Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Partagez
    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par fonzie le Sam 4 Fév 2012 - 23:51

    (...) J’ai appris cette façon de faire du temps où j’étais jeune moine en Thaïlande. La vie auprès de mon maître, Ajahn Chah, était dure. Il n’aurait pas toléré de moines douillets !
    Nous vivions dans un monastère de la jungle, au nord de la Thaïlande, où le climat est très chaud et humide. Et la pire des choses était les moustiques — des centaines de moustiques ! Le soir, pendant la méditation assise, sous les arbres, juste après le coucher du soleil, c’était comme si un écriteau pour moustiques annonçait soudain :
    « Restaurant ouvert ».
    Nos têtes rasées étaient des pistes d’atterrissage de choix pour les moustiques ! Et puis, ils semblaient savoir que nous étions non violents et que n’allions pas les écraser comme l’auraient fait d’autres gens ! J’étais l’un des premiers moines occidentaux dans ce monastère et les moustiques se régalaient de cette nourriture venue de l’ouest. (Rires) Je suis sûr qu’ils disaient à tous leurs copains moustiques : « Eh ! Venez dans cette forêt ! Il y a de la nourriture occidentale ! » (Rires)

    Ils étaient terribles. Un jour je les ai comptés sur mon bras : ils étaient plus de cinquante — et je n’exagère pas ! Un seul moustique provoque une certaine irritation, alors imaginez cinquante ou soixante moustiques en même temps ! Pas de protection, pas de moustiquaire, pas de pommade calmante … Les moines thaïlandais n’étaient pratiquement pas piqués, tandis que nous, les moines occidentaux, nous l’étions tout le temps. Alors, un jour, nous sommes allés voir Ajahn Chah et nous lui avons demandé de changer l’heure de la méditation pour éviter les moustiques. Pour toute réponse, il nous a rappelé la signification du terme « ajahn » — mot qui signifie professeur ou enseignant.
    « A partir de maintenant, a-t-il dit, vous avez un nouveau professeur. Votre enseignant ne sera plus Ajahn Chah mais Ajahn Moustique. »
    Quelle brillante leçon cela a été pour nous ! Et nous avons dû apprendre d’Ajahn Moustique …
    On apprend beaucoup plus à partir d’expériences telles que celle-ci que dans les livres, à l’université ou en venant écouter des discours. On apprend de la vraie vie comment gérer les difficultés et les douleurs. On comprend que, plus on s’inquiète, plus on se crispe et plus le problème s’aggrave. Quand on se détend vraiment et qu’on lâche prise, tous les problèmes disparaissent.

    Ce que je pris alors l’habitude de faire — et qui m’a vraiment appris à méditer correctement — c’est de me concentrer réellement sur ma respiration. Quand on se concentre, on ne peut plus s’inquiéter ou penser à autre chose ; par contre, dès que l’esprit perd sa concentration, on retrouve tout de suite ses douleurs et ses maux de tête. Après quelque temps, j’ai appris comment entrer dans cette méditation profonde où on ne sent plus son corps mais où on ressent une grande paix, et une chose étrange est survenue : quand je sortais de ces états, de ces méditations, les moustiques avaient dû s’endormir car il n’y avait aucune piqûre sur mes bras.
    Au début, j’ai cru que la méditation avait le pouvoir de guérir le corps mais, quelques années plus tard, j’ai compris que les moustiques sont attirés par l’oxyde de carbone qui sort de nos pores. Plus notre métabolisme est actif, plus les moustiques détectent notre présence. Autrement dit, plus nous nous inquiétons, nous nous crispons et nous nous énervons à cause des moustiques qui nous piquent, plus nous leur disons :
    « Venez par ici ! Je suis là ! »
    Par contre, plus nous nous détendons et nous lâchons prise, plus notre métabolisme se ralentit et moins les moustiques détectent notre présence. J’ai calmé mon métabolisme en me relaxant, en faisant la paix, en ne m’inquiétant de rien, en étant simplement très attentif à ma respiration … et je suis devenu invisible pour les moustiques ! C’est parce qu’ils ne me voyaient pas qu’ils ne me piquaient plus. Ce fut une grande leçon. Ils m’ont appris à méditer et ce fut également l’occasion pour moi de découvrir tous les bienfaits de la relaxation dans des circonstances irritantes et douloureuses.
    Dès que l’on se relaxe, toutes les tensions se dissipent.
    (...)
    http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/a_brahm/attitude_bouddhiste_douleur.html
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2949
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Yudo, maître zen le Dim 5 Fév 2012 - 8:54

    Cela correspond à une expérience perso. Au Québec, l'été, les moustiques (appelés "maringouins", bizarrement, un mot tupi-guarani...) sont légion et très pénétrants... J'en étais une proie particulièrement recherchée. Jusqu'au jour où, me disant que je n'y pouvais rien, autant m'y faire, je me suis détendu par rapport à leurs attaques, et, surprise! du coup, j'ai été bien moins agressé.
    avatar
    Sylvie
    Amateur
    Amateur

    Nombre de messages : 332
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Sylvie le Dim 5 Fév 2012 - 16:08

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par fonzie le Dim 5 Fév 2012 - 20:52

    Bonsoir,
    Yudo, maître zen a écrit:Cela correspond à une expérience perso. Au Québec, l'été, les moustiques (appelés "maringouins", bizarrement, un mot tupi-guarani...) sont légion et très pénétrants... J'en étais une proie particulièrement recherchée. Jusqu'au jour où, me disant que je n'y pouvais rien, autant m'y faire, je me suis détendu par rapport à leurs attaques, et, surprise! du coup, j'ai été bien moins agressé.
    Oui, il me semblait bien avoir lu, quand on a parlé des abeilles sur un sandwich.

    Le texte parle aussi de la douleur, et ça me faisait penser aux mamans qui savent détourner l'attention sur autre chose, de leur petit qui vient de se cogner ou qui font un bisou sur le bobo, déclenchant guérison quasi-instantanée.


    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Kaïkan le Mer 8 Fév 2012 - 14:51


    Merci fonzie et merci Yudo,

    Pendant zazen ce sujet m'est remonté et je l'ai profondément compris.
    J'avais déjà d'ailleurs commencé à appliquer la méthode de Yudo un peu inconsciemment.
    En réfléchissant bien c'est vraiment à pratiquer chaque fois que nécessaire.

    Merci à vous deux et Gassho... Very Happy




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3342
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Fred le Mer 8 Fév 2012 - 15:23

    Les doutes et questionnements qui submergent l'esprit, c'est un peu comme des moustiques alors. Quand on les laisse faire leurs affaires, ils finissent en fait par se désintéresser de nous.
    avatar
    tangolinos
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2931
    Localisation : en bas à gauche
    Humeur : quantique
    Date d'inscription : 04/05/2010

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par tangolinos le Mer 8 Fév 2012 - 19:23

    Oui c'est cela, c'est quand on se fait du mauvais sang, que les moustiques viennent nous en prélever. albino
    avatar
    Madenn
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 150
    Age : 23
    Localisation : Isère
    Emploi/loisirs : Ecrivain
    Humeur : Lunatique
    Date d'inscription : 08/08/2012

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Madenn le Ven 17 Aoû 2012 - 21:47

    Mais comment est-il possible d' "ignorer" ses pensées en s'en détournant ? J'ai souvent lu qu'il fallait apprendre à distinguer l'entité pensante de soi-même, pourtant cette entité fait bel et bien partie de nous.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Kaïkan le Ven 17 Aoû 2012 - 23:37

    Madenn a écrit:Mais comment est-il possible d' "ignorer" ses pensées en s'en détournant ? J'ai souvent lu qu'il fallait apprendre à distinguer l'entité pensante de soi-même, pourtant cette entité fait bel et bien partie de nous.

    Bonsoir,

    Je ne le formulerais pas ainsi : "ignorer" ses pensées en s'en détournant...

    Il s'agit plutôt d'équanimité voir le message n°2 ICI




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Madenn
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 150
    Age : 23
    Localisation : Isère
    Emploi/loisirs : Ecrivain
    Humeur : Lunatique
    Date d'inscription : 08/08/2012

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Madenn le Sam 18 Aoû 2012 - 0:17

    Merci de m'avoir orientée vers ce sujet-ci : j'admire votre sagesse!
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5594
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Kaïkan le Sam 18 Aoû 2012 - 9:34

    Madenn a écrit:Merci de m'avoir orientée vers ce sujet-ci : j'admire votre sagesse!

    Bonjour Madenn,

    La sagesse est digne d'admiration. Ceux qui la pratiquent sont des êtres humains qui ont pris conscience de leurs faiblesses, leurs défauts, leur médiocrité, et qui essaient péniblement de sortir la tête hors de l'eau.

    Il n'y a aucune personne a admirer. Par contre en chaque être (et donc aussi en Madenn) il y a quelque chose d'admirable. C'est à chacun de faire l'effort nécessaire pour découvrir son propre trésor.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3342
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Fred le Dim 19 Aoû 2012 - 15:27

    Kaïkan :

    La sagesse est digne d'admiration. Ceux qui la pratiquent sont des êtres humains qui ont pris conscience de leurs faiblesses, leurs défauts, leur médiocrité, et qui essaient péniblement de sortir la tête hors de l'eau.

    Merci Kaïkan. Ce qui peut rendre la chose difficile et l'exercice périlleux, c’est cette tentation égotique à vouloir prendre le souffle que nous émettons lorsque nous sortons la tête hors de l’eau, pour un souffle "divin", et à nous identifier à celui-ci. Ainsi, et c’est je crois ce que disait Deshimarù, la sagesse peut finir par devenir ignorance, le contraire étant possible également. C’est d’ailleurs probablement je crois, grâce à la réalisation de ce subtil mélange entre sagesse et ignorance, que peut s’exprimer la justesse de la parole au travers de la Voie du Milieu, justesse qui rend la parole des maîtres si propre à nous imprégner.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le lâcher prise par Ajahn Moustique

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017 - 17:58