Zen et nous

Le zen, sa pratique, ses textes, la méditation, le bouddhisme, zazen, mu


    Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Partagez
    avatar
    Komuso
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 101
    Age : 39
    Localisation : Metz
    Date d'inscription : 24/03/2011

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Komuso le Lun 19 Déc 2011 - 2:56


    Ohara Koson


    Son cri perçant met fin au lourd silence

    Veut-il saluer l'étoile d'or

    Ou simplement le soleil couchant

    La neige et son lourd corps

    Font tanguer la branche doucement
    avatar
    m'enfin je suis qui?
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 176
    Date d'inscription : 16/11/2010

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par m'enfin je suis qui? le Lun 6 Fév 2012 - 10:09

    tombant abondamment
    les larmes et la pluie
    sur le Jizo du jardin

    la statue en pierre de Jizo
    embrassée sur la bouche
    par une limace

    des œillets en fleur
    devant et derrière
    le bodhisattva Jizo

    Issa
    Kobayashi


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ksitigarbha
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mar 7 Fév 2012 - 21:38


    Merci pour ce bouquet de fleurs


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mar 20 Mar 2012 - 14:11


    Les reflets



    À André Gill.


          Mon œil halluciné conserve en sa mémoire
          Les reflets de la lune et des robes de moire,
          Les reflets de la mer et ceux des cierges blancs
          Qui brûlent pour les morts près des rideaux tremblants.
          Oui, pour mon œil épris d’ombre et de rutilance,
          Ils ont tant de souplesse et tant de nonchalance
          Dans leur mystérieux et glissant va-et-vient,
          Qu’après qu’ils ont passé mon regard s’en souvient.
          Leur fascination m’est douce et coutumière :
          Âmes de la clarté, soupirs de la lumière,
          Ils imprègnent mon art de leur mysticité
          Et filtrent comme un rêve en mon esprit hanté ;
          Et j’aime ces baisers de la lueur qui rôde,
          Qu’ils me viennent de l’onde ou bien de l’émeraude !


    Maurice Rollinat
    né à Châteauroux (Indre) le 29 décembre 1846 et mort à Ivry-sur-Seine le 26 octobre 1903, est un poète français.





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3343
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Fred le Ven 23 Mar 2012 - 14:04

    A toi, fourmie égarée, faudrait-il que je me congratule?
    De ne t'avoir pas sciemment écrasée,
    Pourquoi donc voudrais-je en être payé?
    De nombre de tes semblables en ma vie j'ai fais la rencontre,
    Et mon oeil distrait, jamais ne sembla les apeurer.







    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3343
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Fred le Sam 16 Juin 2012 - 16:50

    Le noble ignorant s'entretient avec le noble ignorant.
    Chacun protège l'autre de sa propre connaissance partielle.
    Sur le zafu, connaissance et ignorance se succèdent
    comme se succèdent la nuit et le jour.

    A l'heure de la nuit, le noble ignorant se couche.
    A l'heure du jour, le noble ignorant se lève.
    Vacant à ses occupations quotidiennes, chacun de ses
    gestes répond et donne un sens à l'Univers Oublié;

    Le voyez-vous ce noble ignorant ?
    Il est comme le chien qui tend la patte à son maître.





    avatar
    komyo
    Débutant
    Débutant

    Nombre de messages : 78
    Date d'inscription : 05/06/2012

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par komyo le Sam 23 Juin 2012 - 19:21

    tangolinos a écrit:
    kaïkan a écrit:
    au milieu du champ
    et libre de toute chose
    l'alouette chante


    Bashô
    Superbe...
    Kaïkan, il est de coutume en France d'écrire les Haïku, sous la forme de trois vers, de 5/7/5 pieds,
    le "e" en fin de vers ne compte pas
    en milieu de vers, si en fin de mot, le "e" est suivi d'une voyelle, il ne compte pas non plus.
    le "oue" de alouette peut compter pour un pied ou deux au choix...
    les vers ne doivent pas rimer
    traditionnellement on doit évoquer la notion de saison, mais ce n'est pas obligatoire...

    Il est difficile de traduire les Haïku à cause des pieds,
    mais il est sympa de les écrire, parce qu'il y a cette contrainte qui nous incite à aller chercher des idées dans tous les sens...
    Essayes d'en écrire tu verras, c'est super...
    Si tu arrives à faire résonner des contrastes ou des écoulements de temps ou autres sans les désigner directement ce n'est que mieux...
    Bonne chance...
    un petit pour la route drunken

    intime pulsion
    en tapage au vil tangible
    la voie du milieu

    Merci beaucoup pour ces explications, je m'étais lancé sur http://www.forum-metaphysique.com/t6865p460-haiku-de-printemps
    sans connaitre ces subtilités, La langue française est moins adaptée que la japonaise avec ses particules courtes, ni de no to etc


    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mar 20 Nov 2012 - 21:02



      Dehors sol gelé.
      Au dojo parquet glacé.
      Des grains de poussières
      dans les rayons du soleil,
      étoiles dans mes paupières






    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3343
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Fred le Ven 12 Avr 2013 - 21:08

    Tout est mystérieux,
    y compris la clef du mystère.

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Lun 15 Avr 2013 - 19:08



    L’enterrement de ma mère



          Tellement d’efforts.
          Toute une vie de labeur.
          Hiver et cercueil.






    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 193
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par esprit du débutant le Mer 17 Avr 2013 - 17:39

    Quand ce lieu intime
    Que je pensais intérieur
    N’est plus ni dedans ni ailleurs
    Ni passé ni futur
    Ne séparent nos cœurs

    L’absurdité me hait-elle ?
    Un instant elle se donne à moi,
    Un instant elle se dérobe.
    L’espoir me colle à la peau !

    Ainsi les nuages se dessinent
    Comme les peurs et les joies
    Mais la lune au firmament
    Ondule au gré des battements.


     
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 193
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par esprit du débutant le Lun 6 Mai 2013 - 14:37

    Plouf, plouf, plouf…
    Jetant ses pommes dans l’eau,
    Le vieux pin disait briser les nuages.
    Un corbeau plein de compassion
    Vint se poser sur ses racines et dit
    L’arbre dans l’eau est ton reflet
    Il habite en réalité ce rocher
    Comme les nuages habitent le ciel
    Et si tu souhaites les briser
    Il faudra te munir d’un beau ramage.
    Le pin profitant d’une brise rétorqua
    J’abrite en réalité ce rocher
    Comme les nuages abritent le ciel,
    La lune n’écoute-t-elle pas ton cœur ?
    Plouf, plouf, plouf…

    Lune d’automne
    Lève les eaux sans partage
    Me voilà trempé !

    Croaa ! Le corbeau s’envola
    Le vieux pin est toujours là.

    avatar
    Yudo, maître zen
    grand fleuron
    grand fleuron

    Masculin Nombre de messages : 2949
    Age : 69
    Localisation : Montpellier
    Emploi/loisirs : Artisan/ Maître zen
    Humeur : Colérique, lourd, égoïste, antipathique.Ou sympa, équanime, altruiste et sympathique. C selon
    Date d'inscription : 13/04/2008

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Yudo, maître zen le Lun 6 Mai 2013 - 17:01


    Il ne faut pas…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : "Paroles"

    II ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes
    Parce que Messieurs quand on le laisse seul
    Le monde mental Messssieurs
    N’est pas du tout brillant
    Et sitôt qu’il est seul
    Travaille arbitrairement
    S’érigeant pour soi-même
    Et soi-disant généreusement en l’honneur des travailleurs du bâtiment
    Un auto-monument
    Répétons-le Messssssieurs
    Quand on le laisse seul
    Le monde mental
    Ment
    Monumentalement.

    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 193
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par esprit du débutant le Mar 14 Mai 2013 - 16:40

    un instant, un jour, un an, une vie, une fête

    Les fleurs bourdonnent
    Absurdité délicieuse
    Le parfum des lys

    Les fruits pourrissent
    Monte l'espoir aveuglant
    Tous ces moucherons!

    Les feuilles rougissent
    Mélancolie grandissante
    Bruine sur mes joues

    Les arbres sont nus
    D'antiques peurs dépouillé
    Le corbeau se pose

    Le pré est immense
    Les vaches broutent sans fin
    Mm...soleil levant
    avatar
    Fred
    Animateur
    Animateur

    Nombre de messages : 3343
    Date d'inscription : 17/11/2008

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Fred le Mar 28 Mai 2013 - 19:37

    Est-il si loin l’enfant, qui, méconnaissant l’existence du vent,
    écoutait les arbres deviser ?

    Et cet idiot, qui ne sachant ce qu’étaient les poissons,
    contemplait l'humeur de l’eau ?

    Et qu’en est t’il enfin de ce fou, qui, ignorant jusqu'à sa propre existence,
    pouvait entendre les pensées du monde ?
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mer 29 Mai 2013 - 9:01


    Poésie métaphorique.



    Qu'est-ce que la voie? : Tous les phénomènes que nous rencontrons. La vie ici et maintenant.

    La métaphore filée


    C' est une figure de style constituée d'une suite de métaphores sur le même thème. La première métaphore en engendre d'autres, construites à partir du même comparant, et développant un champ lexical dans la suite du texte. Bien que distincte, on rapproche la métaphore filée de l’allégorie.

    Petit exemple :


    Juin bleu-paon, pour la joie de nos yeux, s’épanouit en formes rondes, en disques, en globes, en anneaux. La reine des prés y règne, couronnée de perles blondes, le long des fossés; les milliers de petits dômes odorants des tas de foin sont dressés chaque soir pour éviter aux herbes presque séchées l’abondante rosée du matin; l’ombre arrondie des arbres, sur les étangs, tourne autour de la journée, atteignant, caressant et délaissant tour à tour, les feuilles circulaires des nénuphars. Les fleurs blanches, épanouies sur l’eau sont devenues des nids de soleil où des rayons ont déposé la plume vermeille des étamines. Voici les cerises rondes, les cerisiers en boule d’où jaillissent les anneaux mouvants d’étourneaux pillards; voici les grains de groseille, piquée d’un point noir; voici le vent bombé qui roule sans rien accrocher, ni déchirer. Quand l’orage menace, les lacets nerveux des hirondelles bouclent des tourbillons de nuages; les fouillis de têtards écrivent dans la mare, en notes noires, le chant d’adieu du printemps; parfois aussi des grêlons rebondissent...

    [...] La plus belle des formes rondes de juin est celle de la nuit de la Saint-Jean. Elle glisse lentement sa lumière tout autour de l’horizon. Peut-être est-ce la bague nuptiale du printemps et de l’été.


    (Marie Gevers, Plaisir des météores)

    C'est-t-y pas joli tout ça... Laughing





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    esprit du débutant
    Amateur
    Amateur

    Masculin Nombre de messages : 193
    Age : 43
    Localisation : BdR 13
    Emploi/loisirs : educateur guitariste
    Date d'inscription : 12/02/2013

    Poésie

    Message par esprit du débutant le Mer 29 Mai 2013 - 12:07

    la métaphore filée, pas mal!! à travailler!
    merci. en tout cas cette illustration magnifique accompagne bien ces quelques lignes de marie Gevers. Smile
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 448
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Le rossignol

    Message par gigi le Mar 4 Juin 2013 - 1:59

    Ah le rossignol
    même en présence d’un prince
    son chant est le même

    Issa

    avec metta
    gigi

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mar 4 Juin 2013 - 17:31



    Kobayashi Issa




    Issa Kobayashi (小林 一茶, Kobayashi Issa), plus connu sous son seul prénom de plume Issa (一茶, signifiant « Tasse-de-thé »), est un poète japonais du XIXe siècle2 (fin de la période Edo). De son vrai nom, Nobuyuki Kobayashi (alias Yatarō comme prénom d'enfance), il est né le 15 juin 1763 dans le village de Kashiwabara dans la province de Shinano et y meurt le 5 janvier 1828. Il est considéré comme l'un des quatre maîtres classiques du haïku japonais (Bashō, Buson, Issa, Shiki).

    Auteur d'environ 20 000 haïkus en quasi totalité composés au XIXe siècle, Issa rompt avec les formes de classicisme du XVIIIe de Buson en proposant un type de romantisme qui renouvelle le genre en y infusant l'autoportrait, l'autobiographie, et le sentiment personnel.

    Issa
    一茶




    Portrait de Issa (dessiné par Muramatsu Shunpo 1772-1858)
    Source image

    Fils d'un paysan aisé, la vie d'Issa fut marquée par une succession de malheurs et par la pauvreté.
    Selon Shiki, les haïkus de Issa se distinguent par le comique (comédie de situation), la satire (moquerie des guerriers et des moines dépravés), et la compassion (empathie bouddhiste pour le faible et tout ce qui vit).
    Source


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 448
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    haiku

    Message par gigi le Jeu 13 Juin 2013 - 22:16


    La vie est-elle courte ?
    Il m'a semblé bien long,
    Le rêve que j'ai fait.
    de Yokoi Yayu

    avec metta
    gigi

    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Mer 9 Oct 2013 - 10:28


    (Franchissant les montagnes sur la route d’Ôtsu)

      Sur un sentier de montagne
      où quelque chose pourrait vous charmer
      une violette sauvage

        Bashô



    Dernière édition par Kaïkan le Ven 23 Jan 2015 - 23:13, édité 1 fois


    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    zanshin
    Modérateur
    Modérateur

    Féminin Nombre de messages : 827
    Age : 68
    Localisation : Suisse
    Emploi/loisirs : retraitée du corps médical (ordonnée nonne zen en 1984)
    Humeur : attentive
    Date d'inscription : 01/06/2013

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par zanshin le Ven 16 Jan 2015 - 16:01



      Le Canada



      Il est sous le soleil une terre bénie,
      Où le ciel a versé ses dons les plus brillants,
      Où, répandant ses biens la nature agrandie
      À ses vastes forêts mêle ses lacs géants.

      Sur ces bords enchantés, notre mère, la France,
      A laissé de sa gloire un immortel sillon,
      Précipitant ses flots vers l’océan immense,
      Le noble Saint-Laurent redit encore son nom.

      Heureux qui la connaît, plus heureux qui l’habite,
      Et, ne quittant jamais pour chercher d’autres cieux
      Les rives du grand fleuve où le bonheur l’invite,
      Sait vivre et sait mourir où dorment ses aïeux.

      Québec, 12 janvier, 1858

      Octave CRÉMAZIE, Le Canada, Le Passe-temps, 1902




    Chute de Montmorency


    _________________
    «Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire...»
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Ven 16 Jan 2015 - 22:40


    Poème de RYÔKAN (1758-1831)

        La haie de branchages
        les jeunes oiseaux s’y posent
        matinée de neige



        shibagaki ni
        kotori atsumaru
        yuki no asa





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    Kaïkan
    Admin
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 5598
    Age : 70
    Localisation : Jura-alsacien
    Emploi/loisirs : Moine zen enseignant, disciple de T. Deshimaru depuis -1978 -
    Humeur : insaisissable
    Date d'inscription : 19/11/2009

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Kaïkan le Ven 23 Jan 2015 - 22:50


    Poéme de Issa   (1763-1827)

          Ah le rossignol
          même en présence d’un prince
          son chant est le même



          uguisu ya
          gozen he detemo
          onaji koe





    _________________
    - - Kaïkan - -
    - étoile - Kyo gyo sho itto - étoile -
    L’enseignement, la pratique et le satori sont unité.

    " L 'univers entier est l'éternel présent "
    avatar
    gigi
    Amateur
    Amateur

    Féminin Nombre de messages : 448
    Localisation : Quebec
    Humeur : metta
    Date d'inscription : 26/06/2010

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par gigi le Ven 23 Jan 2015 - 23:18

    Sur la montagne
    la lune l'éclair aussi
    le voleur de fleurs

    Kobayashi Issa

    1763  1827
    avec metta
    gigi


    Contenu sponsorisé

    Re: Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 3:18