Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Tout ce bruit...

    Partagez
    avatar
    Rosevelyne
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 84
    Age : 47
    Localisation : Québec
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : Changeante! J'aimerais bien la stabiliser un peu...
    Date d'inscription : 08/05/2008

    Tout ce bruit...

    Message par Rosevelyne le Sam 15 Oct 2011 - 2:17

    J'enseigne dans une école secondaire... c'est un petit monde en soi et je suis consciente que mes élèves sont, en quelques sortes, le reflet de notre société. Ils sont ce qu'on a fait d'eux... et en même temps, ils sont en devenir. Notre responsabilité envers eux, à nous les adultes, est énorme. Ces derniers jours, je me sens particulièrement fatiguée... pas tant à cause du travail, pas tant à cause de nos tristes journées automnales québécoises, alors que la pluie noie le paysage...

    Je suis fatiguée à cause du bruit. De mes élèves qui crient, bien souvent, au lieu de se parler... du bruit des klaxons sur l'autoroute, de la musique de mes voisins, de la construction de notre amphithéâtre, des hommes qui crient aussi sur le chantier. Même mon entraînement, le soir, se fait au son d'une musique tonitruante.

    J'ai souvent tenté de me mettre à la pratique du zen et il y a quelques mois, j'y suis parvenue, pendant quelques jours...
    Et aujourd'hui, épuisée, étourdie par tout ce bruit, je me suis rappelée qu'à cette époque, j'arrivais à préserver une sorte de calme, même au milieu de la tohue.
    En ce sens... le zen ne touche-t-il pas à un besoin essentiel en nous... besoin de se taire, besoin de silence...
    Pourtant,les maîtres nous disent qu'il ne faut pas pratiquer le zen en nourrissant des attentes...
    Ce soir, j'avoue que je m'assoirais et ferais zazen POUR rétablir un certain calme, une sérénité (et c'est bien là le titre du livre d'Albert Low sur la pratique zen: « Calme et sérénité au quotidien »).
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Leela le Sam 15 Oct 2011 - 7:31

    Comme je te comprends ! J'ai aussi beaucoup de mal avec le bruit.

    La difficulté de le supporter est aussi signe de fatigue, mais comme le bruit fatigue, c'est un cercle vicieux...

    J'espère que le zen t'aidera à t'"isoler" du bruit.
    Si on peut déjà supprimer sa réaction émotionnelle par rapport au bruit, à ne plus le considérer comme une agression, ni être afecté par ce qu'il représente (pollution, disputes), cela ira déjà mieux. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire !

    Peut-être pourras-tu trouver une activité moins bruyante, le soir ?
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par fonzie le Dim 16 Oct 2011 - 11:30

    Bonjour,

    Pourtant,les maîtres nous disent qu'il ne faut pas pratiquer le zen en nourrissant des attentes...
    je ne sais plus où j'ai lu, mais ils disent aussi:
    "une mauvaise herbe est un trésor" et qu'"en arrachant les mauvaises herbes, nous nourrissons la plante".
    et je crois que c'était à propos de cette situation:
    "Au sens strict, tout effort n'est pas bon ... Il est impossible, cependant, d'atteindre le calme de l'esprit sans aucun effort".

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Kaïkan le Dim 16 Oct 2011 - 16:50



    Bonjour Rosevelyne,

    Certains bruits sont relaxants, il ne faut pas hésiter à utiliser des musiques douces afin de contrer les effets dévastateurs du stress engendré par les bruits urbains nocifs.




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Rosevelyne
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 84
    Age : 47
    Localisation : Québec
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : Changeante! J'aimerais bien la stabiliser un peu...
    Date d'inscription : 08/05/2008

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Rosevelyne le Mer 26 Oct 2011 - 2:41

    Bonjour Fonzie. Je te remercie pour ta citation sur le juste effort. Mais je faisais plutôt allusion au fait de pratiquer le zen POUR (donc en ayant un but... et alors, on n'est pas loin des attentes...) calmer le mental. À l'école, je me dis souvent que la pratique du zen (dans laquelle je n'ai pas encore réussi à persister Crying or Very sad )pourrait peut-être m'aider à affronter tout ce bruit. Et voilà... c'est peut-être justement parce que j'ai une attente face au zen que je n'arrive pas à persister dans la pratique.

    Merci aussi à Kaïkan. Je vais visiter votre lien. Je suis tout à fait d'accord avec votre propos sur les effets lénifiants de certaines musiques. Smile
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Ponthus le Mer 26 Oct 2011 - 10:54

    Bonjour Rosevelyne,

    Je suis moi aussi quelqu'un qui aime me ressourcer dans le calme et le silence, et ce sont des denrées rares dans ma vie quotidienne. Entre les radios, les télévisions, les discussions à tort et à travers, bref, LE BRUIT, semble inévitable... et rassurant pour certains paraît-il, qui ne supportent pas le silence. Je vis avec un specimen du genre Wink...
    Afin de mieux tolérer cette agitation et ce bruit quasiment permanents, j'essaie de me persuader qu'ils sont les manifestations de la Vie, et que c'est donc plutôt une bonne chose que d'en être entourée. J'essaie de m'imaginer ma maison, vide de ses cris d'enfants, et de tous ces bruits qui accompagnent la présence de ceux que j'aime, et je me dis que si je ne devais plus jamais les entendre, cela signifierait que ma maison serait bien vide et triste. Cette approche me permet d'en venir à aimer entendre cette agitation et en apprécier la signification et la valeur plutôt qu'à en être agacée...

    Mais, (car il y a toujours un "mais), je me ménage également des temps de silence et de calme presque absolus, notamment pour pratiquer zaze, ou pour me retrouver totalement. Ce n'est jamais très simple car il y a toujours une horloge qui fait tic-tac, le frigo qui déclenche, ou le tramway qui passe devant la maison (vive les jours de grève Very Happy ), mais, de plus en plsu, j'intègre ces bruits, je les laisse glisser sur moi sans m'y arrêter. Et si je ne parviens pas, je sais aussi que je peux avoir recours à quelques recttes bien pratiques dont on aurait bien tort de se passer, même si elles ne cadrent pas toujours avec l'image idéal qu'on peut avoir d'un pratiquant zen : les boules Quiès, ou le casque isolant, ou bien encore, bien sûr, la musique relaxante qui couvre les autres bruits perturbateurs... Pourquoi s'en priver s'ils nous aident dans notre pratique?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2924
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Yudo, maître zen le Mer 26 Oct 2011 - 11:08

    Observez par ailleurs que, subjectivement, nous percevons certains bruits, objectivement moindres que d'autres, comme s'ils étaient plus forts, à cause du différentiel entre le silence et le bruit. Ainsi, dans mon ancien appartement, le bruit était-il devenu bien plus insoutenable après la piétonnisation, au point que, la nuit, un gobelet en plastique roulé par le vent me paraissait faire le bruit d'un tournoi de foot avec une boîte de conserve.
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Mer 26 Oct 2011 - 13:01

    Oui il y a même deux points à étudier.
    Le bruit perçu et notre réaction psychologique avec le bruit.
    Lors de la perception d'un bruit, ce qui énerve n'est que la réaction en nous.
    C'est le "je veux pas de bruit" qui pose problème et rend le bruit insupportable.
    La recherche de moments de silence va finir par rendre encore plus insupportable tout bruit.
    On peut étendre ce problème de bruit à toutes les manifestations de la vie.
    Le problème c'est nous et toute "incommodité" ne fait que nous renvoyer à notre propre réaction.
    C'est cette réaction intérieure qu'il convient d'étudier attentivement. Elle est riche de sens.
    Voir là les répercutions physiques et psychologiques, voir le trajet que cela emprunte, les désirs que cela soulève en nous etc...
    La vie est une école.
    Ayant médité des années dans un environnement bruyant, j'ai dû étudier ce point du pourquoi cela gêne, où plutôt pourquoi une part de moi même désirait-elle entrer en conflit contre ces bruits. Ce point m'a révélé bien des similitudes avec la relation que nous avons avec la douleur par exemple.
    Il existe de nombreuses possibilité adaptatives mais la plus mauvaise d'entre elles est la fuite.
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1472
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Tout ce bruit...

    Message par lausm le Mer 26 Oct 2011 - 14:52

    En fait, accepter de recevoir le bruit comme manifestation de la vie, permet de le vivre bien mieux.
    PAs besoin de lutter contre sa présence : il est là.
    Pas besoin de lutter contre le fait qu'il nous dérange : c'est là aussi.
    Juste inclure tous ces aspects dans la méditation, en cessant de se dire que la pratique parfaite ressemble à une pratique sans bruit.
    Car même dans le silence, le bruit de fond de l'univers, résonance lointaine de l'explosion du big bang, est toujours là en arrière plan.

    L'idée de ce que devrait être le silence est rend parfois le son trop bruyant!
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Kaïkan le Mer 26 Oct 2011 - 20:23


    Parfois le silence est assourdissant.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Invité le Mer 26 Oct 2011 - 20:46

    Rosevelyne a écrit:J'enseigne dans une école secondaire... c'est un petit monde en soi et je suis consciente que mes élèves sont, en quelques sortes, le reflet de notre société. Ils sont ce qu'on a fait d'eux... et en même temps, ils sont en devenir. Notre responsabilité envers eux, à nous les adultes, est énorme. Ces derniers jours, je me sens particulièrement fatiguée... pas tant à cause du travail, pas tant à cause de nos tristes journées automnales québécoises, alors que la pluie noie le paysage...

    Je suis fatiguée à cause du bruit. De mes élèves qui crient, bien souvent, au lieu de se parler... du bruit des klaxons sur l'autoroute, de la musique de mes voisins, de la construction de notre amphithéâtre, des hommes qui crient aussi sur le chantier. Même mon entraînement, le soir, se fait au son d'une musique tonitruante.

    J'ai souvent tenté de me mettre à la pratique du zen et il y a quelques mois, j'y suis parvenue, pendant quelques jours...
    Et aujourd'hui, épuisée, étourdie par tout ce bruit, je me suis rappelée qu'à cette époque, j'arrivais à préserver une sorte de calme, même au milieu de la tohue.
    En ce sens... le zen ne touche-t-il pas à un besoin essentiel en nous... besoin de se taire, besoin de silence...
    Pourtant,les maîtres nous disent qu'il ne faut pas pratiquer le zen en nourrissant des attentes...
    Ce soir, j'avoue que je m'assoirais et ferais zazen POUR rétablir un certain calme, une sérénité (et c'est bien là le titre du livre d'Albert Low sur la pratique zen: « Calme et sérénité au quotidien »).

    Allez faire un tour chez Maître Unzo, ça va vous fera du bien et ça doit pas être bien loin de chez vous. Vous en profiterez pour tenter de lui donner un "free hug" de ma part. Smile

    Centre Zen de Québec


    http://www.dojozen.com/

    avatar
    Rosevelyne
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 84
    Age : 47
    Localisation : Québec
    Emploi/loisirs : Enseignante
    Humeur : Changeante! J'aimerais bien la stabiliser un peu...
    Date d'inscription : 08/05/2008

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Rosevelyne le Mer 26 Oct 2011 - 22:20

    En attendant, le corps est épuisé. Je peux m'asseoir en zazen avec ça et l'accueillir... mais j'ai l'impression que la prochaine étape serait alors ensuite d'aller m'asseoir dans la salle d'attente d'un hôpital! Wink
    Je crois que nous privons le corps de ce dont il a naturellement besoin, et le silence est une de ces choses. Je vais devoir respecter ce que mon corps réclame et lui accorder quelques minutes de silence à chaque jour, tout comme le fait Ponthus. Cependant, je comprends à travers vos messages que le zen n'est pas une panacée aux maux de la modernité. Smile Merci pour la référence, Admax. J'habite à trois heures de la ville de Québec, mais il y a aussi un centre zen à Montréal, dont le maître me semble également très (...quel qualificatif attribue-t-on à un maître en qui on placerait bien sa confiance? «Fiable» me paraît trop froid...) Il s'agit de monsieur Albert Low.
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Leela le Mer 26 Oct 2011 - 22:35

    votre dialogue est très intéressant, j'ai aussi employé ceci pour apprendre à supporter le bruit:
    En fait, accepter de recevoir le bruit comme manifestation de la vie, permet de le vivre bien mieux.
    (Extraits d'un enseignement que j'avais reçu)
    Ce qui dérange, ce n'est pas le bruit lui même mais notre réaction au bruit, ce sont des émotions perturbatrices.
    On ne peut pas agir sur le bruit, mais on peut agir sur nos émotions.
    Si on le décide, le bruit d'une moto qui passe devrait nous faire le même effet que le chant des oiseaux ou de la musique: tous ne sont que des "bruits".

    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Jeu 27 Oct 2011 - 6:45

    Bonjour,

    Rosevelyne : Le plus simple si le corps est fatigué : direction vacances dans le grand nord !

    Leela : C'est bien effectivement la réaction qui pose problème et épuise...
    Si tu veux bien me suivre sur cette idée :
    Nous sommes prisonniers de rien d'autre que de nos pensées Nous n'avons pas d'autre problème que celui de nos pensées. Vous n'avons aucun problème, ni avec notre santé, ni avec notre métier, ni avec notre patron, ni avec nos enfants, ni avec notre femme, ni avec notre voisin, ni avec notre propriétaire, ni avec le bruit. Vous n'avons qu'un seul problème : un problème entre nous et nos pensées...
    Déjà le fait d'utiliser le mot "bruit" installe tout de suite une défense, une tension corporelle quasi automatique en nous. Si nous devons aller chez le dentiste et que l'on se dit : ça va faire mal, effectivement on va avoir mal... Si on se dit : il va y a voir du bruit pendant Zazen et je ne vais pas pouvoir méditer convenablement, à coup sur ça va rater.
    Nous cultivons en nous un personnage, une personna égocentrée. Le bruit devient mon bruit, la douleur ma douleur etc... on se situe. Et c'est parce qu'on se situe en tant que point de référence que naît le conflit.
    Ainsi on crée le personnage "qui souffre de la douleur" et on s'identifie à ce personnage.
    Je ne dis pas que le bruit c'est bien. Je dis que contre toute attente il est possible d'avoir une approche différente, non conditionnée, de ce phénomène, un peu comme dans ton expérience de Yoga concernant la douleur, au delà d'un certain point il n'y a plus de douleur car elle n'est plus reconnue en tant que telle. Il n'existe plus qu'un phénomène non nommé, non reconnu, non ramené à sa personna. Alors ce phénomène ne fait plus que glisser en nous sans accrocher.
    Je conclu et pardon d'être un peu trop intello, par un exercice:
    On peut se concentrer sur une douleur ou un bruit et rechercher le "centre". Une fois le centre trouvé, se concentrer sur le centre du centre etc... à l'infini. A un moment on va se rendre compte qu'à la place du centre de la douleur ou du bruit, on ne rencontre que du vide et que le centre du centre du centre du phénomène n'existe pas.
    Il est aussi intéressant de se dire face à un "inconvénient" je ne sais pas. Le "je ne sais ce que c'est" face à un phénomène change complètement l'optique des choses...
    A explorer...
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Leela le Jeu 27 Oct 2011 - 8:06

    merci Shikantasa

    Ce qui me pose question, c'est qu'on est capable d'écouter de la musique à fond, pendant longtemps, non seulement sans fatigue apparente, mais elle peut même nous revitaliser.
    A condition ... qu'on l'aime, san quoi elle devient un BRUIT particulièrement insupportable.

    Un film que j'ai adoré (malgré le style "caméra à l'épaule") était "Dancer in the dark", où Björk, ouvrière à la chaîne presque aveugle transforme les bruits de l'atelier en rythme de danse.

    Un extrait du film. On peut ne pas apprécier cette musique, alors ne regardez que les premières secondes puis coupez le son.



    Cela prouve l'importance de notre disposition mentale pour déterminer l'effet qu'aura le bruit sur nous.

    Une dame, forcée de quitter un immeuble jouxtant une autoroute me disait qu'elle regretterait ce bruit, parce que pour elle, le bruit c'est la Vie.... même le bruit des voitures !

    Cela m'a fait réfléchir parce que j'étais très sensible au bruit, et cela m'a fort aidé.
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Jeu 27 Oct 2011 - 8:40


    Oui Leela donc cela montre bien que nous nous positionnons toujours face à un événement.
    En dernière analyse le bruit en tant que tel n'a pas de saveur. C'est nous qui le vivons comme agréable ou pas, qui l'acceptons ou pas. Dans les deux cas il nous faut être quelque chose, avoir une opinion négative ou positive mais avoir une opinion.
    Si nous n'avons pas d'opinion ni d'attitude particulière face à un bruit alors c'est la dimension vibratoire pure qui se révèle sur le plan physique comme vibration.
    Certaines sont en harmonies avec nous et d'autres pas, certaines nous attirent et d'autres nous repoussent. Mais rien n'oblige à considérer, à porter un jugement de valeur sur ce phénomène. Je constate une vibration. Je constate un sentiment. Mais je n'enlève ni ne rajoute quoi que ce soit à la réalité. N'étant plus positionné vis a vis du phénomène, j'en suis donc libéré tout en le vivant.
    Lorsqu'entre la vibration et moi il n'y a plus l'intermédiaire fictif né de l'imagination qui est le "personnage qui souffre d'un bruit", on entre en contact avec une autre dimension qui est celle de la sensation pure. Mais là c'est une toute autre histoire...
    avatar
    Ponthus
    Débutant
    Débutant

    Féminin Nombre de messages : 30
    Age : 45
    Localisation : Ouest
    Emploi/loisirs : Emploi alimentaire
    Humeur : En éveil...
    Date d'inscription : 12/10/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Ponthus le Jeu 27 Oct 2011 - 9:24

    En fait,on en revient toujours au même : les choses et les situations sont différentes selon la perception que nous en avons. Une même chose peut être perçue aussi bien de façon positive que négative, tout dépend de la personne qui l'appréhende. Et c'est donc pareil pour le bruit qui peut être perçu comme agressif, hostile ou au contraire comme une manifestation réconfortante de la Vie. Le bruit est, mais c'est notre preception, et donc notre pensée qui en fait un phénomène agréable ou désagréable. Si on ne peut changer le bruit, c'est donc bien notre manière de le percevoir qu'il faut changer... CQFD Very Happy
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Oct 2011 - 9:30

    Ponthus a écrit:En fait,on en revient toujours au même : les choses et les situations sont différentes selon la perception que nous en avons. Une même chose peut être perçue aussi bien de façon positive que négative, tout dépend de la personne qui l'appréhende. Et c'est donc pareil pour le bruit qui peut être perçu comme agressif, hostile ou au contraire comme une manifestation réconfortante de la Vie. Le bruit est, mais c'est notre preception, et donc notre pensée qui en fait un phénomène agréable ou désagréable. Si on ne peut changer le bruit, c'est donc bien notre manière de le percevoir qu'il faut changer... CQFD Very Happy
    Bonjour Ponthus,
    Il en va de même pour tout ce qui engendre la souffrance (à travers les cinq sens plus le mental), d'où l'utilité d'une pratique globale, donc d'un moment de méditation quotidien...
    Ponthus a écrit:CQFD Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    tobeornottobe
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 24
    Age : 53
    Localisation : Pas-De-Calais
    Date d'inscription : 26/09/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par tobeornottobe le Jeu 27 Oct 2011 - 14:58

    Sujet intéressant mais ce que je me demande et qui me parait important, c'est qu'une fois maitriser, un peu, le principe, on écoute sans écouter un bruit, alors c'est aussi juste que l'on peut en déduire que ce bruit doit être ou non.

    Je m'explique, toute la famille mange tous les jours avec la tv allumée. On peut demander gentiment si on peut l'éteindre, on aura non comme réponse et si on réitère la question avec délicatesse, 1 ans après, il se peut que l'on mange la tv fermée.

    On peut aussi demander rien qu'une heure de silence sur une après-midi de bruit, on ne demande pas la lune non plus?....

    Le bruit n'est qu'un phénomène et le silence aussi, il a donc sa place tout comme le bruit.

    Namasté
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Jeu 27 Oct 2011 - 15:23

    Tobeornottobe : "Le bruit n'est qu'un phénomène et le silence aussi, il a donc sa place tout comme le bruit. "

    Tout à fait. Tout est a sa place. Tout est comme il convient.
    C'est nous qui ne trouvons pas notre place parce que nous pensons qu'il faut justement en avoir une.
    C'est notre positionnement face au silence ou au bruit qui constitue le "problème".

    Namasté.
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1127
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Zenoob le Jeu 27 Oct 2011 - 16:07

    J'ai une question philosophico débile concernant ce "problème de bruit" et ces histoires de "sensations pures".

    Si j'ai bien compris, la méditation permet entre autres de laisser tomber les jugements qualitatifs, voire les pensées, sur le monde qui nous entoure et nous mêmes (qui ne sont finalement qu'un, paraît il !). Mais si on se retrouve plongé dans un monde de sensations pures, sans "pensée" pour les agencer, ne risque-t-on pas tout bêtement de devenir complètement fou ? Si un bruit n'est qu'un bruit, alors je n'évite pas la voiture qui me fonce dessus en klaxonnant à tue tête ; je ne m'écarte pas pour laisser passer les pompiers ; bref, si je n'interprète pas le monde qui m'entoure, comment survivre ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Oct 2011 - 16:20

    Zenoob a écrit:J'ai une question philosophico débile concernant ce "problème de bruit" et ces histoires de "sensations pures".

    Si j'ai bien compris, la méditation permet entre autres de laisser tomber les jugements qualitatifs, voire les pensées, sur le monde qui nous entoure et nous mêmes (qui ne sont finalement qu'un, paraît il !). Mais si on se retrouve plongé dans un monde de sensations pures, sans "pensée" pour les agencer, ne risque-t-on pas tout bêtement de devenir complètement fou ? Si un bruit n'est qu'un bruit, alors je n'évite pas la voiture qui me fonce dessus en klaxonnant à tue tête ; je ne m'écarte pas pour laisser passer les pompiers ; bref, si je n'interprète pas le monde qui m'entoure, comment survivre ?
    Bonjour Zenoob,

    Si la méditation rendait débile au point de ne plus distinguer quoi que ce soit à travers les cinq sens plus le mental, alors c'est sûr il faudrait mieux ne pas pratiquer et depuis longtemps les lignées auraient disparu sous les roues des voitures (de pompier ou autres)...
    Laughing

    Il semble au contraire que les pratiquants trouvent un équilibre leur permettant de survivre efficacement... Very Happy


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Jeu 27 Oct 2011 - 16:36

    Zenoob,

    Bonsoir il y a bcp de choses dans ce que tu dis.

    Tout d'abord une mise au point. Je n'évoque pas la méditation Zen dans mes propos.
    D'autres le font mieux que moi ici.

    On ne peut pas je te rassure vivre dans un monde de sentions pures sans avoir de pensées tout du moins pas de façon prolongée. Donc reste tranquille.
    Certes un état pareil conduirait à une sorte de folie ou tout du moins conduirait à une implosion de tout notre être. Les énergies de la réalité sont plus puissantes que nous.
    Aussi sur ce point il existe des écoles dont le Yoga ou Tantrisme qui savent bien domestiquer ces énergies et ne pas les rendre dangereuses.

    Il ne s'agit pas de ne pas interpréter le monde, ni de rompre avec les mécanismes de l'adaptation. D'ailleurs tout est interprétation.
    Par contre rien n'oblige psychologiquement être positionné.
    Par exemple on peut entendre le bruit d'un danger, faire un bon de côté, mais là ou il existe une différence de taille c'est que je ne vais pas me positionner, faire tourner toute mon existence, mon identité, autour de l'évènement. Marquer sur mon front : "a eu très peur" , poussez-vous !
    Ensuite, vivants tous trop dans le mental, le retour au corps, à la dégustation des sensations ouvre d'autre fenêtres, une autre ouverture sur la vie.
    Il y a un bruit peu importe s'il est rassurant ou pas. Mais il circule librement en moi.
    Je ne suis pas là en tant que récepteur personnel de se bruit. J'écoute, j'agis ou plutôt laissons agir, j'ai conscience d'un bruit, d'un danger, dune joie etc mais ce n'est pas récupéré pour gémir, se plaindre et s'inventer une histoire.
    Donc la sensation est pleinement vécue, libre de naître puis de disparaître sans que rien ne vienne perturber et me perturber.

    Its clear ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5567
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Oct 2011 - 16:40

    tobeornottobe a écrit:Sujet intéressant mais ce que je me demande et qui me parait important, c'est qu'une fois maitriser, un peu, le principe, on écoute sans écouter un bruit, alors c'est aussi juste que l'on peut en déduire que ce bruit doit être ou non.

    Je m'explique, toute la famille mange tous les jours avec la tv allumée. On peut demander gentiment si on peut l'éteindre, on aura non comme réponse et si on réitère la question avec délicatesse, 1 ans après, il se peut que l'on mange la tv fermée.

    On peut aussi demander rien qu'une heure de silence sur une après-midi de bruit, on ne demande pas la lune non plus?....

    Le bruit n'est qu'un phénomène et le silence aussi, il a donc sa place tout comme le bruit.

    Namasté

    Pour approfondir vraiment il faut se poser les questions :

    • Qu'est-ce que le silence ?
    • Qu'est-ce qu'un son ?
    • Qu'est-ce qu'un bruit ?
    • Comment perçoit-on les sons : avec le corps ?, avec l'esprit ?
    • Comment fait-on la différence entre un son et un bruit ?
    • D’où viennent les sons et les bruits ?
    • Où s'en vont les sons et les bruits ?


    Cette liste n'est pas exhaustive...(qui perçoit tout cela ?)




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    shikantaza
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 323
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Tout ce bruit...

    Message par shikantaza le Jeu 27 Oct 2011 - 16:52

    Certes mais à trop se poser de questions on va basculer de l'autre côté et encore une fois tout cérébraliser.
    Ainsi l'on crée sa petite philo personnelle qui va nous empoisonner la vie, créer une barrière entre la vie et nous.

      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 11:29