Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Partagez
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Zenoob le Jeu 27 Sep 2012 - 17:00

    Je cède au "troll" encore une fois, ahah !

    Ce que nous sommes, personne ne peut le dire je crois. Ce n'est pas quelque chose de définissable conceptuellement.

    Ensuite, distinguer pensée et contenu de pensée, c'est peut être un peu hasardeux. On tombe d'ailleurs en faisant ça sur des problématiques linguistiques bien connues.

    Lacan (en réaction au cogito de Descartes) : "ça pense là où je ne suis pas" - ça pourrait être un koan, ça, non ?



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 17:05

    Zenoob a écrit:Ce que nous sommes, personne ne peut le dire je crois. Ce n'est pas quelque chose de définissable conceptuellement.
    Je crois qu'on peut facilement s'accorder à dire: nous sommes des êtres qui pensent.
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5498
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Sep 2012 - 17:06


    Les pensées, lorsqu'on les laisse passer, sont comme des nuages dans le ciel.
    C'est peut-être le rêve de certains de devenir un nuage dans le ciel.

    L'image est très poétique... étoile




    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 17:09

    ça me plait assez car (de fait): nous passons dans la vie comme les nuages passent dans le ciel...
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Zenoob le Jeu 27 Sep 2012 - 17:25

    Doubidou a écrit:
    Zenoob a écrit:Ce que nous sommes, personne ne peut le dire je crois. Ce n'est pas quelque chose de définissable conceptuellement.
    Je crois qu'on peut facilement s'accorder à dire: nous sommes des êtres qui pensent.


    Oui, ou des êtres qui mangent. Ou qui bougent. Ou qui urinent. Ca ne suffit pas à définir ce que nous sommes !
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5498
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Sep 2012 - 17:27

    cadeau pour Doubidou :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Yogacara

    Solipsisme bouddhique

    Le solipsisme représente de fait une minorité des écoles de pensées bouddhiques ; il s'agit d'une théorie qui ne découle pas nécessairement de la voie du milieu, et qui peut même paraître opposée à l'idée de samsara (les mondes dans lesquels les êtres évoluent), à la cosmologie bouddhique, voire à l'éthique qui se dégage tant de cette représentation de l'univers que de la causalité exprimée par la loi du karma.
    Tout bouddhiste considère en effet l'impression d'être "un" (l'égo ou le moi) comme voilant la réalité, ou comme une illusion. Le Moi ne proviendrait que d'une perception incomplète du monde induite par le plaisir et la douleur, et qui conditionne au fil du temps la conscience elle-même. La plupart des philosophies bouddhiques admettent donc l'existence de phénomènes extérieurs, d'une réalité tangible, caractérisée en ce qu'elle est sans Soi (pris au sens d'impersonnel) (chaque chose est sans Soi, anatta : sans atmân).
    Certaines écoles du bouddhisme Mahâyâna ont formulé des interprétations penchant pour le solipsisme obligé de l'égo, en opposition à celui de l'après éveil (en sanskrit "bouddha" signifiant l'"éveillé") qui permet alors de voir le monde, tel qu'il est. Voir par exemple Yogacara, connue d'abord pour son idéalisme.



    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 17:29

    Zenoob a écrit:
    Doubidou a écrit:
    Zenoob a écrit:Ce que nous sommes, personne ne peut le dire je crois. Ce n'est pas quelque chose de définissable conceptuellement.
    Je crois qu'on peut facilement s'accorder à dire: nous sommes des êtres qui pensent.
    Oui, ou des êtres qui mangent. Ou qui bougent. Ou qui urinent. Ca ne suffit pas à définir ce que nous sommes !
    Non nous ne pouvons nous définir à des êtres qui mangent, bougent et urinent car cela nous le partageons avec les animaux. Mais ce qui fait notre spécifictié (notre définition) c'est que nous pensons.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 17:30

    Kaïkan a écrit:
    cadeau pour Doubidou :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Yogacara

    Solipsisme bouddhique

    Le solipsisme représente de fait une minorité des écoles de pensées bouddhiques ; il s'agit d'une théorie qui ne découle pas nécessairement de la voie du milieu, et qui peut même paraître opposée à l'idée de samsara (les mondes dans lesquels les êtres évoluent), à la cosmologie bouddhique, voire à l'éthique qui se dégage tant de cette représentation de l'univers que de la causalité exprimée par la loi du karma.
    Tout bouddhiste considère en effet l'impression d'être "un" (l'égo ou le moi) comme voilant la réalité, ou comme une illusion. Le Moi ne proviendrait que d'une perception incomplète du monde induite par le plaisir et la douleur, et qui conditionne au fil du temps la conscience elle-même. La plupart des philosophies bouddhiques admettent donc l'existence de phénomènes extérieurs, d'une réalité tangible, caractérisée en ce qu'elle est sans Soi (pris au sens d'impersonnel) (chaque chose est sans Soi, anatta : sans atmân).
    Certaines écoles du bouddhisme Mahâyâna ont formulé des interprétations penchant pour le solipsisme obligé de l'égo, en opposition à celui de l'après éveil (en sanskrit "bouddha" signifiant l'"éveillé") qui permet alors de voir le monde, tel qu'il est. Voir par exemple Yogacara, connue d'abord pour son idéalisme.

    Êtes-vous de cette tendance?
    avatar
    Zenoob
    vrai fleuron
    vrai fleuron

    Nombre de messages : 1102
    Date d'inscription : 08/09/2011

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Zenoob le Jeu 27 Sep 2012 - 17:38

    On ne se définit pas par ses spécificités ; on se distingue des autres êtres, peut être, mais ça n'est pas une définition pour autant.

    De plus, nous ne savons pas si nous sommes les seuls à penser. Nous ne sommes pas les seuls à avoir conscience de notre individualité (certains animaux se reconnaissent dans le miroir).
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Fred le Jeu 27 Sep 2012 - 17:46

    zenoob :
    Oui, ou des êtres qui mangent. Ou qui bougent. Ou qui urinent. Ca ne suffit pas à définir ce que nous sommes !

    Bonjour,
    A mon sens, la réponse que nous donne zazen à ce sujet, se trouve dans l'abandon de la question "que sommes nous?". Par là, nous pouvons voir ce que nous sommes au delà de toute tentative de définition.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 17:50

    Zenoob a écrit:On ne se définit pas par ses spécificités ; on se distingue des autres êtres, peut être, mais ça n'est pas une définition pour autant.

    De plus, nous ne savons pas si nous sommes les seuls à penser. Nous ne sommes pas les seuls à avoir conscience de notre individualité (certains animaux se reconnaissent dans le miroir).
    Et pourtant vous voyez bien de vous même que quelque chose nous distingue (nous spécifie et nous définit) du reste du monde animal et vivant, non?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5498
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Kaïkan le Jeu 27 Sep 2012 - 18:06

    Doubidou a écrit:
    Êtes-vous de cette tendance?
    je ne suis pas tendancieux... Very Happy
    Sérieusement je m'efforce d'embrasser les apparences contradictoires sans être moniste... Cool
    Donc : Je "laisse passer les penséees..."


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3293
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Fred le Jeu 27 Sep 2012 - 18:19

    Doubidou a écrit:
    Zenoob a écrit:On ne se définit pas par ses spécificités ; on se distingue des autres êtres, peut être, mais ça n'est pas une définition pour autant.

    De plus, nous ne savons pas si nous sommes les seuls à penser. Nous ne sommes pas les seuls à avoir conscience de notre individualité (certains animaux se reconnaissent dans le miroir).
    Et pourtant vous voyez bien de vous même que quelque chose nous distingue (nous spécifie et nous définit) du reste du monde animal et vivant, non?

    Ce que je vois personnellement, c'est qu'il y'a ici un dieu qui se donne à être connu, ce dieu s'appelle "Distinction".
    Si on cherche à établir une distinction alors notre bouche est celle du dieu Distinction. Si nous allons au delà de toute distinction, notre oeil voit ce dieu et nous cessons d'incarner inconsciemment celui-ci par nos propres distinctions. Ainsi, pouvons nous faire la synthèse des caractéristiques de ce dieu que nous avons cessé d'incarner inconsciemment : Etablir des distinctions est le propre de ce dieu, voilà notre synthèse. N'est-ce pas cela connaître les dieux comme le faisaient les grecs ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: [Zazen]Laisser passer les pensés parasites ??

    Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 18:24

    Kaïkan a écrit:je ne suis pas tendancieux... Very Happy
    Sérieusement je m'efforce d'embrasser les apparences contradictoires sans être moniste... Cool
    Donc : Je "laisse passer les penséees..."
    J'en conclus que vous n'êtes pas du solipsisme bouddhique.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct 2017 - 4:01