérimentera le goût salé, amer, acide, lacté, sucré et celui comparable au beurre clarifié. Ceci guérit des maladies, détruit la vieillesse, protège de toute agression armée, donne immortalité, les huit Siddhi ainsi que celui de fasciner les jeunes filles célestes aux formes parfaites. La bouche positionnée en hauteur et la langue fermant la grotte du palais, le yogin qui médite sur la superbe Shakti et qui boit la liqueur lunaire composée de cette onde qui coule goutte â goutte de la tête vers le lotus â seize pétales, libérée grâce au Prâna, par la puissance même du Hatha-Yoga, est délivré des maladies et vit très longtemps avec un corps lumineux et beau comme la tige d'un lotus.

    Une grotte couverte de neige se trouve au sommet du mont Meru. Les sages affirment que la Réalité s'y trouve. Celle-ci est la source des tous les courants descendants. Le nectar suprême, essence du corps, s'échappe de la Lune ce qui produit la mort pour les êtres humain. II faut donc l'immobiliser avec ce moyen merveilleux parce que d'aucune autre façon on ne peut obtenir la perfection du corps. Cette grotte est le point de confluence des cinq énergies qui procurent la connaissance. Dans la pureté de ce vide se trouve la Khechari. II y a une seule vibration à l'origine de la création; un seul Mudrâ, la Khechari; une unique conscience qui est sans support; un seul état. le Manomani (non-mental).

    http://www.biotechnozen.com/articles/hatha.html
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5430
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par Kaïkan le Dim 30 Jan 2011 - 14:19

    [Salut G.ni

    La pratique simple de retourner la langue pour que la pointe se trouve contre le palais au-dessus des incisives supérieures, est la méthode employée en zazen et c'est Kechari mudra.

    Maintenant les écrits anciens (antiques) du yoga parlent de méthodes extrêmes...

    Légende ou réalité qui peut répondre?


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par tangolinos le Dim 30 Jan 2011 - 15:39

    kaïkan a écrit:

    Maintenant les écrits anciens (antiques) du yoga parlent de méthodes extrêmes...

    Légende ou réalité qui peut répondre?[/i]
    Oui les méthodes extrêmes existent toujours en Inde...
    Il y a de nombreux maîtres avec des pratiques étonnantes...
    Mais vient la question : pourquoi aller si loin ?
    Quelle serait cette motivation aussi extrême, que de s'extraire de sa condition, d'une manière aussi spectaculaire ?
    N' y aurait-il pas un rejet total de l'impermanence ?...le détachement ne serait-il pas outrepassé ?... ce détachement extrême, qui pourrait bien se retourner sur un attachement extrême à la permanence...ce qui pourrait bien mettre en péril la voie du milieu...

    Bref, chacun fait son chemin, et se retrouve face aux obstacles qu'il aura trop voulu ou pas assez...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Mer 9 Fév 2011 - 0:23

    kaïkan a écrit:[Salut G.ni

    La pratique simple de retourner la langue pour que la pointe se trouve contre le palais au-dessus des incisives supérieures, est la méthode employée en zazen et c'est Kechari mudra.

    Maintenant les écrits anciens (antiques) du yoga parlent de méthodes extrêmes...

    Légende ou réalité qui peut répondre?

    Moi je peux répondre, j'adore Kechari mudra et je le pratique avec succès... inconsciemment, naturellement, automatiquement. Je l'ai enseigné à certains codisciples mais seuls les êtres de haute aspiration spirituelle s'y adonnent (je n'ai qu'un "compagnon de pratique" qui ait véritablement saisi l'opportunité et qui partage ce "goût" avec moi).

    Essayez, je vous assiste volontiers. C'est très très très enrichissant...

    Ne vous laissez pas berner par ceux qui font du coude l'extrême du bras. Retourner sa langue dans le nasopharynx et expérimenter amrita n'est plus un secret mystique mais une pratique (ok, ok, les deux se mélangent parfois). Ce qui me sidère, pour tout vous confier, c'est qu'il parait qu'il est possible de retourner sa langue dans la trachée (à condition d'avoir annihilé complétement la résistance du frenulum de la langue) et de presser contre le bulbe rachidien, soit en direction de la nuque. Le réflexe de la respiration est ainsi coupé. Moi, là, je dis chapeau...

    Comme disent les yogis, faut suivre bhakti (?) alors ça sert à rien de forcer (mais si je l'ai fait, bien entendu). Tout commence par un voeu et se poursuit avec du lâcher prise et de l'observation.

    Il y a un yogi assez connu (je l'avais vu à la télé quand je me servais encore de ce truc, un grand black, boule à zéro avec des lunettes) qui pratique cette forme ultime du kechari et qui peut ainsi rester plus de 20 minutes sous l'eau. Bref, pas très utile sauf pour épater l'audimat me direz-vous...

    Mais si vous aimez sincèrement zazen, vous devriez essayer... ça peut révolutionner votre vie (une fois de plus)

    certaines grenouilles hibernent en kechari mudra
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par fonzie le Mer 9 Fév 2011 - 8:57

    Bonjour G-Ni,
    G-Ni a écrit:Ne vous laissez pas berner par ceux qui font du coude l'extrême du bras....
    ...certaines grenouilles hibernent en kechari mudra
    "il faut de tout pour faire un monde" Sleep En Gaule, il y avait Abraracourcix.

    Et il y a longtemps, en Egypte, il y a un p'tit gars Momo qu'a défié le pharaon; les faux magiciens disaient qu'il n'était pas plus fortiche qu'eux, que Momo il faisait des tours d'illusionniste.
    Ben, nan ! parce que le Momo, il a libéré plein d'esclaves. Et toc dans les dents... !
    parce que ça, les inverseurs illusionnistes qui disaient que c'est Momo qui l'est, ils savaient pas faire (parenthèse pour les "mangeurs de grenouilles":
    http://zen-et-nous.1fr1.net/u79
    ).
    Mais avant, Momo, avec son pote qui lui parlait dans les buissons ardents, ils ont fait pleuvoir des grenouilles et tout ça.
    Momo, il avait de l'audimat, tout un peuple, mais il préférait rester seul dans la montagne, à écrire sur des pierres Neutral

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Mer 9 Fév 2011 - 14:28

    scratch
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par shikantaza le Mer 9 Fév 2011 - 20:50

    Tangolinos : " Oui les méthodes extrêmes existent toujours en Inde...
    Il y a de nombreux maîtres avec des pratiques étonnantes...
    Mais vient la question : pourquoi aller si loin ?
    Quelle serait cette motivation aussi extrême, que de s'extraire de sa condition, d'une manière aussi spectaculaire ? "

    c'est une maladie... tout sauf être ce que l'on est.
    L'alcoolique ou le Yogi ont un point commun : fuir.

    Et il y a diverses façons de fuir. Soit en se supprimant ( ascèse ) soit en récoltant des pouvoirs afin de créer un autre imaginaire.
    Dans les deux cas il y a à la base une autre maladie qui s'appelle prétendre.
    Prétendre devenir ceci ou cela, ou prétendre ne pas être ceci ou cela.

    Un trait commun à toutes ces personnes est l'extrême violence qui vit en eux et dont les autres font parfois les frais.

    Le new-age ( dans ses aspects négatifs ) a transformé de nombreux maitres et voie en mythologie du tout le monde est beau et gentil.
    Beaucoup se sont perdus dans les plaines d'un nirvana illusoire, sont tombés dans la mégalomanie etc...

    Ta question "pourquoi aller si loin" est excellente. Le "loin" justement c'est la séparation d'avec son soi réel,
    c'est la création artificielle d'une entité que l'on croit être soi éveillé et qui n'est qu'un mirage.

    A ceux qui ne désirent rien, qui ne prétendent rien et à rien, les portes s'ouvrent d'elle-même mais... mais...
    le véritable retour à soi, vers soi, n'est possible que si on largue tout ce fatras.
    Pas demain la veille...
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par tangolinos le Mer 9 Fév 2011 - 22:37

    shikantaza a écrit:"c'est une maladie... tout sauf être ce que l'on est.
    L'alcoolique ou le Yogi ont un point commun : fuir."
    fuir ?...je dirais : vouloir changer d'état...
    mais vouloir cheminer, n'est-ce pas déjà ça...ce serait la précipitation ou l'excès qu'il faudrait rejeter...

    "Et il y a diverses façons de fuir. Soit en se supprimant ( ascèse ) soit en récoltant des pouvoirs afin de créer un autre imaginaire.
    Dans les deux cas il y a à la base une autre maladie qui s'appelle prétendre.
    Prétendre devenir ceci ou cela, ou prétendre ne pas être ceci ou cela."
    Oui, cette prétention que je nomme l'intention...cette intention originelle qui demande à être dévoilée...
    Elle ne doit être que de simplement se révéler, sans avoir préalablement choisi une destination...

    "A ceux qui ne désirent rien, qui ne prétendent rien et à rien, les portes s'ouvrent d'elle-même mais... mais...le véritable retour à soi, vers soi, n'est possible que si on largue tout ce fatras. "
    Oui si la juste voie est maintenue, les portes s'ouvrent, dans un parfait accord avec ce qui est nécessaire...Il s'agit alors de ne pas s' euphoriser et de poursuivre la juste voie....

    "Pas demain la veille..."
    Il y a là l'expression d'un défaitisme, comme un regret d'avoir à renoncer à une précipitation...
    Je dirais, que ce n'est pas demain qu'il faille renoncer à cette précipitation, que c'est aujourd'hui....
    Simplement savoir qu'on est sur un chemin...celui de notre intention originelle...cette intention qui n'est autre que nous-même...qui est le chemin même...celui de notre révélation...
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par shikantaza le Jeu 10 Fév 2011 - 10:52

    Une prise conscience n'est pas issue de la volonté. La volonté n'a rien a y faire. Vouloir c'est déjà très égoïste.
    Vouloir induit une tension intérieure, c'est déjà un éloignement...

    L'intention oui. Rien que cela. Intention immobile.

    Écouter intérieurement ne demande que disponibilité. Tout le reste suit naturellement.

    La seule intention que l'on puisse avoir est de trouver un moment propice où l'on peut tout abandonner.
    Lâcher prise. Observer le dedans sans préjugés, sans fuites.
    Voir ce qui est en soi. La clairvoyance est action sans volonté.

    Peut on accepter l'idée qu'il n'y a rien à faire ? Que nous sommes déjà réalisés ?
    Qu'au travers de tous nos effort en vue d'obtenir nous contrarions ce fait ?

    Retourner la lampe à l'intérieur ce n'est pas de l'introspection, de l'analyse intellectuelle.
    C'est ressentir ce qui ce passe dans la caverne inconnue du dedans.
    Il ne s’agit pas prendre, de saisir, de trier. Simplement d'éclairer par une présence attentive le dedans du dedans.

    Faire face à ses sentiments de tristesse, de joie, de colère faire face sans intervenir.
    Mais qui a t il au delà de ces phénomènes? Creuser plus profondément sans entrer dans l'analyse
    et la spéculation mentale, sans recherche de but particuliers tel la libération ou l'éveil.

    Dès lors écouter ce qui ce produit, ce qui se révèle.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par tangolinos le Jeu 10 Fév 2011 - 12:00

    Je dirais que nous sommes animés par une intention originelle des plus subtiles...et qu' à l'intérieur de cette intention, il y aurait une volonté qu'il ne s'agirait pas de travestir...une volonté qu'il s'agirait de révéler...
    Pour la découvrir, il s'agit bien sûr de renoncer à toute autre volonté...juste se laisser aller à en être le réceptacle...

    Shikantaza
    ce que tu dis est très précieux comme tentative d'expression de ce que doit être l'attitude à maintenir dans l'introspection...
    Tu dis:
    Dès lors écouter ce qui ce produit, ce qui se révèle.
    Il s'agit bien sûr de recevoir ce qui se révèle, et de mettre en phase, notre volonté d'agir, avec la volonté de notre intention originelle...
    Sans accepter l'émergence de cette volonté, nous ne resterions que contemplatifs...La vie monastique pourrait nous permettre de rester dans cet état de contemplation, mais l' épreuve de nos obligations matérielles, nous oblige à gérer cette volonté...je dirais que cela fait partie du chemin...
    Ce serait comme la respiration...
    Au fond du vide, il y a une source qui nous est "autre", une source qu'on qualifie de divine parce que sans la respecter elle nous échapperait...
    Atteindre cette source se fait par l'humilité extrême, l'usage de son fruit est des plus périlleux...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Jeu 10 Fév 2011 - 18:07

    Bon, et vous avez essayé?
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2812
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Kechari mudra

    Message par tangolinos le Jeu 10 Fév 2011 - 19:50

    G-Ni a écrit:Bon, et vous avez essayé?
    essayé le Kechari mudra ?...Non, je ne suis pas contorsionniste, ni ne désire le devenir...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Jeu 10 Fév 2011 - 20:09

    au suivant
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Mar 15 Fév 2011 - 23:35

    shikantaza a écrit:
    Retourner la lampe à l'intérieur ce n'est pas de l'introspection, de l'analyse intellectuelle.
    C'est ressentir ce qui ce passe dans la caverne inconnue du dedans.
    Il ne s’agit pas prendre, de saisir, de trier. Simplement d'éclairer par une présence attentive le dedans du dedans.

    Faire face à ses sentiments de tristesse, de joie, de colère faire face sans intervenir.
    Mais qui a t il au delà de ces phénomènes? Creuser plus profondément sans entrer dans l'analyse
    et la spéculation mentale, sans recherche de but particuliers tel la libération ou l'éveil.

    Dès lors écouter ce qui ce produit, ce qui se révèle.

    Cool... et vous pouvez remplacer "lampe" par "langue"...
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par fonzie le Mer 16 Fév 2011 - 1:51


    hum... je crois que l'aide de Wakizashi,
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t307p30-zen-rinzai-en-france?vote=viewresult
    Etonnant, je lis et étudie des textes de théologiens, savants, mystiques et philosophes musulmans depuis une bonne quinzaine d'années
    serait bienvenue.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jinn
    ...Il est possible que des écarts de traductions aient amené des confusions entre deux entités bien distinctes : le genius et le djinn, d'où une version édulcorée du génie oriental.
    Dans un roman de P.B.Kerr ( Les enfants de la lampe magique: le tombeau d' Akhénaton ), génie vient du pluriel " djinni " ( djinn au pluriel )[précision nécessaire]. A noter qu'il cite 6 clans de djinni dont trois servent la chance ( les Marids, Jinns et Janns), trois servent la malchance (Afrits, Shaitants et Ghuls )
    Il convient aussi de remarquer que dans l'arabe moderne le mot désignant un génie au sens commun du terme est ’abqari qui vient de ’abqar un oued de l'ancienne Arabie réputé comme étant un repaire de djinns.
    Dans les Mille et une nuits, les djinns habitent la cité rose de Shadukiam. Le plus ancien djinn, par lequel ils jurent ou prêtent serment, se nomme Kashkash. D'après un grimoire médiéval (Le Livre du pouvoir), Ampharool est le jinn qui peut enseigner au magicien le secret du vol.
    ...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Mer 16 Fév 2011 - 20:58

    euh...? t'as pas cliqué sur la mauvaise page?

    On m'a demandé une fois si le "frottage de la lampe d'aladdin" et par conséquent la sortie du génie réalisateur de voeux (regardez la forme de la lampe et collez là sur l'hypophyse/hypothalamus) n'était pas le symbole de Kechari Mudra... j'ai répondu que dans les textes anciens "manger les restes du maîtres" ou "manger de la viande de vache" étaient des expressions codées pour qualifier l'exercice de Kechari mudra...

    djinn? Blue djinn? Pourquoi donc le génie de Disney est bleu.... ?

    Génie est, à mon avis, lié à gène (de génétique): il a le contrôle de son propre karma... rien à voir avec qqch de codifié et/ou de compliqué.
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par fonzie le Jeu 17 Fév 2011 - 8:08

    Rebonjour,

    Je pense qu'il y a un lien entre le "génie" et le "jinn", qui correspond à un élément. C'est ton lien "lampe" et "langue" qui m'y a fait penser.
    manger les restes du maîtres
    je ne connais pas cette expression. ça me rappelle juste une histoire dans la Bible où il est question de chiens.
    Génie est, à mon avis, lié à gène (de génétique): il a le contrôle de son propre karma...
    tiens, je chercherais la différence entre "contrôle" et "maîtrise".
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Kechari mudra

    Message par fonzie le Sam 19 Fév 2011 - 11:55

    "contrôle": le mot désigne un REGISTRE (rôle) tenu en double, l'un servant à vérifier l'autre (d'où contre). Le français garde trace de cet ancien sens dans le terme MILITAIRE contrôle (1802), "état nominatif des personnes qui appartiennent à un corps".
    D'après la fonction de vérification du registre, le mot a pris, par métonymie, son sens moderne de "vérification".
    Par extension, il s'est répandu dans l'usage général avec le sens figuré de "surveillance".

    (
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t506-les-portables-et-les-montres-dans-les-dojos#8428
    )
    ...
    pour "maîtrise", je vous laisse vérifier par vous-mêmes.

    http://www.strimoo.com/video/7666833/Extrait-exclusif-Ali-Baba-avec-Doc-Gyneco-WatTv.html
    ps: les jinns... tout dépend de leur maître Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Kechari mudra

    Message par Invité le Sam 19 Fév 2011 - 18:53

    fonzie a écrit:
    ps: les jinns... tout dépend de leur maître Smile

    Wink

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil 2017 - 6:26