Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Partagez
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Jeu 20 Oct 2011 - 20:00

    Je n'arrive pas à faire la différence entre "lâcher prise" et "laisser aller".

    On m'a plusieurs fois dit que j'essayait trop de contrôler ma vie, mais si je ne le fais pas, je ne fais plus rien, la maison est en désordre et sale, je n'avance pas dans mon boulot, je ne fais pas d'exercice...
    Evidemment, je suis très paresseuuuuuuuuuuuse...

    Qu'en pensez vous ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Jeu 20 Oct 2011 - 20:30

    Le lâcher prise a de multiples aspects...

    Par exemple : lâcher son côté paresseux et se précipiter avec enthousiasme sur balai et chiffon pour aller au-delà de soi-même et s'octroyer un intérieur soigné dans lequel on va se sentir bien (avec soi-même)...
    étoile Very Happy étoile


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Jeu 20 Oct 2011 - 20:56

    wouééééé

    Voilà au moins une réponse qui m'arrange...
    Mais rien à faire, c'est le contraire de "lâcher prise". Petit canaillou, tu m'as tendu un piège...

    La seule que j'avais trouvée jusque maintenant, après d'intenses efforts, était qu'il fallait avoir confiance.
    Leela en plein effort de réflexion:
    Quand vous me voyez comme cela SURTOUT NE PAS ME DERANGER (c'est trop rare!)


    Peut-être est-ce plus général ?

    Qui a lu "illusions, le Messie Récalcitrant" de Richard Bach ?
    Au début, le petit bonhomme qui lâche les algues ? Ce ne serait pas cela ?

    J'ai trouvé ce passage sur le net:

    Extraits de Parabole
    Bach Richard,
    Illusions, Le Messie récalcitrant Livre de poche

    Il y avait jadis, dans un village sur le fond d'un grand fleuve de cristal, des créatures.
    Le courant de ce fleuve glissait au dessus de tous, jeunes et pauvres, bons et méchants, et le courant allait son propre chemin...Chaque créature à sa manière, s'accrochait étroitement aux branches et aux rochers du fond du fleuve, car s'accrocher était leur mode de vie, et résister au courant, tout ce que chacun d'eux avait appris depuis sa naissance.
    Mais une créature dit à la fin: « Je suis las de m'accrocher. Bien que je ne puisse pas le voir de mes yeux, je crois que le courant sait où il va. Je lâcherai et je me laisserai entraîner où il veut. A rester accroché, je mourrai d'ennui »...
    Et, retenant son souffle, il lâcha et fut aussitôt ballotté et meurtri par le courant contre les rochers.
    Or bientôt, comme il refusait de s'accrocher de nouveau, le courant le souleva et le libéra du fond, et il ne fut plus bousculé ni blessé.
    Et les créatures vivant en aval, pour lesquelles il était un étranger, se mirent à crier:
    « Voici un miracle! Une créature comme nous mêmes, et pourtant elle vole! Voici le Messie venu pour nous sauver tous! »
    Et celui que le courant portait dit: « Je ne suis pas plus Messie que vous. Le fleuve se plaît à nous soulever et à nous libérer si sensiblement nous osons lâcher.
    Notre véritable tâche c'est ce voyage, cette aventure...
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Jeu 20 Oct 2011 - 21:29



    Un soir dans un dojo chinois un moine s'est endormi et s'est mis à ronfler. Le maître s'est levé et à frappé le moine sur les épaules avec sa sandale de bois en criant : "abandonnez le corps et l'esprit".

    Dõgen qui était à côté a été complètement bouleversé. D'un seul coup tout lui est apparu clair : "shin jin datsuraku" abandonner corps et esprit.

    On connait la suite : Dõgen devint l'un des maîtres les plus actifs de la transmission. Il avait compris que lâcher-prise ce n'était pas "laisser-aller" (comme celui qui s'endort sur le zafu), mais aller complètement au-delà de son corps-esprit et donc se métamorphoser... Laughing
    Leela va falloir t'y mettre...?


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    lausm
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1460
    Date d'inscription : 08/02/2010

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par lausm le Jeu 20 Oct 2011 - 21:34

    L^cher prise, c'est que tu fais le ménage, mais libre de le faire, et non obligée par un surmoi tyrannique.
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Jeu 20 Oct 2011 - 22:00

    si je suis vraiment libre, je ne le fais pas...
    Je préfère me promener, faire des vitraux, lire, écouter les bruits de la nature.

    Mais bon, c'est un autre problème Wink

    Si j'arrive à calmer mon mental, à rester concentrée sur ce que je fais, l'ordre reviendra automatiquement dans la maison.

    Cela va de mieux en mieux. Mais je dois persévérer.

    Je me demande aussi si en progressant, on ne devient pas plus sensible, plus réactif ?
    Des choses qui n'avaient pas d'effet avant en ont maintenant ?
    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2823
    Age : 68
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Yudo, maître zen le Sam 22 Oct 2011 - 12:13

    Leela a écrit:si je suis vraiment libre, je ne le fais pas...
    Je préfère me promener, faire des vitraux, lire, écouter les bruits de la nature.

    Mais bon, c'est un autre problème Wink

    Si j'arrive à calmer mon mental, à rester concentrée sur ce que je fais, l'ordre reviendra automatiquement dans la maison.
    A la seule condition que tu en fasses un peu, physiquement, à chaque fois que c'est nécessaire. Si tu préfères faire des vitraux, lire, écouter les bruits de la nature ou te promener, le bordel va simplement s'accumuler (expérience perso) et tu seras de moins en moins libre, dans les faits.

    Cela va de mieux en mieux. Mais je dois persévérer.

    Je me demande aussi si en progressant, on ne devient pas plus sensible, plus réactif ?
    Des choses qui n'avaient pas d'effet avant en ont maintenant ?
    C'est aussi vraisemblable.
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Sam 22 Oct 2011 - 13:01

    merci Yudo

    Tu as raison, le désordre me stresse, par qu'il est toujours là pour me dire "avant de faire ceci, tu dois d'abord ranger".
    Mais si je veux garder ma maison propre et en ordre, je ne fais plus que cela ! Il faut dire que c'est un chameau, une très vielle maison humide, très grande, les murs qui se défont, plein de petits animaux (cloportes, souris, ...), donc l'entretenir est un travail quotidien très lourd. Les voisins fermiers y passent plusieurs heures par jour !

    Je vais heureusement déménager dans une petite maison moderne et rationnelle, et j'en profiterai pour faire un méga tri de tout ce qui s'est accumulé.

    Encore un an ou deux de patience, donc, mais je commence déjà maintenant à faire un effort. Je commence par deux pièces, quand elles seront OK pendant plus d'une semaine, j'en ajoute une... Je vide, je trie... Wink
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Lun 24 Oct 2011 - 18:21

    Je pense avoir trouvé une superbe réponse sur le site de l'ami Thierry. Son blog est à découvrir, ainsi que ses écrits.

    Je le remercierai par e-mail et me permets de recopier le passage qui concerne ici, voilà une belle différence entre "lâcher prise" et "laisser aller" !!!

    La Savoie n'est pas réputée pour ses mornes plaines et une virée en vélo, par ici, est toujours redoutable, dès lors qu'on s'attelle à maintenir un rythme élevé. Bosses, descentes, faux plats montants, murs, longues montées en lacets et quelques plats en fond de vallée.

    On entre vite dans la concentration si on veut tenir...Appuie, monte la jambe, souffle, souffle, serre le ventre, pousse avec les abdos, ne bouge pas les épaules, arrondis le dos, ne t'occupe pas de la brûlure, oublie-la, oublie tout, laisse les gestes trouver leur auto-suffisance.

    C'est là qu'il est possible de franchir un seuil. Lorsque tout se fait mécaniquement, lorsque le corps a trouvé cette symphonie intérieure, un accord parfait entre les muscles, le souffle, la circulation du sang, l'exploitation totale de l'énergie cachée.

    Il arrive toujours un moment où il n'y a plus rien de pensé, plus aucune intention, plus rien de réfléchi. Tout se fait. C'est d'ailleurs à partir de là que la vitesse augmente encore. Parce qu'il n'y a aucune inquiétude, aucune idée d'économie, aucun réticence à aller puiser au plus profond. Il ne s'agit pas d'ivresse parce que sinon, la maîtrise du geste volerait en éclat. Je l'appelle l'euphorie. Un sentiment extraordinaire de puissance. Combien de fois il m'est arrivé de sourire et même de rire dans ce bien-être.

    Aujourd'hui, j'essaie d'appliquer cette méthode à d'autres domaines. Tout lâcher. Ne rien retenir, plonger au plus profond et découvrir l'immensité de ce pouvoir. Etre là et soustraire toute forme de pensées réductrices, craintives, toute idée d'économie.

    On pourrait penser que c'est épuisant mais c'est secondaire à mes yeux. Ce qui m'importe, c'est de ne rien manquer de ce que je suis.

    Alors bien sûr, en fin de virée, tout à l'heure, j'ai pris des crampes. Mais je n'avais rien mangé depuis le matin. Hypoglicémie. La leçon est évidente. Il ne faut rien négliger...

    Il est en tout cas déconcertant de constater, quand on observe ce jaillissement de l'énergie, qu'il est dépendant du retrait complet du mental, comme si celui-ci, dans ses arabesques chaotiques, instaurait un fardeau, une sorte d'enceinte et que le corps ne pouvait pas se révéler à lui-même tant que le mental l'entravait.

    Il n'est jamais aussi beau de faire l'amour que dans cette complète absence de pensées. Et c'est là que l'osmose des partenaires est la plus flamboyante. Parce qu'ils sont eux-mêmes en osmose avec ce corps et l'énergie qu'il contient.

    On ne s'endort jamais aussi bien que dans cette absence de pensées.

    On ne travaille jamais aussi bien que dans cette absence de parasites, lorsqu'il ne reste qu'une unique pensée, associée à ce travail à mener.


    lien vers le blog
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Mar 25 Oct 2011 - 15:59

    Bonjour Leela,

    Ce que tu cites est très intéressant et très attirant certes... Very Happy

    Je n'ai rien contre et c'est parfait si ça te convient ou si tu trouves là quelque chose qui te parles, qui t'aides et qui te donnes de l'enthousiasme.

    Par contre le lâcher-prise dans le zen c'est tout autre chose.
    Ce n'est pas une question de joie, d'émotion, de plaisir, d'extase, ou d'orgasme cosmique... Laughing

    Un certain personnage connu pour sa rigueur dirait : "C'est du New-age"...

    Lâcher-prise c'est voir directement sa nature originelle, sa nature propre : Ku, ou Nature-de Bouddha.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Mar 25 Oct 2011 - 19:49


    ah, merci de préciser, mais euh... que ce soit le "lâcher prise" de Thierry ou celui du zen, je ne vois pas très bien comment l'appliquer au quotidien...

    J'ai vécu ce qu'il explique (en petit) lors d'une séance de kundalini yoga, pendant laquelle on faisait un mouvement très simple, mais au bout de 10 minutes il devenait lourd, puis on continuait, le but était de dépasser le seuil de la douleur. En effet, une fois ce seuil passé, les tensions disparaissent, la douleur aussi eton peut continuer pendant des heures...

    Honnêtement, je ne vois toujours pas ce que cela peut être, au quotidien, en pratique. A part "faire confiance", ...
    scratch
    Mais "exécuter ses tâches en pleine conscience" est justement pour moi le contraire du lâcher prise.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Mar 25 Oct 2011 - 21:59


    Bonsoir Leela,

    Honnêtement je crois que toi seule peut répondre à ta question.
    Prends au plus simple et accomplis les actions de la journée l'une après l'autre sans chercher midi à quatorze heure.
    L'instant présent ce n'est pas quelque chose de "spécial" inventé par un moine déjanté. C'est tout simplement notre vie qui est comme ça... Smile Elle passe très vite alors autant ne pas gâcher le moment présent... Very Happy Tu saisis ?...



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Mar 25 Oct 2011 - 22:12

    L'instant présent ce n'est pas quelque chose de "spécial" inventé par un moine déjanté. C'est tout simplement notre vie qui est comme ça... Elle passe très vite alors autant ne pas gâcher le moment présent... Tu saisis ?...
    ben ouiiii kaïkan, et c'est bien ce que je fais.
    Rassure toi, cette question ne m'empêche pas de dormir Wink
    Mais j'écoute les remarques qu'on me fait, et "tu veux trop contrôler ta vie, lâche prise !" me revient régulièrement. Après avoir suivi ce conseil avec des résultats catastrophiques, j'essaie de faire le contraire, comme Thierry: vivre à fond, chaque instant: lui c'est un tour de pédale après un autre, sans penser au reste... moi c'est une activité passionnante après l'autre. Je classe aussi dans les "activités" les siestes, les promenades, ou écouter le ruisseau chanter... et d'autres (je ne vais pas tout dire, hein ! )

    avatar
    fonzie
    無為 - mui -

    Féminin Nombre de messages : 2498
    Date d'inscription : 13/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par fonzie le Mar 25 Oct 2011 - 23:32

    Bonsoir Leela,

    Peut-être que tout dépend de ce qu'on entend par "conscience".
    Il me semble, mais je ne sais pas, peut-être je me trompe, que l'attention à ce qu'on fait au quotidien est comme un entrainement (comme on fait du sport pour se muscler) à être à ce qu'on fait pour être de plus en plus conscient de ses actes, paroles et pensées, ce qui évite par exemple de se prendre une buchette sur l'ongle du pied quand on manipule du bois Rolling Eyes ce qui n'est pas sans intérêt pratique;
    Cette attention, vigilance entraîne à l'anticipation, l'air de rien, en d'autres termes à la conscience des conséquences des actes.


    Par exemple, tu sais que la "liberté" de ton moi, à gambader dans la nature a pour conséquence b-o-r-d-e-l dans la maison et donc stress.
    Et à contrario lausm dit que rangement maniaco- hystérique de la maison d'un "surmoi" tyrannique a pour conséquence esclavage du moi.
    C'est du concret. Cette conscience de ça, permet d'avoir des chevaux sous le capot.

    Ceci étant dit, je ne pense pas que c'est parce qu'on dit que le rangement ou le désordre d'une maison est le reflet de ce qu'on a dans la tête, qu'il faut le prendre à la lettre, c'est de l'ordre du symbolique. Corps esprit. La noblesse est dans l'acte...
    Se soumettre à l'Ordre Cosmique, c'est aussi inviter à manger celui qui frappe à la porte, question de conscience, ça aussi.
    C'est aussi du concret; cette conscience là, c'est celui qui tient le volant.
    Sinon, à quoi ça servirait d'avoir des chevaux sous le capot, si c'est un âne au volant ? clown


    "Étudier la Voie c'est s'étudier soi-même
    S'étudier soi-même c'est s'oublier soi-même
    S'oublier soi-même c'est être reconnu (certifié) par toutes les existences du cosmos (de l'univers)."
    Dogen
    http://zen-et-nous.1fr1.net/t687-conditionnalite-causalite

    Et question ordre de la maison, je ne pense pas que quelqu'un qui "cultive fleurs, fruits et légumes", soit dérangé... Wink
    un jardin (secret ou pas) fait partie de la maison.

    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Mer 26 Oct 2011 - 8:25

    waw, Fonzie

    Les femmes, quand même, elles savent ce que veut dire "concret" !

    (je taquineuuuuu)

    J'aime beaucoup ce que tu dis, ça m'aide vraiment.
    Cette attention, vigilance entraîne à l'anticipation, l'air de rien, en d'autres termes à la conscience des conséquences des actes.
    Différence entre concentration forcée, discipline et présence dans l'instant, harmonisation avec et l'environnement et le futur , qui est LA conscience.
    Il est certain que si on est "conscient des conséquences de ses actes", on sera motivé pour faire certaines choses et c'est cette motivation qui nous "portera" à agir sans effort, donc qui assurera le "lâcher prise" de la volonté tyrannique.

    Tu m'as donné là un truc qui va déjà m'aider aujourd'hui !
    Une voisine m'en avait donné un autre qui m'avait aussi beaucoup aidé, elle disait qu'elle avait plaisir à ranger, à voir les choses prendre leur place, à voir la pièce qui s'ordonne. Il est vrai que quand j'arrive dans cet état, je range ou je fais mes comptes sans effort, avec même une joie, je dirais même avec amour.

    La conscience du moment présent, l'action utile ou agréable, seraient-elles une forme d'amour ? Amour-harmonie avec le Cosmos, reconnaissance pour disposer d'un lieu d'habitation confortable, de nourriture en suffisance...
    Ce qu'on aime et qu'on respecte, on l'entretien avec plaisir !

    Waw, je pense que c'est le chaînon qui me manquait, Fonzie !

    Justement j'avais décidé de consacrer cette journée au ménage et aux dernières conserves, je vais un peu méditer là dessus pour me mettre en condition.


    Tu mérites un pot de confiture à la framboise du jardin, ou de la choucroute de légumes mélangés: choisis !
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Oct 2011 - 9:57


    Extrait de :
    Kosho Uchiyama Roshi
    Discours d'adieu à Antaiji
    Le chemin du chercheur.

    Kosho Uchiyama Roshi a écrit:Puisque tous les problèmes sont causés par votre cerveau, vous devez ouvrir les mains de votre pensée.
    C'est "shin jin datsu raku » (chute du corps et de l'esprit). A ce moment, tous vos problèmes cesseront.
    Il est un court poème qui dit:
    A l'apogée de la querelle sur l'eau pour irriguer
    Soudain
    Il commence à pleuvoir.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fa
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Masculin Nombre de messages : 1450
    Date d'inscription : 10/08/2008

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Fa le Sam 5 Nov 2011 - 21:35

    Quand prend fin la mé-prise,
    Arrive le lâcher-prise.


    avatar
    Mu!
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 47
    Age : 42
    Localisation : L'univers
    Emploi/loisirs : Art martiaux et paix intérieur pour tous.
    Humeur : Recherche de limite spirituelle
    Date d'inscription : 24/08/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Mu! le Sam 5 Nov 2011 - 22:38

    Lâcher prise et laissé aller!

    C'est une erreur que j'ai faite pendant très longtemps aussi et que je recorrige également.

    J'ai compris il y a quelques mois seulement que lâcher prise n'avais rien à voire avec le faite de laissé aller:

    AVANT d'apprendre le zen:
    je me lève
    je fais mon plan de ma journée
    je m'occupe de mon hygiène
    je mange
    je fais la vaisselle
    etc...

    Après avoir appris le zazen:
    Je me lève
    Je fais mon plan de la journée
    je m'occupe de mon hygiène
    Je mange
    je fais la vaisselle
    etc...

    En faite rien ne devais changé à ma façons de vivre mais seul mon état d'esprit devais changer.


    avatar
    warmbeer
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Localisation : Italie, Piémont
    Date d'inscription : 01/10/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par warmbeer le Lun 7 Nov 2011 - 8:26

    Bonjour Smile !
    Pour moi, "laisser aller" signifie prendre note et observer de ce que je ressens et de ce que je fais juste pour quel que c'est, considérer les pensées, les actions, et les sentiments comme les produits de la forme qui distingue moi en ce moment, mais pas le considérer «je», «mien». J'essaie de ne pas charger ce moment présent e d'un poids de beaucoup de concepts, je le "laisse aller". Cela laisse moi place pour construire, pour travailler sur mon présent, sans rien attendre en retour, sans nostalgie des attentes, insatisfactions, mémoires, sans fausse apitoiement pour mon défaut.

    Mais je n'arrive pas à le faire Neutral , pas toujours....
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Lun 7 Nov 2011 - 11:12

    Lors d’un enseignement du Lama Karta hier, une personne lui a demandé de parler de la discipline.
    Il a répondu très longuement (30 minutes). Cela m'a donné une toute autre vision que celle que je gardais de mon enfance, et qui est peut-être la cause de ma réticence à la discipline.
    Ce mot évoquait en moi immédiatement l’image de mon père, éduqué à l’armée, qui réglait sa vie à la minute près. D’un côté, j’admirais sa volonté et la grande quantité d’activité que cela lui permettait de réaliser, d’un autre, je constatais que son manque de spontanéité lui nuisait, notamment pour la musique (qu’il jouait comme un automate, sans âme), qu’il n’était pas capable de se laisser entraîner par une passion. Tout était calculé et il ne se permettait d’avoir du plaisir que si l’activité était justifiée, par exemple la promenade vespérale. Mais même là, il lui était impossible d’avouer qu’il y prenait plaisir. Il faisait tout par devoir.

    Le discours du Lama a été véritablement libératoire.
    Encore un exemple où l’on peut voir que la voie spirituelle peut être une psychothérapie.

    En résumé, l’enseignement du Lama :
    - la discipline, c'est respecter son corps, bien le nourrir, bien dormir, faire de l'exercice... Cela donne le temps de se soigner, de s'occuper de sa maison...
    - c'est savoir ce qu'on va faire, se donner un horaire...
    - chez les bouddhistes, la discipline est un ornement (un bijou) pour la personne, comme les vêtements, la coiffure pour le corps.
    - Il ne faut pas devenir rigide non plus, savoir s'adapter aux imprévus... suivre la voie du milieu...
    Cela m’a fait mieux comprendre la notion de « lâcher prise sans laisser aller ». En effet, je savais que je devais me discipliner, mais j’avais remarqué que ce mot déclenchait chez moi une réaction de rejet, et qu’il suffisait que je décide de me « discipliner » pour dresser une véritable barrière qui m’empêchait de le faire.
    J’ai découvert une nouvelle signification au mot : il y a DISCIPLE dedans. Et du coup, je me sens soulagée d’un immense poids j’ai enfin apprivoisé ce mot : il est devenu un ami, parce que je désire profondément devenir disciple du Dharma.

    « Décider » n’est plus associé à une contrainte (contre laquelle je me rebelle), mais à un choix.

    Incroyable, le pouvoir des émotions que portent les mots, n’est ce pas ?

    Je vous dirai dans quelques jours si cela a des effets en pratique.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5411
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Kaïkan le Lun 7 Nov 2011 - 11:22

    warmbeer a écrit:Bonjour Smile !
    Pour moi, "laisser aller" signifie prendre note et observer de ce que je ressens et de ce que je fais juste pour quel que c'est, considérer les pensées, les actions, et les sentiments comme les produits de la forme qui distingue moi en ce moment, mais pas le considérer «je», «mien». J'essaie de ne pas charger ce moment présent e d'un poids de beaucoup de concepts, je le "laisse aller". Cela laisse moi place pour construire, pour travailler sur mon présent, sans rien attendre en retour, sans nostalgie des attentes, insatisfactions, mémoires, sans fausse apitoiement pour mon défaut.

    Mais je n'arrive pas à le faire Neutral , pas toujours....

    Bonjour,

    Une sorte d'observation d'instant en instant sans porter de jugements si je comprends bien ?


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Lun 7 Nov 2011 - 11:45


    ca fait partie de la technique de méditation, non ?
    Et aussi une attitude utile dans la vie...
    avatar
    warmbeer
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Localisation : Italie, Piémont
    Date d'inscription : 01/10/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par warmbeer le Lun 7 Nov 2011 - 11:50

    Kaïkan a écrit:
    Bonjour,
    Une sorte d'observation d'instant en instant sans porter de jugements si je comprends bien ?

    Oui, de façon très dynamique. Pas de punition, mais je cherche à corriger mon comportement en apprenant de mes erreurs, et je cherche de ne pas me reconnaître dans quelque chose. Sans prendre parti pour moi-même.

    C'est juste une opinion ...

    Excusez-moi de nouveau pour le mauvais français ...

    édit de Leela: avec l'autorisation de warmbeer, je me permets de corriger (il a envie d'apprendre). Je le ferai en vert olive pour qu'il voie ce qui a changé.
    Ton français est magnifique, surtout continue !
    avatar
    warmbeer
    Débutant
    Débutant

    Masculin Nombre de messages : 27
    Localisation : Italie, Piémont
    Date d'inscription : 01/10/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par warmbeer le Lun 7 Nov 2011 - 12:02

    Leela a écrit:
    ca fait partie de la technique de méditation, non ?
    Et aussi une attitude utile dans la vie...
    Oui, mais dans zazen est different ... au moins pour moi. Smile
    avatar
    Leela
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Féminin Nombre de messages : 1001
    Age : 66
    Localisation : Belgique
    Emploi/loisirs : arts, nature
    Humeur : printanière !
    Date d'inscription : 24/06/2011

    Re: Le lâcher prise, c'est quoi ?

    Message par Leela le Mar 29 Nov 2011 - 7:36

    Je pense enfin avoir compris ce qu'est le lâcher prise. En fait, je le prenais à l'envers, ce n'est pas "nous" qui devrions lâcher prise, mais notre mental et nos émotions qui devraient lâcher la prise qu'ils ont sur nous.

    Je ne suis que débutante en méditation régulière, donc mon esprit est toujours très agité, mais je commence à ressentir clairement la différence entre l'esprit calme, et cette machine qui mouline n'importe quoi dans ma tête: il faut débrancher la prise (tiens, encore le mot "prise" qui revient Laughing )

    Qu'en pensez vous ?

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin 2017 - 7:25