Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Conventionnel et absolu

Partagez
avatar
Fred
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 3648
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2008

Conventionnel et absolu

Message par Fred le Lun 12 Déc 2016 - 14:07

Bonjour,

Cette distinction entre conventionnel et absolu, ne me semble pas tellement abordée dans le bouddhisme zen, mais je me trompe peut-être. En tous les cas, sur ce forum, il en a été assez peu question, je veux dire, de manière vraiment explicite.

Pour initier une réflexion là dessus, je voudrais m’en tenir à pointer le fait qu’il me semble que l'outil langage, dont l’usage doit être appris par nécessité chez les humains, comporte des avantages et des inconvénients, inconvénients qui selon moi ne sont pas inhérents au langage et ceci pour la raison que la nature d’un outil est de s’avérer circonstanciellement utile, ce qui signifie qu’il peut être utilisé, mais qu’il peut aussi ne pas l’être. Ainsi, l’inconvénient de cet outil serait seulement propre au fait qu’on ne saurait pas faire autrement que de s’en servir, et en ce qui concernerait des opérations où il s’avérerait inutile, le fait de ne pas pouvoir envisager d’autres solutions que de l’utiliser, conditionnerait inéluctablement la manière dont on considérerait la nature de ces opérations par notre mode univoque de vouloir les traiter. Entre parenthèses, lorsque je parle de langage, je ne veux pas restreindre ma réflexion à la communication, mais je l’élargie aux pensées dont la matière est également constituée par le langage.  

Plus concrètement, et pour poursuivre sur le sujet des inconvénients de cet outil conventionnel qu'est le langage une fois dit qu’ils ne sont pas inhérents à ce dernier ; dire que le langage s’impose comme seul mode d’appréhension de la réalité, qu’il advient que celle ci ne peut qu’être appréhendée selon le découpage induit par cet outil qui s’imposerait de manière inextricablement liée à la conscience, revient à définir l’esprit duel. Ainsi, s’extraire de ce dernier, veut seulement dire à mon sens qu’user de la parole se fait par une adhésion consciente à l’outil conventionnel qu’est le langage. On dira que cette adhésion est consciente, précisément parce qu’elle n’est qu’une option, exactement comme un outil qui s’avèrerait utile dans certaines conditions.

Ayant été dit que les pensées sont construites par le langage, on pourrait croire qu'il faille être sans pensées, mais tel n'est pas le but à mon avis. Une petite métaphore pour conclure ce post : Imaginons un oisillon perdu dans un labyrinthe. Un jour, il trouve l'usage de ses ailes. Lorsqu'il s'envole, il quitte le labyrinthe et que voit-il ? le labyrinthe qui est toujours là mais cette fois vu depuis le ciel :



On dit que les bodhisattvas ont un pied dans le samsara et un autre dans le nirvana. En quelque sorte cela me semble signifier que l'oiseau peut retourner dans le labyrinthe s'il le désire, mais cette fois, imprégné à mon sens de la vue depuis ses hauteurs, et son but, sera d'inciter par compassion les oisillons toujours coincés dans le labyrinthe à prendre leur envole.
avatar
Kaïkan
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 5884
Age : 71
Localisation : Jura-alsacien
Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
Humeur : insaisissable
Date d'inscription : 19/11/2009

Re: Conventionnel et absolu

Message par Kaïkan le Lun 12 Déc 2016 - 15:26


Justement j’avais développé dans le sujet :  Shoaku makusa le dilemme que nous avons lorsque nous devons avoir une parole juste et éviter de blesser éventuellement les interlocuteurs.
C’est un sujet très intéressant je trouve, car il comporte de nombreux tiroirs.
Zenoob va être ravi je suppose.   Very Happy


_________________
- - Kaïkan - -
- étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

" L 'univers entier est l'éternel présent "
avatar
Fred
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 3648
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2008

Re: Conventionnel et absolu

Message par Fred le Mar 13 Déc 2016 - 19:46

Bien que les fleuves se jettent dans la mer, une fois fait, ce ne sont plus des fleuves.
avatar
tangolinos
無為 - mui -

Masculin Nombre de messages : 3054
Localisation : en bas à gauche
Humeur : quantique
Date d'inscription : 04/05/2010

Re: Conventionnel et absolu

Message par tangolinos le Mar 13 Déc 2016 - 20:42

Fred a écrit:Bien que les fleuves se jettent dans la mer, une fois fait, ce ne sont plus des fleuves.

haha... le fleuve est un aspect de l' eau... c'est pas le fleuve qui change et c'est pas non plus l' eau.

C'est comme si tu disais que ce que tu dis, une fois dit, n' a pas été dit. Very Happy
avatar
Fred
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 3648
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/11/2008

Re: Conventionnel et absolu

Message par Fred le Mar 13 Déc 2016 - 21:08

C'est plutôt qu'une fois que tu as pris ton canoé pour savoir ce qu'il y'avait au bout du fleuve, c'est à dire la mer, il n'est plus nécessaire de répéter cette expérience pour savoir que la mer est au bout du chemin.
avatar
zanshin
Modératrice
Modératrice

Féminin Nombre de messages : 941
Age : 69
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
Humeur : attentive
Date d'inscription : 01/06/2013

Re: Conventionnel et absolu

Message par zanshin le Mer 14 Déc 2016 - 5:58

tao
De plus, une fois le "passage" terminé, il est inutile de conserver le canoé puisqu'on est arrivé là où il fallait, c'est-$-dire sur la plage face à la mer.
C'est pour reprendre l'image de la barque pour atteindre l'autre rive. Je suppose que c'est ça qui est sous-entendu.  artiste


_________________
«Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»

Contenu sponsorisé

Re: Conventionnel et absolu

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 18 Déc 2018 - 20:05