Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Est-on un Bouddha quand...

    Partagez
    avatar
    Daisen
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Age : 47
    Localisation : Divodurum
    Emploi/loisirs : Profession libérale
    Date d'inscription : 17/07/2015

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par Daisen le Jeu 29 Oct 2015 - 14:02

    @ Ancestral

    Pourquoi dire que tu te trompes de direction parce que tu es envahis de pensées ?
    Tu n'es pas une machine, si tu passes une semaine difficile, il se peut que tu sois plus agité mais c'est normal.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1477
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par lausm le Ven 30 Oct 2015 - 19:16

    Swami Prajnanpad, le maître d'Arnaud Desjardins, disait "you cannot jump from abnormal to supranormal"....autrement dit, c'est normal d'être normal même quand on médite, et même parfois on n'est pas du tout aligné, et faut apprendre à s'en occuper. Et ne pas croire que la méditation fait tout.
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 567
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par AncestraL le Lun 2 Nov 2015 - 14:34

    Yudo, maître zen a écrit:Maître Nishijima insistait beaucoup sur le fait qu'il n'y a pas de mauvaise méditation. Lorsqu'on est agité, on est agité. Lorsqu'on est calme, on est calme. Et je sais de quoi je parle, je suis très agité ces temps-ci, et rester sur mon zafu la période pré-déterminée, m'est parfois difficile.

    Mais j'ai déjà vu quelqu'un cesser de pratiquer parce qu'il n'arrivait plus à retrouver cette sensation "d'être bouddha". Je pense que c'est erroné. Même si cela arrive, il ne faut pas en tenir compte, parce que cela crée un attachement. On ne fait plus zazen gratuitement mais pour "retrouver" cet état. Or, cela ne marche que si la démarche est gratuite. C'est un peu la quadrature du cercle, mais il faut s'astreindre à ne pas attendre de résultat, si l'on veut qu'un résultat ait lieu.

    Dans l'Absolu, chacun a la Nature-de-Bouddha, quoi qu'il fasse à chaque instant en tous lieux.
    Cela revient donc ensuite à poser la question centrale de Dogen, "à quoi ça sert de faire zazen et le reste puisque de toute manière on a déjà tout ce qu'il faut".

    Je ne cherche pas à retrouver quelque chose, juste à savoir si je pratique correctement.

    Pour Seikkei Harada, la solution consiste en l'Hyshiryo. La seule façon d'être dans la non-pensée, c'est de se concentrer sur la posture, sur le souffle, afin de ne plus penser, d'être totalement dans l'action et ce jusqu'à "l'abandon du corps et de l'esprit".



    Fa a écrit:
    Si zazen c'est être comme debout, avec l'esprit dans un tel chambardement, alors ça ne sert à rien de faire zazen. Est-on encore un bouddha avec un tel mental ? Où est le "plus-value" de zazen ?

    Quel est votre avis ?

    Bonjour,

    Tout dépend de l'épaisseur de la cloison qui sépare la méditation, de la non-méditation.

    Fa


    Il n'y a pas de cloison.



    Pour les gens qui se posent la question à mon sujet : j'en suis au stade où j'ai tout oublié. Après avoir beaucoup appris.



    Il est impossible d'arrêter la pensée car elle pense sans cesse indépemment de notre volonté.

    Ce que l'on peut faire de mieux, c'est de l'observer foutre le bordel.


    Vos messages écrits le même jour  doivent être regroupés à fortiori quand ils sont écrits dans la même demi-heure et qu'ils se suivent.→ (flood)
    Pour les regrouper utilisez le bouton : MODIFIER.

    La modération a effectué le regroupement.
    Kaïkan
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2948
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par Yudo, maître zen le Lun 2 Nov 2015 - 16:45

    Tout à fait. Ce dont on parle, de toute façon, c'est d'arrêter la pensée discursive, celle qui s'empare d'une pensée, et la transforme en discours, en film ou en roman.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par Kaïkan le Lun 2 Nov 2015 - 18:48

    Yudo, maître zen a écrit:Tout à fait. Ce dont on parle, de toute façon, c'est d'arrêter la pensée discursive, celle qui s'empare d'une pensée, et la transforme en discours, en film ou en roman.

    Tout à fait. J'ajouterais qu'il faut simplement arrêter le dialogue intérieur. (mais c'est quasiment pareil)


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    AncestraL
    petit fleuron
    petit fleuron

    Masculin Nombre de messages : 567
    Localisation : Lille
    Emploi/loisirs : éducateur/agent de probation
    Humeur : Sat Chit Ananda
    Date d'inscription : 01/10/2012

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par AncestraL le Mar 3 Nov 2015 - 9:29

    On est d'accord :-D

    Contenu sponsorisé

    Annonce Re: Est-on un Bouddha quand...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc 2017 - 11:10