Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu

-12%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ à 999,99€
1050 € 1199 €
Voir le deal

    Comment aborder précisément le corps-esprit ?

    Fenrir
    Fenrir
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 151
    Age : 32
    Localisation : Nord-est de la France.
    Emploi/loisirs : Shikantaza au milieu de quelques errances.
    Date d'inscription : 01/05/2014

    Comment aborder précisément le corps-esprit ?  Empty Comment aborder précisément le corps-esprit ?

    Message par Fenrir le Lun 8 Juin 2020 - 15:03

    Bonjour à tous,

    j'ouvre un nouveau sujet pour poursuivre une discussion que je trouve très intéressante, entamée sur ce sujet : https://zen-et-nous.1fr1.net/t2426-l-aide-medical-a-mourrir#42190



    Kaïkan a écrit:

    Fenrir a écrit:Si on considère les deux comme intimement intriqués au point d'en être ultimement inséparables (non-dualité entre corps et esprit)

    "Si on considère" c’est judicieux que le si vienne en premier car je ne vois pas corps et esprit intimement intriqués mais plutôt comme non séparés. C’est mon opinion et je la partage  Smile  (comme aurait dit Henri Monnier). Cette subtilité peut apparaître étrange, mais il est possible, dans certaines expériences spirituelles de voir son corps en étant pour ainsi dire hors de celui-ci. Ce n’est pas le sujet de ce fil, mais souvent il y a interprétation de ce "non-séparés" comme si ce n’était qu’une seule et même chose. La non-dualité est plutôt une affaire d’ interdépendance sans signifier que les objets ne seraient plus distincts les uns des autres.
    C’était juste une parenthèse, on peut ne pas être d’accord mais il faut alors donner des arguments...  Wink

    Yudo, maître zen a écrit:Je pense que la mise au point est importante. La différence entre "intriqués" et "non séparés" n'est pas que rhétorique. Un minimum de bon sens, d'ailleurs, devrait nous mettre la puce à l'oreille: quand nous sommes enrhumés, notre esprit est incapable de fonctionner correctement. Quand notre esprit est trop tracassé, notre corps s'en ressent absolument. Donc, l'intégration des deux est manifeste, mais de parler d'intrication implique qu'ils sont séparés mais liés.
    Je pense que l'option non-séparés est plus simple et j'applique donc le rasoir d'Ockham



    "Non-séparés" permet d'être plus certain de ce qu'on avance.

    Toutefois je trouve que le ressenti, l'expérience, amène à ressentir aussi facilement que faussement une intrication plutôt qu'une "non-séparation" ; je m'endors, mon esprit bouge, voyage ; je me réveille : mon corps est au même endroit. On peut expérimenter des états où il semblerait que le corps et l'esprit soient deux choses. C'était en partie pour faire place à cette expérience (une sensation de séparation possible, puis une investigation qui amène à conclure "ultimement" à la non-dualité (non-séparés, non-deux)) que j'ai écrit avec une hypothèse "si"; plaçant en fait mon affirmation plutôt dans la fin de la phrase.

    Pensez-vous que "ni un, ni deux" serait approprié pour aborder le corps-esprit ? Dans le sens "ni deux" --> ce qu'a écrit Yudo ("non-séparés"); et dans le sens "ni un" --> des expériences vécues subjectivement (comme celle avancée par Kaïkan ou l'exemple du sommeil) comme laissant penser que l'esprit et le corps ne sont pas non plus toujours tout à fait la même chose dans l'expérience qu'on peut en faire ?
    Kaïkan
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 6066
    Age : 73
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Comment aborder précisément le corps-esprit ?  Empty Re: Comment aborder précisément le corps-esprit ?

    Message par Kaïkan le Lun 8 Juin 2020 - 21:39


    Ni duel ni non-duel, peut-être ...  ?

    Mais attention à la conséquence : ni samsara ni nirvana. (Voir ce cher Nagarjuna)

    https://is.gd/rLzT3b
    La pensée de Nāgārjuna non seulement n'a rien à voir avec le nihilisme mais, réellement comprise dans son lien profond avec l'interdépendance, elle mène à la responsabilité universelle et au respect non seulement de tous les êtres sensibles mais aussi de notre environnement.

    Sur ce → bonne nuit.  Sleep   étoile   étoile   étoile


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    zanshin
    zanshin
    Modératrice
    Modératrice

    Féminin Nombre de messages : 1058
    Age : 71
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Comment aborder précisément le corps-esprit ?  Empty Re: Comment aborder précisément le corps-esprit ?

    Message par zanshin le Mar 9 Juin 2020 - 5:07

    Cela me rappelle le tétralème de Nagrjuna :
    Nagarjuna affirme que dans le nirvāna il n'y a ni existence, ni inexistence, ni les deux, ni aucune des deux (Nagarjuna, Traité du Milieu, chap. 25 paragraphe 17). C'est en fait une façon d'expliquer qu'une telle chose ne peut en aucune façon entrer dans les catégories habituelles du mental, dans les concepts ontologiques courants d'Etre et de Néant.

    Voir→ https://fr.wikipedia.org/wiki/Tétralemme


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»

    Contenu sponsorisé

    Comment aborder précisément le corps-esprit ?  Empty Re: Comment aborder précisément le corps-esprit ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Jan 2021 - 21:25